Au commencement, ils étaient neuf.

ACTUALITÉS

"Generation One", la nouvelle saga spinoff de Numéro Quatre de Pittacus Lore, sortira le 27 juin 2017 !
• HarperCollins va publier une nouvelle saga qui fera suite aux événements de "United as One", du point de vue de la Garde Humaine. Nouveaux héros, nouveau combat, nouveaux Héritages... Même auteur. "Generation One" sortira le 27 juin 2017 ! Pré-commandez-le dès maintenant sur HarperCollins.
• Notre event "L'Héritage de Huit" a débuté ! Les Gardanes sont sur le point de découvrir qu'une guerre a commencé. Il ne tient qu'à eux de la gagner !
• Retrouvez-nous maintenant sur Twitter !
"Le Destin de Dix" est enfin disponible dans toutes les librairies ! Réagissez sur Facebook, le forum ou sur notre site !
• Le premier site en français de Numéro Quatre a ouvert ! www.iamnumberfour.fr !
• Le forum change d'adresse. Connectez-vous dès maintenant sur http://forum.iamnumberfour.fr !
• Retrouvez-nous sur !
"United as One", l'ultime opus de la série, sortie le 28 juin 2016 aux éditions Harper Collins, aux USA

HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 [CLOS] [Harper/Wes/Leslie] Bad Moon Rising

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


8 avril 2011

J'ai longtemps cru que j'étais folle. J'entends par là, tu sais, quand on te répète "t'es folle" à longueur de journée, tu as tendance à finir par y croire. C'est un peu ce qui m'est arrivé. Depuis toute petite, je me passionne pour l'électronique et la robotique. J'adore ça, ça stimule mon imagination. J'ai créé mon premier robot en cours, à 12 ans. Il ne faisait pas grand chose à l'époque, mais c'était le premier. Je l'ai toujours d'ailleurs ! Quelque part... Par là. C'était un mélange de rouages et de vis qui faisaient sortir un coucou d'une horloge tous les 364 tours avec un détecteur de mouvements. Comme je l'ai dit : rien de bien exceptionnel. Mais c'était le mien.

Mon rêve, c'était de créer un robot compagnon sac à main. Il garde tous vos contacts, votre argent et se protège lui-même des effractions et pirates, tout en étant fluffy et votre meilleur ami. Avec un téléphone intégré. D'où le "Tu es folle !" toute ma vie. Mais ce sont des différences que j'ai appris à élever à mon avantage et aujourd'hui, je suis réputée pour mes connaissances en informatique et en électronique. C'est mon métier, mon travail, ma passion... Et contrairement à ce qu'on pense, ce domaine n'est pas donné à tout le monde.


Depuis les attentats de New York, Harper s'était baladée sur le blog de "Ils sont parmi nous" et avait découvert autant à boire qu'à manger. Il faut dire que les rumeurs allaient bon train, mais elle ne s'était pas inscrite, se contentant de lire. Après tout, qu'aurait-elle pu dire ? "Mon voisin est un alien" ? Non, Harper connaissait parfaitement bien le monde des réseaux, elle savait que les véritables informations n'étaient pas en surface. Malgré ses tentatives de contacter le propriétaire du site, personne n'avait répondu. D'ailleurs, à bien y réfléchir, le site vivotait par ses membres et les noms les plus prononcés n'intervenaient pas. A croire que ce blog possédait toutes les réponses. C'était Jax qui l'avait découvert, c'était lui le connaisseur en UFO ! Pourtant, son enthousiasme sur la question avait forcé Harper à rester sur ses gardes. Ces histoires d'extra-terrestres ne l'emballaient pas plus que ça. Elle était persuadée qu'il y avait bien plus.

En fouillant, tout ce qu'elle avait compris, c'était que Leslie n'était pas le seul. Mais naturellement, les autres avaient vite compris qu'ils devaient rester cachés. Un instinct prononcé pour la sécurité. Aussi, tous les témoignages que regroupait le blog parlaient surtout de voisins, d'amis... Aucune véritable information. Et Jax faisait partie de ces témoignages. Lorsque Harper s'en est rendue compte, elle a cherché à avertir Leslie. Elle lui a donné rendez-vous au magasin, à sa pause, histoire de manger un morceau dans un lieu public où personne ne ferait attention à eux et où Jax ne pourrait pas les interrompre. Pour une fois, ils ne se voyaient pas chez elle ! Son appartement s'était trop vite transformé en QG pour les réunions AA... Alien Anonyme.

Alors qu'ils marchaient à la recherche d'un banc pour savourer un délicieux hot-dog chargé en moutarde, Harper entreprit de tout expliquer à Leslie. Le soleil commençait enfin à réchauffer la ville et éblouissait ses habitants. La crinière fauve au vent, Harper portait toujours sa veste en cuir sur une tunique large et des lunettes de soleil qui masquaient ses yeux bleus. Elle n'était peut-être pas une fashion victime comme sa belle soeur ou comme Albane... Mais même avec ses 15 kilos en trop, elle pouvait se vanter d'être elle-même, au naturel.

"Il est imprudent, il ne donne pas de noms, ni d'adresse, ni rien, mais il parle de toi, quand même, de ce que tu sais faire... Il a même commencé à prendre ma théorie des essais militaires au sérieux Comme quoi, tu aurais pu être sujet d'une expérience. Je lui ai déjà dit d'arrêter, mais c'est une obsession chez lui ! Il veut tellement comprendre qu'il pose trop de questions. L'autre jour, je suis tombée sur un message d'un gars que personne a jamais revu qui disait que le FBI était dans le coup. Le FBI pourrait retracer l'IP du message de Jax, ce qui le conduirait à mon appartement, puis au tien. Ils en ont les moyens ! Il ne s'en rend pas compte ! Je lui ai dit de supprimer de son compte, mais il attend une réponse de ne je sais pas qui pour je ne sais pas quoi. Il n'arrête pas de dire que c'est plus important que toi et moi, qu'il y autre chose !"

Elle soupira en marchant d'un pas lent.

"Il est persuadé qu'il s'agit d'une théorie du complot et maintenant, il cherche à remonter la piste, ça ne s'arrête pas juste à toi, il... Il a monté un groupe sur les réseaux avec d'autres membres de "Ils sont parmi nous". En fait, ils essayent même de faire concurrence, maintenant. Son but est de retrouver les petits hommes verts pour qu'ils s'expliquent et faire tomber le FBI. Je ne sais plus quoi faire, il est devenu incontrôlable ! Depuis ce matin, depuis le boulot, j'efface ses messages aussi vite que je peux. J'ai le matériel pour ça et j'essaye de remonter la piste du blog, mais j'échoue sur des impasses à chaque fois. Il est vraiment protégé, ce GUARD est doué, c'est un as du piratage, je ne peux pas lutter, je suis coincée. Et je ne peux pas surveiller Jax 24/7 !"

Elle secoua la tête doucement.

"Je ne sais pas quoi faire. Mais je tenais à te prévenir."


Jax n'est pas un vrai geek, c'est un gamer, tout au plus, mais l'ingénieur de la maison, c'est moi. Lui, c'est un linguiste. Il possède une excellente stratégie lorsqu'il s'agit de démonter la tronche à un gros dragon, mais quand il faut fouiller à la recherche d'informations pouvant expliquer pourquoi votre voisin de palier a tout à coup les pouvoirs d'un extra-terrestre, il n'est pas très discret. C'est ce qui a failli nous tuer.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


Rendez-vous au magasin qu'elle avait dit. Besoin de te parler de quelque chose qu'elle avait dit. C'était pas en télégramme mais c'était pas bien clair non plus. J'étais en voiture lorsque j'avais eu son message, en route pour le lycée du petit frère. Je devais l'y déposer et lui éviter les tumultes des transports en commun suite à un pari perdu. Tous les jours, pendant une semaine. J'avais presque perdu l'habitude de me lever, je dis bien presque. En attendant l'heure de la pause de la blonde j'étais rentré chez moi et finalement je l'avais rejoins. Trépidant n'est-ce pas? L'heure venu j'avais rejoins l'arrêt de métro que j'aurais pu rallier d'un saut depuis la fenêtre du couloir d'ailleurs vu la proximité avec le bâtiment.

