Trop sont déjà morts. Je suis Sam Goode.

2011. Chicago, IL. Depuis que la guerre a été officiellement déclarée à NYC, quelques jours plus tôt, la ville est aux mains des Mogadoriens. Il revient à présent à la Garde Humaine de la défendre.
NAVIGATION
HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 [CLOS] [Harper/Wes/Leslie] Bad Moon Rising

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


Harper grimaça aux réponses de Wes. Finalement, ils avaient le même humour - d'une certaine manière. Pas les mêmes références, mais pour ça, chacun les siennes. A répondant envoyé, répondant reçu, elle dodelina de la tête en se moquant éperdument de ce qu'il disait. Ce qui l'intéressait, c'était avant tout qui les avait balancés. Et lorsque la réponse tomba, elle devint livide. Son coeur manqua un battement, son visage vira plus blanc que blanc, mais malgré tout, ses joues s'empourprèrent. Qu'entendait-elle ? Jax ? La prunelle de ses yeux, l'amour de sa vie, les avait balancés aux flics ? Aboyant presque, elle lâcha :

"Vous mentez."

Sa voix se fit menaçante, tout comme son regard.

Jax n'aurait jamais fait ça. Le flic a parlé d'une conversation interceptée. Mais entre Jax et qui ? Jax est un surnom que je lui donne depuis des années, il ne pouvait pas l'inventer et, selon moi, même Leslie ne devait pas se souvenir de son vrai prénom que je n'employais que lorsque j'étais furieuse contre lui. Ce qui n'arrivait pas si souvent. Mille pensées me traversent, à commencer par dézinguer ce flic avec mes griffes et mes dents.

Le regard de Harper s'endurcit et elle fit un pas vers l'officier qui répondait maintenant à son ami. De quel droit osait-il s'approcher de lui ? Il les avait coursés, provoqués

"Qu'est-ce que vous comptez faire ? Le tirer comme un lapin ? J'aime autant vous dire qu'il faudra me passer sur le corps avant, espèce de Murloc en mousse !"

Et elle joignit le geste à la parole en s'interposant à nouveau entre Leslie et l'officier. L'idée même que sa crainte que Jax parle trop soit fondée lui renversait l'estomac et lui collait la nausée, mais qu'y pouvait-elle réellement ? Elle ne pouvait pas le contrôler, elle ne pouvait pas révéler le secret de Leslie aussi impunément ! Ce n'était pas à elle de prendre cette décision, après tout.

Le peu qu'elle avait lu sur le web, en tout cas, laissait à penser que les gens comme Leslie étaient chassés comme des sorcières par ces Mogadoriens, ces mauvais extra-terrestres. Et ce n'était pas parce que ces pouvoirs lui faisaient peur qu'elle n'était pas consciente de ce que cela représentait pour Leslie. Il avait finalement reçu l'occasion de faire quelque chose de ce pouvoir, d'inverser la situation. Peu importaient les raisons pour le moment. A ses yeux, Leslie était comme un héros en pleine ascension et elle ne laisserait personne lui faire croire du contraire.




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Bad moon rising.
Feat. Harper Tonkin & Wes T. Fergusson


Le couperet tombait et mon regard partait un instant vers le bas en entendant le dernier nom de le flic énonçait. Je savais que ce n'était qu'un surnom, c'est pour ça aussi que je savais qu'il ne pouvait pas l'avoir inventé sur le tas. Je sentais Harper sous mes doigts, un tremblement comme des secousses, différentes de la peur, différentes du froid. Une sensation que j'avais déjà expérimenté. Une sensation qui n'allait aider personne. Sa voix s'était faite tranchante et lorsqu'elle faisait un pas vers le flic, ma main décrochait. J'étais encore un peu sous le choc.

Ne ne nous fourvoyons pas, je ne pouvais pas être surpris. Si j'avais fais confiance à Jax jusque là, ou presque du moins, je restais conscient de la possibilité d'une fuite. Depuis que tout ça m'était arrivé j'avais viré presque paranoïaque quand à garder le secret, rester dans l'ombre, ne pas alerter les autorités ni trop s'exposer à ce sujet. Harper surveillait le net et effaçait les traces et Jax n'avait pas été vraiment discret non plus, mais elle avait fait le ménage... simplement trop tard. Quand Harper commença à parler, virulente et menaçante, je la saisis par les épaules pour la faire reculer, peu importe si elle résistait ou non. - Ok ça suffit comme ça. - J’appréciais sa dévotion, réellement, mais je n'étais pas sur de la mériter et je ne voulais certainement pas qu'elle la mette en pratique. Il fallait qu'elle se calme et si moi je n'étais qu'à moitié surpris, même si ma déception était bien réelle, je n'osais pas imaginer ce qu'elle ressentait à cet instant. Je forçais un léger sourire à ses remerciements. J'en voulais pas, j'étais pas un héro, juste un gars qui avait pu faire quelque chose à ça, c'était juste tant mieux.

Nous n'avons rien à vous dire, rien à confesser. Juste sachez que Jax est un habitué des histoires fantastiques et complots à grande échelle, il ne faut pas toujours prendre ce qu'il dit au premier degré. - C'était pas faux, mais dans ce cas précis, c'était un énorme mensonge. Il fallait que je couvre mes arrières, nos arrières. - Est-ce que vous l'avez rencontré seulement? Vous pouvez pas courser des gens dans la rue juste sur des suppositions aussi fantasques. - Je me tournais vers Harper, l'obligeant à me regarder et lui parlais un peu plus bas. - Calme toi, on va y aller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : aaron paul

Date d'inscription : 10/03/2016
Messages : 114
Points : 302


Personnage
Age: 26 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Bad moon rising.
with Harper Tonkin & Leslie N. Caldwell


Jouer la carte de l’honnêteté : une manière de montrer patte blanche et d’inspirer confiance, une manière de lâcher le rôle du méchant loup, et de leur faire oublier que Wes vient de les courser. Un instant, il espère que ça va les calmer – enfin, elle, surtout – mais il n’en est rien. Au contraire, elle a l’air furieuse ; furieusement calme