Enfin bref, me voilà dans le centre, accompagné de Harper après l'avoir récupéré à son magasin. Je l'avais attendu devant et nous avions cambriolé un vendeur ambulant, sans moutarde pour moi, avant de marcher aux abords du parc pour se trouver un coin tranquille. Au fur et à mesure qu'elle parlait, qu'elle me racontait ce dont elle devait me parler, je me décomposais sur place. J'étais pâle. Pas malade non, juste pâle, et c'était suffisant. Comment pouvait-il être si imprudent. Pourquoi ne nous en avait-il pas parlé avant? Pensait-il que tout ça n'était qu'un jeu? N'importe quel type calé en informatique pouvait retracer ce dont il parlait, remonter jusqu'à lui, jusqu'à moi. Je voulais rester discret parce que je savais très bien qu'un gars comme moi pouvait très vite devenir un cobaye. Je voulais comprendre au moins plus que lui mais je ne faisais pas ces erreurs. Nous n'avions pas eu la même vie je suppose.

Harper en venait à parler du blog et de ses tentatives de hacking sans succès, toujours contrées par les défenses de GUARD, et je m’effondrais sur un muret de pierre. - Merci de m'avoir averti... - Je ne voulais pas déménager, je n'avais pas envie de devenir l'un de ces fugitifs que j'avais pu traquer. Au moins Harper avait pu contenir la fuite, enfin c'était à espérer que supprimer tout ces messages ait été suffisant. - A moins de trouver une faille je suppose qu'il n'y a pas grand chose à faire vis à vis du blog. Enfin tu sais mieux que moi. Ou alors trouver ce type directement? - Mais c'était le plus urgent. Quand on à affaire à une maladie ce n'est pas les symptômes qu'on doit éliminer, c'est le virus. - Il faut qu'il arrête... Il nous met tous en danger, toi y compris. Tu crois que je pourrais lui faire peur? Ça suffirait à le calmer? - J'y croyais pas moi-même mais ça coûtait rien de demander. J'avais côtoyé Jax assez longtemps pour savoir qu'il était compliqué de le faire dévier lorsqu'il avait quelque chose en tête. Et il était hors de question de l'éliminer au sens strict du terme. - Mais qu'est-ce qui lui a pris... - J'avais posé le hot-dog à côté de moi et prenais ma tête dans mes mains. Quelle merde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


les mémoires de wes t. fergusson – ça l’a bien fait rire, ce leigh. depuis, je me suis promis de faire plus attention et de respecter le sacro-saint schéma « sujet verbe complément ». putain, ça craint. je ne suis pas un poète, mon gars. je ne fais que relater les évènements. a ce propos, ce matin, ce couillon de leigh m’a encore bassiné avec cette histoire de couvre-feu, de gouvernement et … maintenant, il est persuadé qu’il y a quelque chose de louche et a fini par tomber sur un blog : « ils sont parmi nous ». le titre l’a fait marrer, il m’a fait marrer aussi. comme ça, ça fait un peu « x files », ne manque plus que mulder et son obsession. je parie que leigh s’appelait mulder dans une autre vie.

L’idée s’est instillé dans les veines de Leigh, lentement, jusqu’à venir empoisonner son existence. Et celle de Wes, par la même occasion. D’une réflexion lancée à la con, elle est devenue une véritable obsession. Chaque matin, il attend que les autres officiers soient en pause-café pour venir surfer le net sans avoir à surveiller ses arrières. De temps à autre, Wes le voit gribouiller dans son calepin, à vérifier par-dessus son épaule. Quand il est comme ça, Wes le sait : c’est qu’il a trouvé quelque chose. Une piste à gratter. Un sentier que personne n’ose emprunter. Un morceau de chemin à tenter, aussi insignifiant ou étrange soit-il. Alors, quand Wes l’a entendu parler au téléphone avec un certain Jax – sérieusement, qui s’appelle Jax de nos jours ? – le futur sergent n’a pas pu s’empêcher de tendre l’oreille. Il l’entend prendre rendez-vous, l’entend déblatérer. Leigh a toujours eu le nez pour trouver le bon filon.

Puis, de fils en aiguille, Wes arrive à retracer l’appel que les deux gus ont passé. Il retrace, remonte à la source, finit par dénicher une identité : « Harper Tonkin ». Une petite blonde, un peu garçon manqué pour ce qu’il en sait, qui travaille dans un magasin de robotique. Ou un truc du genre. Pour le coup, il n’est pas trop regardant et puis, il le sait : il ne craint rien. Sérieux, que peut-il d’une fille lorsqu’il se balade H24 avec Dory ? Dory, c’est son flingue. Limite : la prunelle de ses yeux.

« Wes ? »
« Leigh ? », répondit-il du tac-au-tac.
« J’t’ai bien vu zieuter par-dessus mon épaule. T’es pas discret. »
« Tu vas voir Jax … » Pause, son collègue hoche la tête. « J’vais creuser du côté de sa copine. »
« T’en parles à personne, hein ? T’imagines si je me plante … »
« J’te souhaiterai la bienvenue dans l’clan de ceux qui n’auront pas de promotion. »

Pour toute réponse, Wes se reçoit une gomme en pleine tête. Amusé, le sourire coincé aux coins de ses lèvres, il prend congé de son ami. A bord de sa voiture de fonction, après avoir usé des sirènes pour son propre plaisir (et faire le trajet en deux fois moins de temps), Wes débarque à l’endroit où la blondasse travaille. Il trouve le magasin sans en problème, la repère immédiatement dans ce local gorgé de testostérone. Il la repère et la suit du coin de l’œil. Et lorsqu’elle sort du magasin, il redouble d’attention pour ne pas la perdre de vue. Bingo. A peine met-elle les pieds en dehors qu’elle est rejoint par un mec plutôt musclé. Plus jeune que Wes, certes, mais plus musclé. Wes avale avec difficulté sa salive, se rappelant la mise en garde de Leigh : « Fait pas l’con, Wes. Parait que ce mec a fait l’armée. » Moqueur, il lui a aussitôt rétorqué qu’il a fait l’école de police – mais, à présent, il a des doutes. Dans quoi s’est-il fourré encore ?

Une des premières règles d’une filature réussie : ne pas porter l’uniforme. Mentalement, Wes valide la case : il l’a laissé au bureau. Deuxième règle : se rapprocher, sans se casser la gueule. Et si cela lui parait une bonne idée, connaissant sa malchance, Wes se demande s’il va parvenir à tenir cette règle. Peut-être, peut-être pas : seul l’avenir allait lui dire. En attendant, il se rapproche des deux jeunes, passe à côté du marchand ambulant. Il échange un regard avec le mec, hésite, se dit qu’il a fait – et que ça fait une merveilleuse couverture. En échange de quelques cuivrées, le châtain se retrouve avec un hot-dot recouvert d’une bonne couvert de moutarde. Il aurait bien demandé des frites en plus de ça …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


"Non, Les, personne ne fera peur à qui que ce soit. Ce n'est pas non plus comme s'il avait tue quelqu'un, encore."

Le 'encore' était une nuance importance, mais Harper ne voulait pas voir Leslie user de ses pouvoirs sur Jax. Elle en avait été témoin et c'était déjà amplement suffisant. Il l'avait terrifiée sans le vouloir et, elle, s'était jetée sur son téléphone pour prévenir son petit-ami fort et costaud pour qu'il la protège. Harper n'était pas aussi garçon manqué que tout le monde pensait, elle avait ses périodes voilà tout. Mais elle aimait Jax et tenait à lui. Il prenait soin d'elle, avait été là quand elle avait eu besoin de lui, ils formaient une bonne équipe. Jusqu'à ce que Leslie emménage et vienne montrer ses gros pouvoirs. Elle ne lui en voulait pas, mais parfois elle aurait voulu que tout redevienne comme avant. C'était impossible, aussi elle acceptait leur sort et l'éloignement qui creusait un fossé entre eux. Au profit de Leslie et de quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Ce qu'elle comprenait, en revanche, c'était que quelque chose se tramait et que c'était important. Elle ne pouvait plus se défiler maintenant.

"Il y a des noms qui revenaient pendant un moment, comme ce GUARD, toujours à l'affût de la moindre info mais rien depuis des jours, pareil pour l'autre. Celui qui a lancé le complot du FBI alliés aux Mogadoriens, FLYBOY, on l'a jamais revu. J'ai essayé de retracer les messages mais le site est trop bien protégés et pour le coup, le matériel du magasin suffit plus. Il me faudrait une cellule cyber anti terroriste, autant te dire le FBI... Autant dire non."

A le voir désœuvré, Harper soupira avant de poser sa main sur son épaule.

"Mais je suis certaine que ce n'est qu'une mesure de prévention, Jax n'est pas stupide, il se prend juste un peu trop pour Scully !" Elle eut un rire et fit tourner son index au niveau de ses cheveux. "Tu as noté les reflets roux dans ses cheveux à la lumière du soleil ?"

Elle mordit dans son hot-dog et envoya ses cheveux valser par dessus son épaule.

SUCCÈS : Harper connaît l'endroit comme sa poche et, qui plus est, les personnes qui se baladent toujours à cette heure-ci. Elle remarque que c'est la 3e fois qu'elle voit le même homme dans leur champ de vision.
ÉCHEC : Harper ne remarque rien... Le chemin sera long, jeune padawan.

Même en regardant autour d'elle, harper ne fit pas attention à l'homme qui les suivait. Peut-être entendait-il même leur conversation et ainsi, elle n'aurait pas valu mieux que Jax. Elle ne parlait pas non plus si fort, d'ailleurs. Se pensant seule et en confiance, elle reporta son regard sur Leslie avec un léger sourire sur les lèvres.

"Autre chose depuis… Tu sais, ton réveil un peu brutal. Tu te sens comment ?"



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS LE NARRATEUR
JE SUIS LE NARRATEUR
Date d'inscription : 27/11/2015
Messages : 60
Points : 65

avatar
Le membre 'Harper Tonkin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou Double' :


"All the nerdy alien books I'd read,
that I'd so badly wanted to be true...
Suddenly, they were."


- Sam Goode
The Fall of Five
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


Je haussais les épaules à sa réponse. Elle ne voulait pas que je tente quoi que ce soit sur Jax, je pouvais le comprendre et je feintais la déception. J'avais pas envie de lui faire quoi que ce soit, d'un autre côté si ça pouvait éviter d'attirer l'attention je doute que j'aurais hésité bien longtemps. J'avais pas besoin de le menacer, juste... Lui faire croire que le FBI l'avait trouvé. On devait bien pouvoir trouver quelqu'un pour jouer le rôle d'un agent. Enfin peu importe. Je soupirais et écoutais distraitement ce qu'elle me disait, intégrant les informations, ces noms qui revenaient et puis qui restaient dans le silence, tout ça, jusqu'à ce qu'elle posa sa main sur mon épaule pour tenter de me rassurer. Je lui lançais un sourire et rebondissais sur cette histoire de reflets roux. - Oui il est tellement beau quand les rayons du soleil l'éclairent. - Avais-je dis en jouant l'amoureux transi.

J'étais un militaire, surentraîné, pas un agent fédéral. J'avais entraîné pour beaucoup de choses mais les filatures n'en faisaient pas parti aussi j'étais aussi capable de suivre quelqu'un que le commun de mortel qui aurait trop regardé NCIS. J'étais du coup pas plus foutu de détecter un regard ou une oreille indiscrète du coup je préférais accompagner Harper et mordre dans mon hot-dog à moi. Pour dire vrai j'étais affamé. Elle finissait par me poser une nouvelle question et j'avalais bruyamment. - Non, rien de neuf. Que du vieux. J'ai eu quelques visites matinales mais seulement lorsque j'ai mes cauchemars... Heureusement que mon frère n'est plus là quand ça arrive, ça deviendrait bizarre. - Entendu de l'extérieur, je me demande à quel point ce que je disais pouvait sonner bizarre, voire obscène. - Enfin... Je fais rien de plus, rien de moins, mais en mieux. C'est une constante qui me convient pour l'instant compte tenu du peu de choses que l'on sait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


« ils sont parmi nous » - apparemment, mulder a récolté les mêmes informations en me retrouvant plus tard dans la soirée. le gamin lui a tenu le même discours et lui a balancé acronymes & pseudonymes dans la gueule. GUARD et FLYBOY. comme ça, ça ne me parle pas. mais si je chope ce FLYBOY, je jure sur la tête de ma sœur que je le fais voler direct en salle d’interrogatoire. quoique, non, je ne jure pas sur ma sœur. pour le reste, par contre …

Des filatures, ça fait longtemps que Wes n’en a pas fait. Faisant partie du OCD, la division du crime organisé, il sait qu’il doit mettre au point un plan avant de venir taper. Parce qu’elle est là, la spécialité du jeune homme : elle se trouve dans un petit calibre qu’il n’hésite pas à sortir à tout bout de champs – ou presque. Il faut dire qu’après des mois de traque, Wes n’a pas la patience des derniers instants. Et est autant désorganisé que les crimes peuvent être « organisés » au grand désespoir de son patron et de Leigh. Plus d’une fois, Mulder s’est tapé le crâne contre le bois de son bureau, à se demander ce qu’il lui a pris. Et, plus d’une fois, Wes a échappé à la conversation en sortant de la salle en haussant les épaules – sérieusement, comment peut-il le savoir ?

Alors, entre deux bouchées de son hot-dog dégueulant de moutarde, il tend l’oreille. Il a du mal à entendre, du mal à se concentre avec les passants. Faut dire qu’il n’a pas prévu d’oreilles ni d’émetteurs à placer – tout est parti sur un coup de tête, d’une conversation avec Leigh. Et quand bien même c’eut été plus poussé … comment aurait-il pu expliquer son besoin d’emprunter son matériel. A coup sûr, il se serait mis son boss sur le dos si ce n’est déjà fait.

Oh, deux secondes. C’était déjà fait.

Le châtain soupire et essaie de rester inaperçu. Et à portée d’oreilles. Il sait qu’il n’est pas discret. Alors, quand la blonde jette un regard en arrière pour la énième fois, il ne peut s’empêcher d’être estomaqué. Raison une : les deux jeunes sont aussi ignorant l’un que l’autre, ne semblent pas remarquer qu’ils sont suivis – ce qui arrive à le faire sourire. Raison deux : il ne pensait pas pouvoir tenir si longtemps. Pour la promotion, il devrait peut-être penser aux services secrets au lieu de lutter contre le mur dressé par l’autre crétin de patron. Et c’est là qu’il les entend, pour la deuxième fois dans la journée : GUARD. FLYBOY. FBI. Anti-terroriste. Scully ? Il en reste bouche bée un instant, ne sait que penser des informations. Plongé dans ses pensées, regardant le sol et se grattant le crâne, Wes ne fait pas attention qu’il répand de la mayonnaise dans ses cheveux, coupés court de la veille. Et alors qu’il relève la tête vivement, remarquant qu’il s’est fait devancé, il ne voit pas venir un skateur dans son angle mort. Voulant sauver son hot-dog (et sa couverture), le jeune homme essaie de feinter :

SUCCES - Wes échappe de peu à la collision. Il est à deux doigts d’envoyer chier le skateur mais se retient : la discrétion prime.

ECHEC - Wes n’a pas le temps d’esquiver. Résultat : le skateur fait un vol plané. Et lui, c’est sa discrétion qui vient d’en faire un (de vol plané, on suit).

Il souffle dans les airs pour évacuer sa peur – le skateur ne lui offre même pas un regard. Wes marmonne pour lui-même, se promet de faire attention. Pourtant, il presse le pas et retrouve le duo de tantôt. Il se le jure, l’officier, que s’ils continuent à parler FBI et autres étrangetés : il intervient. Il suffit juste de savoir comment.

Allez, Wes, réfléchis un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
JE SUIS LE NARRATEUR
JE SUIS LE NARRATEUR
Date d'inscription : 27/11/2015
Messages : 60
Points : 65

avatar
Le membre 'Wes T. Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou Double' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


Les épaules de Harper se secouèrent dans un rire devant l'imitation peu crédible de l'amoureux transi. Elle se frotta les mains en finissant son bien nutritif et croisa les bras sur sa poitrine en retrouvant son sérieux à contre cœur.

"Ce que je pense, c'est que tu devrais t'entraîner. Peu importe ce qui t'arrive, ce n'est sûrement pas anodin, il y a une bonne raison à tout ca. Essais militaires, petits hommes verts, peu importe."

On pourra dire ce qu'on veut à propos de Warcraft mais ce un jeu m'a énormément appris, nottamment la stratégie et la bonne réflexion. Et comment écraser des ennemis avec une grande délicatesse. Tu connais cette blague ? Ma femme et comme une batte de baseball. Douce à la caresse mais dure dans la gueule. Ils ont été plusieurs à employer cette métaphore avec moi, j'ai fini par m'en servir contre eux. La seule différence c'est que ma batte est une hache bien coupante. J'adore Warcraft. Redbull donne des ailes. Si si je te jure.

"Mais tu ne peux pas continuer à attendre que ça se passe comme ça et débarquer chez moi en catastrophe !"

Comme d'un fait exprès, une vieille femme se met à crier au pickpocket. Comme par hasard, le skateur en voulant éviter Wes aussi manque de rentrer dans Leslie. Juste à ce moment là, des pneus d'une voiture en perte de contrôle crissent en montant sur le trottoir et se dirigeant vers deux enfants. Et là... Un petit géranium.

SUCCÈS SUCCÈS : Juste la mamie
SUCCÈS ÉCHEC : La mamie et le skateur
ÉCHEC SUCCÈS : Le skateur et la voiture
ÉCHEC ÉCHEC : … Tout à la fois ! Et il faut sauver le géranium. Coûte que coûte !

En entendant les pneus, Harper fronça les sourcils et releva la tête. Le bruit avait également alerté le skateur qui fit une embardée en manquant de chavirer sur Leslie. C'était à croire que le monde entier en voulait à Chicago, depuis l'attentat du John Hancock Center. Harper elle-même ne traînait plus vraiment dans les rues. Quoiqu'elle fut trop casanière, mais elle appréciait une sortie entre amis, de temps en temps. Elle écarquilla les yeux en calculant mentalement la direction de la voiture et elle posa d'un coup sa main sur l'épaule de Leslie pour le pousser.

"L'entraînement commence maintenant !"

Avec le recul, l'action de Harper avait tout pour être gonflée et non réfléchie, mais Leslie lui semblait trop sur la défensive, comme s'il avait peur de ce dont il était capable. La jeune femme était certaine d'une chose : s'il était doté de pouvoirs étranges, autant qu'il s'en serve ! Elle se ferait volontiers son coach. Le calcul dans sa tête avait été vite fait, c'était un atout qu'elle possédait : son analyse critique et rapide.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS LE NARRATEUR
JE SUIS LE NARRATEUR
Date d'inscription : 27/11/2015
Messages : 60
Points : 65

avatar
Le membre 'Harper Tonkin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou Double' :


"All the nerdy alien books I'd read,
that I'd so badly wanted to be true...
Suddenly, they were."


- Sam Goode
The Fall of Five
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


Hey, c'est arrivé qu'une seule fois, et c'était la première fois. Tu m'as pas revu ensuite que je sache. - Non mais oh, comme si j'étais du genre à courir dans les jupes de maman quand j'avais un problème. Autant j'étais tout juste entrain d'atteindre la moitié de mon hot-dog, autant je ne savais pas comment elle avait faire pour engloutir le sien aussi vite. Était-elle si affamée? Ou avait-elle une double vie d'athlète en concours de nourriture dont j'ignorais tout? Je serais même pas étonné cela dit.

Je croquais dedans et avalais avant d'entendre un crissement trop long pour être juste un virage serré. Je levais les yeux pour voir un skateur en perte de contrôle fonçant directement vers nous. Enfin vers moi surtout. Il allait tomber, c'était certain, il allait même me tomber dessus alors autant contrôler la façon dont il allait y arriver. Je laissais tomber le hot-dog sur le muret et me penchais en avant pour passer mon bras droit autour de sa taille et le retenir dans le vide sans pour autant le projeter au sol. Emporté par sa vitesse, même minimum, je devais me retenir d'un pied en avant pour ne pas tomber et le reposais immédiatement au sol pendant que son skate allait percuter le muret un peu plus loin, sans dégâts. Pas le temps pour moi comme pour lui de râler que je sentais la main de Harper me pousser. - « L'entraînement commence maintenant ! »

Je levais finalement les yeux vers l'origine de ce crissement et voyais la voiture. Le truc avec le skateur n'avait duré que deux secondes et la voiture était déjà entrain de virer dans le mauvais sens. C'était comme au ralenti, comme à l'entrainement. Je voyais les enfants, je voyais la voiture, j'entendais le bruit et la surprise mais j'arrivais à imaginer sa trajectoire sans mal. Les enfants n'auraient pas le temps de bouger, ils n'auraient pas le temps de se sortir du milieu et ils allaient repeindre le muret d'une couleur bien rouge. Glauque? Non, réalité. La peur crée un afflue d'adrénaline. Ce genre de situation aussi. Je la sentais entrer dans mon sang et je poussais sur mes jambes pour filer vers les deux gosses. Ma vitesse sensiblement supérieure me permis d'atteindre l'objectif au bon moment et ce que je n'avais pas réalisé de suite c'est que durant la course, ce n'était pas juste mon reflet que j'avais vu, c'était mon double qui m'avait rejoins. J'avais saisi l'un des enfants, il avait saisi l'autre et nous avions réussi à les dégager de la trajectoire de la voiture juste à temps. Enfin presque à temps, mon clone y était resté, il avait disparu en poussière dorée en tombant mais l'enfant était juste à côté de moi. - Est-ce que vous allez bien? Est-ce que ça va?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


pas de FLYBOY en vue. seulement un ‘leslie’ – le nom qui était d’ailleurs sorti de la bouche de jax. leigh n’y croyait pas. je n’y croyais pas. jusqu’à ce que je le vois intervenir. ca n’a duré qu’une fraction de seconde – peut être un peu plus – mais je suis persuadé de l’avoir vu se dédoubler.

Ils n’arrêtaient pas. Après la période cellule anti-terroriste et compagnie, Wes eut le droit à la période « bonhommes verts » et « essais militaires ». A peu de choses près, il manque de s’étouffer en avalant un morceau de son hot-dog, tente de se concentrer comme il peut. Il est à quelques pas d’eux et ne peut comprendre (et entendre) les mots clefs. Déjà, il se doute que quelque chose ne va pas, que quelque chose ne tourne pas rond. Certes, pour avoir été adolescent puis adulescent, il sait que les délires sont à chaque coin de rue … Mais jamais ils n’ont été lâchés dans les airs avec un tel sérieux. Un sérieux, déguisé, comme s’ils voulaient cacher l’information.

Un skateur l’évite de peu, le Wes. Le châtain sert les dents et se retrouve à deux doigts de l’engueuler. Mais il se rattrape de peu, au nom de la sacro-sainte discrétion qu’il tente de respecter. A tambour battant, le skateur se dirige pleine balle vers le groupe. Wes relève la tête, relève un sourcil – juste le temps de voir Leslie le stabiliser. Le châtain écarquille les yeux. Pour cause, Leslie n’a pas bougé d’un poil après l’impact, le remettant sur ses deux pieds tandis que le skate vient s’écraser contre un muret. Le jeune homme souffle dans les airs avant d’abandonner son hot-dog dans la poubelle voisine ; il sait qu’il veut leur parler. Il le sait, est interrompu par un crissement de pneu. Vivement, l’officier tourne la tête vers l’origine du bruit. Il a à peine le temps de la voir : à vive allure, la voiture prend mal le virage. Et tourne, tourne. De là où il est, il le sait : il ne peut rien faire. De là où il est, il le sait : les enfants vont se prendre le bolide en pleine gueule. Pourtant, ça ne l’empêche pas d’espérer et de courir. Il sait qu’il y a peu d’espoir ; mais c’est dans ses veines de s’y accrocher du mieux qu’il peut.

Et c’est là que l’extraordinaire se produit. Du moins, ce qu’il considère comme extraordinaire se produit. Leslie, jusqu’ici à quelques pas de lui, finit par le devancer. Wes sait qu’il a fait l’armée et que, de facto, il doit être mieux entraîné. Wes le sait – mais ça n’empêche pas le fait qu’il aille vraiment trop vite. Et, le temps d’un battement de cil, l’officier est persuadé d’en avoir vu deux, de Leslie. Même carrure. Mêmes vêtement. Même trajectoire avec qu’une seule envie : sauver les gamins. Le palpitant battant à son maximum, il arrive enfin à niveau de l’autre jeune homme qui s’enquiert de la santé des gamins. Du doigt, Wes le désigne.

« Toi, tu n’bouges pas. » Son souffle est irrégulier, contrairement à celui du militaire. L’instant d’après, il désigne la blonde : « Et toi non plus. »

Bien malgré lui, Wes finit par sortir son badge de la poche avant de laisser les gamins aux autres gamins (alias la blondasse et Leslie) et de s’approcher de la voiture. L’officier tapote contre la vitre côté conducteur qui, quelques instants plus tard, finit par s’abaisser. Un homme dans la quarantaine apparaît, dévoilant un visage tétanisé.

« Officier Fergusson. Vous avez perdu le contrôle de votre véhicule. Tout va bien ? » Wes tourne la tête vers les gamins et le militaire. « Comment vont les gosses ? Besoin d’une ambulance ?, finit-il par demander en arquant un sourcil. Si ça ne tenait qu’à ça, qu’à Wes, il préférerait la discrétion et la possibilité de commencer une discussion tranquillement au lieu de se retrouver sous l’interrogatoire oppressant des ambulanciers. Lorsqu’il relève la tête, le châtain croise le regard de l’automobiliste qui s’excuse déjà. Le quarantenaire balbutie, ne s’arrête pas de se confondre en excuse – putain ce qu’il est chiant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


Alors que Leslie s'élance, Harper prit sa suite, le coeur battant. L'idée qu'il puisse échouer lui traversa l'esprit, mais elle préféra mettre tout l'optimisme de leur côté. Pourtant… Inexpérimenté comme elle l'avait vu, il y avait de quoi douter. Et douter Harper continua. Mais son voisin la prit en traître et remporta la manche haut la main, ce qui lui arracha un sourire soulagé une fois à son niveau. Elle s'accroupit avec lui pour parler aux enfants, entendant la mère hurler au scandale un peu plus loin. Harper n'y prêta attention alors qu'un homme vint les bousculer.

Tout s'était passé si vite, qui avait pu remarquer ? Leslie avait filé comme une flèche et son double n'avait duré qu'une seconde ou deux. Alors que Wes pointait son doigt vers Leslie, Harper se redressa d'un coup pour s'interposer, le regard brillant et la grimace déterminée.

"Hey !" Elle rejeta son doigt qu'il pointait à présent sur elle d'un revers de poignet, les sourcils froncés à la contrariété. Son côté Tauren enragé shooté au Redbull chercha à faire surface sur le caractère déjà trempé de la jeune femme, mais elle réussit à retenir sa hache au dernier moment. "On ne pointe pas les gens du doigt, c'est mal poli ! C'est quoi votre problème ?!"

Quand Wes tendit son badge, elle lui prit des mains sans le lâcher des yeux et attendit qu'il se soit éloigné pour y regarder de plus près. Elle déglutit en lisant le nom, mais surtout en comprenant qu'il s'agissait d'un flic - peu importait l'organisation pour laquelle il marchait. Elle tourna légèrement la tête par-dessus son épaule pour l'étudier et alors son rythme cardiaque accéléra encore plus. Si un flic avait vu Leslie, alors elle ne valait pas mieux que Jax. Elle était même pire, inconsciente d'avoir ainsi exposé Leslie en public. D'une voix grave, empreinte de défi, elle répondit à Wes.

"Ils vont bien."

La mère des enfants arriva en courant et les prit dans ses bras, alors qu'elle remerciait Leslie mille fois de les avoir sauvés. Et puis, elle s'en prend au chauffeur, échangeant ses louanges contre des blasphèmes. Si Harper voulait rectifier le tir, il fallait qu'elle emmène Leslie loin d'ici, emprisonnant Wes entre les deux victimes de l'accident. Elle posa une main sur l'épaule du militaire pour lui indiquer de se relever et tout… Et elle jeta son insigne à Wes.

"Merci, officier, vous êtes un véritable héros ! Avoir sauvé ces enfants, c'est… Miraculeux, vraiment ! On parlera de vous dans la presse demain !" Elle cria ensuite à des passants interloqués face à l'accident et désigna Wes d'un index tendu, tout en reculant avec Leslie pour s'extirper de la foule qui s'amasse petit à petit autour du point chaud. "Quel courage, mesdames et messieurs, quelle vaillance ! Regardez-le, c'est le visage d'un homme qui n'a peur de rien ! La police de Chicago veille sur nous ! Longue vie à Chicago !"

Dans cette période sombre qui secouait le monde... Les gens demandaient un héros.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


« Toi, tu n’bouges pas. » - Je levais mon regard vers l'homme qui parlait et qui venait de me désigner du doigt avant de le pointer sur Harper qui n'avait pas perdu une seconde pour se défendre. Je fixais l'homme qui s'éloignait alors que la blonde tenait dans ses mains une plaque brillante. Un flic. C'était bien ma veine! Je jetais un regard à Harper, un regard du genre "Ah bah bravo!" qu'elle ne vit pas, trop occupée à scruter la plaque, et je m’enquérais de l'état des enfants. Ils allaient bien, l'un comme l'autre. Peut être une égratignure ou deux dues à la chute mais rien de plus grave et je les aidais à se relever alors que Harper répondait au flic. Leur mère arrivait, me remerciant, mais je ne répondais pas. Je ne savais pas quoi dire. A vrai dire j'étais presque tétanisé. Du moins au niveau de la parole. Je reculais d'un pas, ne répondant pas à sa gratitude, la laissant parler jusqu'à se détourner pour incendier le conducteur de la voiture et reculait de deux pas.

J'étais jamais contre un peu d’héroïsme, un peu de gratitude, mais là non, pas comme ça, pas lorsque cette même gratitude pourrait m'exposer. Exposer cette chose qui me mettait en danger. Tout c'était passé très vite, je n'avais fais que courir au final, le reste était du domaine de l'impression. Enfin je l'espérais. M'exposer comme ça, en public... Je tournais mon regard vers Harper qui haussait la voix pour venter l’héroïsme du policier et arquais un sourcil avant de comprendre son petit manège. Lorsque le petit attroupement commençait à s'épaissir, la blonde me tirait en arrière pour ne pas que nous soyons pris dedans. Je lui parlais plus bas, laissant les voix des gens couvrir le reste. - Faut qu'on dégage de là. On prend le premier bus, peu importe où il va. - Semer n'importe qui nous suivrait ou quiconque nous verrait monter dans un bus et voudrait nous retrouver via le numéro de la ligne. - La prochaine fois choisi un accident où y'a pas de flics.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


il s’est dédoublé avec de se faire la malle, le leslie. avec la blonde sous les bras, ils ont décampé : pire que des lapins. le pire, c’est que la blonde m’a foutu la mère des gamins sur le dos. point positif : mon patron n’a pas pu m’engueuler – même si je n’étais pas censé être là où j’étais. retour au commencement : remettre la main sur les deux morpions.

Ils vont bien, lui a lâché la blonde sur un ton empreint de défi après s’être interposé entre Wes et Leslie. L’officier, devant Harper, n’a pu qu’arquer un sourcil amusé avant de devoir aller s’enquérir de l’état du conducteur. Ca le tue, de devoir mettre la distance alors qu’il le sait : quelque chose d’extraordinaire vient de se passer. Facon d’parler. Il les a observés depuis assez longtemps pour que ses soupçons se confirment, pour que les paroles de Leigh ne soient plus qu’une simple supposition. Le militaire a des pouvoirs, plus du genre « Autre Monde » avec des capacités spéciales qu’Harry Potter. Alors, Wes ronge son frein, prend son métier à cœur : il sait qu’il a tout le temps du monde pour se poser avec ses nouveaux amis.

Ou, du moins, c’est ce qu’il a pensé au début. Avant que Harper ne se mette à attirer la foule, rejetant l’action de Leslie sur l’officier. Le châtain grimace – il sait parfaitement où elle veut en venir, ce qu’elle tente de fuir. Faut dire que, prendre la tangente, ça a été une des spécialités de l’officier. Wes a envie de la secouer, de lui dire d’arrêter ses conneries et de se taire. Il a envie, mais ne pipe mot alors que la blonde se fond peu à peu dans le décor avec le militaire. Il comprend parfaitement qu’ils n’aient pas envie d’attirer l’attention … mais ce n’est pas une raison pour tout lui mettre sur le dos. Le jeune homme souffle, récupère son insigne au passage. Un instant, il regarde les deux autres amis et bouge les lèvres pour dire quelque chose qui, vaguement, ressemble à « je vous retrouverai ».

« Longue vie à Chicago … », raille-t-il. « Mais pas de presse, je ne fais que mon travail. » ajoute-t-il aussitôt, tendant le cou pour tenter de voir dans quelle direction Leslie et Harper s’échappent. Il veut les interpeller – mais n’a pas envie d’attirer l’attention sur eux. En auquel cas, il voit déjà les média délirer demain. Il se voit déjà se faire interroger : pourquoi s’intéresser à deux autres personnes alors qu’il a deux gamins sur le bras et un conducteur fou ? L’Américain s’accroupit auprès des gamins qui, comme la blonde le lui a indiqué, vont bien : plus de peur que de mal. Tapotant sur l’épaule de la mère, il lui intime de se calmer, de prendre ses gamins. Et de prendre le large aussi.

Il revient vers le conducteur ; ses phalanges sont blanches sous la pression qu’il exerce sur le volant. Wes voit qu’il a les dents toujours serrés, qu’il semble vraiment tétanisé. « Hey buddy, » commence-t-il en captant son attention. Le conducteur relève la tête. « Pour le moment, pas de casse. Mais si tu continues à serrer les dents, tu vas devoir aller chez l’dentiste. Ça arrive à tout le monde de perdre le contrôle de son véhicule. »
« Mais les gamins… »
« En deux morceaux. Parce qu’ils sont deux, hein. Ecoute, je vais devoir faire un rapport, t’as éclaté le muret. » Wes le désigne du doigt. « Mais faut sérieusement que tu changes tes pneus buddy, ils sont lisses. Et que tu surveilles ta vitesse. »

SUCCES – Le téléphone de Wes sonne : Leigh essaie de le joindre.
ECHEC – Un autre officier, sans uniforme également, est attiré par la foule.

Pile la distraction dont il a besoin. Wes tapote ses poches, en sort son téléphone. A peine une sonnerie plus tard, il répond aussitôt. A l’autre bout du fil, Leigh semble impatient de lui faire part d’une découverte – il le coupe aussitôt.

« Leigh, contacte la patrouille la plus proche et envoie-la sur Le Loop. J’te raconterais plus tard. » Son collègue ne répond pas … avant d’éclater de rire. A sa grande habitude, il demande à Wes s’il ne s’est pas blessé. Ahah, hilarant. A grandes enjambées, il commence à s’éloigner du groupe sous le regard interrogatif de certains passants. D’un signe du doigt (mauvaise habitude nous voilà), il indique le cellulaire. « Le devoir m’appelle autre part, » reprend-il dramatique, un ton au-dessus pour couvrir le bruit des conversations. « Un patrouille prend le relai… Leigh, je te rappelle, » achève-il dans un murmure cette fois-ci avant de mettre fin à l’appel. L’officier plisse les yeux, cherche la blonde et le militaire des yeux qui disparaissent au coin de la rue. Ca le fait marrer, le Wes, de les voir se déplacer tranquillement comme si rien ne s’est passé. Mais il presse le pas, bien décidé à les rattraper. Bien décidé, aussi, à ne pas les interpeller alors que le groupe est encore prêt d’eux. Pas la peine de leur faire croire (ou comprendre) que ce sont les deux adolescents, son « devoir ». Il presse le pas, se met bientôt à courir, les rejoint dans l’allée dans laquelle ils tentent de fuir.

« Heeeeey ! » finit-il par s’exclamer pour attirer leur attention alors qu’il arrive pleine balle vers eux. Il espère resserrer la distance qui les sépare. Mais, pour la suite, qu’est-il sensé dire ? Un truc du genre « Oh les mains ? » - chose qu’il aurait certainement fait avec les copains de sa sœur pour la faire chier. Mais … a un ex-militaire ? Heureusement que la blonde n’ait pas le même entrainement que l’autre, ça lui donne une chance. « J’vous avais dit de ne pas bouger ! », abrutis.

Wes ou la naïveté en personne. Pour le coup.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
JE SUIS LE NARRATEUR
JE SUIS LE NARRATEUR
Date d'inscription : 27/11/2015
Messages : 60
Points : 65

avatar
Le membre 'Wes T. Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou Double' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


"Oh, excuse-moi, j'avais oublié que c'était moi qui n'avais pas de pouvoir ! "

Ceci dit sur le ton de l'exaspération, Harper prit la fuite avec Leslie. Elle avait commis une bourde, en effet, mais elle n'aurait pas vraiment pu l'éviter. Alors qu'elle se mettait à courir, elle regarda par-dessus son épaule pour voir le ramdam autour de Wes. C'était amusant et un sourire malicieux étira ses lèvres. En effet, son entraînement n'allait pas loin - elle était plus habile avec un clavier qu'avec des chaussures, encore qu'elle appréciait le trekking ! Suffisamment loin, elle ralentit, le coeur battant et reprit un pas plus souple et plus lent en se tenant au bras de Les. Et elle rit.

"La vache, ce que c'était marrant ! C'est dingue tout ce que tu pourrais faire avec ces capacités !!!"

Le flic revint à la charge et Harper se tourna pour voir que le flic les suivait... Ou les poursuivait, au choix !

"On n'a rien fait de mal, c'est quoi son blème au poulet ?!"

Peut-être avait-il flashé sur ses magnifiques boucles blondes et ses grands yeux bleus de biche. Elle releva les yeux sur Leslie. C'était à lui de décider. Devaient-ils se remettre à courir, ou bien attendre Mister Justice et ses questions embarrassantes. Son souffle encore perdu entre Pluton et Saturne, Harper grimaça à un point de côté.

"Je peux le ralentir, si tu veux !"



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


A peine étions-nous assez loin pour être hors de vu de l'attroupement que la marche faisait place à la course. Je voulais mettre de la distance entre nous et tout ça, sortir de la zone de risque. Ce flic rendait les choses compliqués et si je comptais bien redire à Harper dans les formes à quel point tout ça était stupide, pour le moment, je restais concentré. Au bout de quelques nombreux mètres nous ralentissions l'allure jusqu'à marcher normalement et Harper, à bout de souffle, s'accrochait à mon bras. Moi ça allait, mais bon, moi personnellement je avais les poumons d'un athlète.

Son exclamation sur mes capacités me tirait un sourire assez jaune. Trop tôt probablement. Elle avait pas tort, c'était assez fascinant en soit, mais l'imprudence ne faisait pas parti de mes traits de caractère. Comme tout bon soldat, si je n'avais pas d'ordre à suivre, je préférais planifier les choses, être certains de tout. Bref, être prudent. L'imprudence vous fait jouer à chat perché sur un champ miné et exploser. True story.

« Heeeeey ! » - Je tournais la tête pour voir le flic revenir à la charge alors que Harper se demandait ce qu'il nous voulait encore. - Il a dû voir quelque chose tout à l'heure. - Normal à vrai dire, j'avais pas été très discret par la force des choses et me dédoubler même l'espace d'une seconde ne pouvait pas être passé inaperçu. - "Je peux le ralentir, si tu veux !" - J'te laisse pas derrière. Et puis de toute façon tes poumons sont entrain de rendre l'âme. - Petite pique gratuite, le flic approchait et il n'y avait plus aucune fuite possible désormais. Il était à portée de voix désormais. - Vous sembliez avoir tout en main, on s'est dit que ça irait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


Etrange soulagement que de voir quelqu’un avec un point de côté – vraiment. Wes en profite pour alléger sa foulée, tout en restant conscient que la reprise de la course soit une possibilité. Peu à peu, il réduit la distance les séparant et espère que Leigh a transmis l’appel à une patrouille plus proche. Maintenant qu’il a la blonde et le militaire sous la main, il n’a pas envie d’en être séparé. C’est que, l’officier, il a quelques questions à leur poser. En attendant, plus par habitude qu’autre chose, il tapote contre sa ceinture … assez pour découvrir l’absence de son arme. Pas qu’il ait envie de l’utiliser contre eux, non. C’est juste que ça a tendance à le rassurer.

La remarque de Caldwell le fait doucement sourire ; il serre plus les dents qu’autre chose. A présent, l’américain n’est qu’à une dizaine de pas. Il ralentit encore plus, se surprend à marcher. Avec la blonde à bout de souffle, il sait qu’il peut se le permettre. « ‘Tain, qu’est-ce que vous n’avez pas compris ? », rétorque-t-il mi- amusé, mi- énervé. Tant qu’à faire, il n’a pas envie d’avaler tout l’asphalte de Chicago juste pour avoir un semblant de conversation avec eux. Avec lui. A ce propos, il plisse les yeux vers le militaire. Comme ça, à première vue, il a l’air tout ce qu’il y a de plus humain.

« Leslie Caldwell, » dit-il en donnant un coup de tête vers le jeune homme. « Harper Tonkin, » achève-t-il en regardant son amie. A cause des évènements et de ce qu’il a vu (putain, il l’a vu !), Wes a décrété que ça ne sert à rien de tourner autour du pot. Il sait qui ils sont … pour ce que Leigh lui a dit. Pour ce que Jax lui a dit. Il souffle dans les airs, autant pour reprendre son souffle que pour gagner du temps. Avec tout ça, Wes n’a pas plus réfléchi que ça et ne sait toujours pas comment engager la conversation.

« Vous pouvez m’appeler Wes. » Ou trou-duc, pour le coup, cela lui importe peu. Rapidement, il jette un coup d’œil dernière lui, espère que personne ne l’a vu courser les gamins – manquerait plus qu’on vienne lui poser des questions. A part un groupe qui avance tranquillement, pouffant chaque enjambée, rien à signaler. « Si je vous dis GUARD, vous me diriez quoi ? … A part que c’est un AS du piratage ? » Les mains dans les poches, il se balance sur la pointe des pieds, conscient qu’il vient de confirmer (ou de leur indiquer) qu’il les a surveillé tantôt.

Pas de conneries, gamins, pas de conneries.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


"J'ai deux poumons 100F, alors t'en fais pas pour mes poumons, ils survivrons !"

Harper se serait volontiers enfuie à nouveau quand Wes les a rattrapés, mais le fait qu'il donne leur nom l'empêcha du contraire. Pour autant, il n'avait rien pu voir, Leslie avait été beaucoup trop rapide. Un doute qui s'installa pourtant dans l'esprit de la jeune femme alors qu'elle ne pouvait plus quitter l'officier des yeux. La bouche entrouverte, elle le dévisagea en se redressant.

Et moi, tu peux m'appeler Tonkie Wonkie, j'ai eu envie de lui dire. Par un miracle, je me suis retenue... Je me demande si on aurait fait un beau couple. Le trouduc et la harpie... C'est plutôt pas mal comme titre de série, non ? J'imagine un bon sitcom comme on en fait plus. Je vois déjà le tableau. Le flic gay qui cohabite avec sa meilleure amie abandonnée par son petit copain... En fait, je crois que ça existe déjà.

"Va falloir préciser, on est plusieurs Harper Tonkin dans ce pays. C'est pas comme s'il s'agissait de noms peu commun."

Elle ne laisserait pas Wes la coincer si facilement, c'était une promesse. Elle ne put toutefois détacher son regard du sien. D'où connaissait-il leurs noms ? Pourquoi les suivait-il ? C'est la réponse à cette dernière question qui acheva Harper. Elle fronça d'autant plus les sourcils, demeurant soufflée encore quelques secondes avant de s'exclamer.

"Quoi... C'est tout ? C'est pour ça que vous nous courrez après depuis trois plombes ? Alors que vous auriez pu juste nous demander comme une personne normale ? Un soit disant pirate du web vous échappe et vous coursez après deux honnêtes citoyens ! La vache, et ce sont nos impôts qui vous payent ?!"

En portant sa main à sa poitrine pour regarder Leslie, elle éclata d'un rire de gorge. Elle eut beaucoup de mal à croire que Wes en resterait là. S'il demandait après GUARD, c'était sûrement parce qu'il avait une idée derrière la tête. On n'arrêtait pas les gens dans la rue - après avoir fouillé leur identité - en toute innocence pour en savoir plus sur LE most wanted #1 du moment. Encore un peu et elle se sentirait de refuser de parler sans la présence d'un avocat.

Et tout à coup, ce fut comme si, dans tous ses scénarios catastrophes, l'un d'eux s'était réalisé. Elle déglutit sans réagir plus. N'avait-elle pas déjà émis l'hypothèse que Jax les mettrait en mauvaise posture, même sans le vouloir ?

"Qu'est-ce que vous voulez réellement ?"




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


Rire à la réplique de Harper? J'aurais pu, en temps normal, mais pas là. Là j'avais juste étouffé un rire, discrètement parce que le flic nous venait dessus. Harper lui répondait mais à l'entente de mon nom j'avais tiré une gueule de six pieds de longs, traduisant ma méfiance. J'aimais pas que les gens sachent mon nom sans que je ne les connaisse. Vous vous doutez bien que c'est pas très rassurant. Comment le connaissait-il? Comment l'avait-il appris? Dans quelles circonstances et pour quelle raison? Je croisais les bras, position claire.

Je précédais d'une seconde Harper qui allait répondre à la question. - Me regardez pas, j'y connais rien en informatique. - Avais-je dis sans douceur. On discuterait de mes compétences sociales plus tard, pour le coup c'était pas vraiment injustifié. Harper complétait la réponse d'un vaste foutage de tronche en règle. Et j'ajoutais juste derrière. - Ah, ça. - Elle éclatait d'un rire sonore et je la regardais sans comprendre, ma tête de con en avant.

Je tournais finalement la tête vers "Wes" lorsque la blonde lui demanda ce qu'il voulait. - Oui, qu'est-ce que vous voulez réellement? - Perroquet... - Loin de moi l'idée de critiquer le besoin de faire un petit footing mais je doute que vous ayez pas mieux à faire que d'arrêter n'importe qui dans la rue pour poser des questions sur ce garde. - Je faisais une pause et le regardais directement, intrigué. - Ça marche ça? Comme méthode? Le hasard dans la rue?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


Dire leurs prénoms, à la base, c’est seulement pour capter leur attention et lui éviter de devoir retourner jouer à chat avec eux. S’il en a encore dans les jambes et le souffle, courser les gens ne fait pas parti de ses passe-temps. Dans tous les cas, mission réussie. La blonde se met à râler tandis que l’autre, le militaire, croise les bras dans l’attente. Si ce n’est pas le meilleur des départs, au moins, c’en est un. En attendant, Harper marque un bon point. Il sait que des « Harper Tonkin », il doit y en avoir plusieurs aux Etats-Unis. Peut-être même plusieurs sur Chicago – qui sait ? Mais selon les sources de l’officier, il cherche la paire Harper-Leslie qui, vraisemblablement, se trouve devant ses yeux. Et ça, niveau probabilité, c’est déjà plus infime.

Wes laisse la blonde déblatérer après que son ami lui ait dit que l’informatique, ce n’est pas son truc. Heureusement – manquerait plus qu’il se fasse cyborg en plus de pouvoir se dédoubler. Parce qu’il s’est bien dupliqué, non, en deux versions identiques ? En attendant, elle rit toute seule, laissant les deux mecs tirer des têtes de déterrés. Elle a pris un coup sur la tête en plus de s’essouffler ?

Oui, qu’est-ce que vous voulez réellement ? finit par reprendre Leslie. Si Leigh lui avait posé la question, il lui aurait certainement répondu qu’il aurait voulu faire un tour a Dunkin’ Donuts et dévaliser leur stand. Mais là, il se retrouve devant deux personnes plus jeunes que lui après les avoir gentiment suivi. Une seule option : les brosser dans le sens du poil pour virer toute suspicion et éviter de les braquer.

« Ben, faut croire. Tu t’es bien arrêté, non ? » lâche-t-il pour Leslie, arquant un sourcil. « Mais ça n’avait rien d’un hasard. » Manque plus qu’il leur dise qu’il les suivait depuis quelques minutes pour les faire flipper. Wes se passe la main sur le menton, se demande comment approcher la situation. « Ecoutez, j’ai rien contre vous. Et je ne suis pas de service. » Il lève les mains pour appuyer ses propos et … devait-il partir dans une lente explication, du style de Leigh, qui aurait pour effet de les endormir ? « Même que je ne dirais rien. Ce que je vais dire va rester entre nous, euké ? »

Euké – teubé.

« Tu le vois souvent ton jumeau ou il sort seulement pour te donner un coup de main ? » Leslie, c’est pour toi. Et pour l’autre : « Et toi, tu te la joues souvent Robin où tu laisses Batman se démerder ? Quoiqu’il en soit, vous deux, vous … » m’intriguez ? Oé, ça doit être ça. Plus plaisant que de dire que Jax est en prise avec Leigh, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


J'ignore si c'est parce que je prends l'insulte 'Robin' trop à coeur, ou parce que j'ai l'adrénaline qui me fait trembler les genoux, mais j'ai soudainement envie de lui foncer dedans tête baissée et de voir si sa rate explose sous le choc de mes 75 kilos... Tu sais ce qu'on dit 'Petit mais costaud'.

"Reste dans ta cour, Luthor. On a pas élevé les mutants ensemble, tête de noeud." Pas en service, insultes permises ! "Confonds pas Batman et Captain America, tu vas avoir des problèmes avec la communauté de fans."

Alors qu'il hésitait, Harper fit un pas vers lui en agitant les mains dans une grimace désabusée.

"Et sinon quoi, Ragnagna, tu vas nous passer les menottes ? Nous faire une prise de Kung-Fu en string façon Crying Freeman ? J'aime autant te prévenir ! Je suis peut-être pas ceinture noire de Karaté, mais j'ai fini troisième avec mon équipe en championnat du monde intergalactique l'été dernier sur EVE Online alors je te conseille pas de me forcer à user de mes dix doigts ! Et encore, estime toi heureux que j'ai pas une hache en main pour te découper en des milliers de petits dés et te livrer à Onyxia pour l'apéro !"

Harper n'était pas du genre à défier la police. En fait, elle était même trop dans leurs godasses pour défier la loi, tout court. On l'appelait souvent "la raisonnable", car elle était trop raisonnable. Mais à situation désespérée, mesure désespérée. Que penserait Jax de son comportement ? La vérité, c'était que Harper était si nerveuse et tellement hors des sentiers battus qu'un flot de paroles incohérentes franchissaient ses lèvres comme les chutes du Niagara brisaient les esprits et déchaînaient les langues les plus poétiques.

Une partie de Jax adorerait très sûrement ce côté spontané, mais il déplorerait son manque total de discernement. Elle s'interposait entre un flic et un inconnu, un extra-terrestre et puis quoi ? Rien de tout ça ne faisait d'elle une héroïne. Ni une Robin... Ni même rien du tout. Elle s'était embarquée - un peu de force - dans cette aventure et elle fut étonnée de réaliser à quel point elle ne regrettait pas. Elle ne commettait pas d'erreur. La seule qu'elle ait pu faire a été celle de rejoindre ce combat sur le tard. Elle leva une main vers Wes.

"Qui a donné nos noms ?"

Aussitôt posée, aussitôt regrettée. Harper n'avait aucune envie d'entendre la réponse à son interrogation.




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


J'aimais pas du tout cette réplique, que ce n'était pas un hasard. Ça voulait dire quoi en vérité? S'il n'arrêtait pas n'importe qui comme ça dans la rue ça voulait dire qu'il nous voulait. Mais ça pouvait aussi vouloir dire que vu qu'on avait quitté les lieux de l'accident, il voulait nous parler à ce sujet. Possible, ça aurait pu, la suite en décida autrement. Un jumeau. Il m'avait vu agir, il avait pu voir le dédoublement... Ou le croyait-il seulement? J'avais été rapide, peut être pouvait-on encore jouer au bluff et sur un sursaut d'adrénaline corrompant les sens. - J'ai pas de... jumeau. - Mais j'avais tout juste le temps de placer ça qu'il s'adressait à Harper et qu'en bonne harpie elle répondait. Immédiatement. Longuement. Mon dieu allait-elle lui sauter à la gorge?

Au fur et à mesure que les mots sortaient et qu'elle approchait de Wes j'avais posa ma main sur son épaule pour... l’empêcher d'avancer. Essayer de la calmer. Était-elle énervée? Agacée? Jouait-elle seulement? Je ne la connaissais pas encore suffisamment pour discerner ses nuances mais ça viendrait. Pour l'heure je jouais la prudence et lorsqu'elle posait son ultime question je levais mon regard vers Wes. Cette réponse là m’intéressait particulièrement. Elle en dirait long, elle nous dirait comment il savait ça, pourquoi il nous suivait. Intuition? Non, déduction seulement. Le hasard est une chose fascinante... qui n'existe pas. Et j'avais tendance à penser que même sa présence sur les lieux de l'accident n'était pas un hasard non plus. Sa familiarité avec nous, comme s'il nous connaissait. Tout ça ne me plaisait pas du tout et je voulais savoir très exactement ce qu'il savait. Savoir si je devais me méfier de lui. Savoir si je devrais prendre certaines mesures à son propos. - Peut être commencer par répondre à cette question plutôt qu'exposer ce que vous pensez savoir comme un voyeur serait une meilleure entrée en matière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


BAM – retour immédiat vers l’envoyeur, la blonde semble prendre la mouche avant de sortir de ses gonds. Wes l’écoute à moitié, perdu dès le début à la mention de Crying Freeman – a-t-il vraiment l’air d’un pleurnicheur ? – pour reprendre le sourire plus tard. Sourire pincé bien qu’amusé, l’officier se demande si Harper ne mélange pas réalité et fiction, se prenant pour Lady Prestor. Mais abasourdi par le flot de paroles, il garde le silence, remarque seulement la main de Leslie sur l’épaule de son amie ; comme on mettrait la main sur le collier d’un chien pour éviter qu’il ne bondisse, crocs en avant.

« T’as jamais pensé à te lancer dans l’rap. Te manque un brin de mélodie mais pour le reste, MC Silk n’a qu’à se rhabiller. »

Chacun ses références ; s’il apprécie de se poser derrière son PC et d’éclater quelques mutants malgré les protestations de Dee (« Non mais sérieux, tu n’peux pas cliquer moins de fois et arrêter de te marrer toutes les deux secondes ? »), il n’a pas cette capacité de mélanger les univers tout en gardant du sens. Parce que, ça doit avoir du sens, dans le fond, dans sa tête … ou non, à en juger par le regard de Leslie dans lequel il lit une méfiance non contenue. Normal. S’il était à sa place, l’officier aurait certainement eu un mouvement de recul avant de se braquer et de ne rien laisser filtrer. Dans l’histoire, c’est l’inconnu. Celui qui vient déranger, titiller, tenter de glaner des informations avec l’envie que la situation ne soit pas awkward mais qui, en faisant trop attention, tend à la rendre dérangeante. Pourquoi fallait-il qu’il fasse tout à l’envers et mette les deux pieds dans le plat à chaque fois ? Sans aucun doute, il va devoir investir dans un coach de vie.

Doit-il lâcher le prénom de Jax ou au contraire le garder pour lui ? Dans quelle mesure peut-il dévoiler ses sources sans risquer de subir un effet boule-de-neige et une rétrogradation ? Se pinçant l’arête du nez de sa main droite, il peste intérieurement contre sa tendance à démarrer au quart de tour sans réfléchir plus que cela. Et puis, il se dit qu’il n’a pas grand-chose à perdre ; il demande déjà de l’aide à sa sœur dans des traductions. Et il a déjà tiré sur son boss par mégarde. Alors, un peu plus, un peu moins …

« Lex », reprend-il finalement, encore trop porté sur le discours de l’autre blonde. « Luc. Jax ! », s’exclame-t-il enfin, hésitant à lâcher tous les prénoms à trois lettres qu’il connait pour noyer l’information. « Histoire intéressante mais banale, interceptée par mon coéquipier et non enregistrée dans la base de données. Histoire qui mérite un coup d’œil en personne afin d’infirmer ou de confirmer… » Qu’il ferme sa bouche, une fois pour toute. Il sait qu’il n’a pas le comportement exemplaire de l’officier. Mais faut dire que Wes préfère manier son flingue avec dextérité plutôt que les mots.

« Si t’as pas de jumeau, tant mieux pour toi gamin. Dans tous les cas, merci d’avoir sauvé les autres morveux. » Parce qu’avec les temps qui courent, ça fait du bien de voir un brin d’héroïsme. Ou même un acte de bravoure pur, sans avoir à chercher les lauriers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Harper/Wes/Leslie] Bad Moon Rising
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: ADMIN :: ARCHIVES RP :: CHICAGO :: Le Loop :: Les rues-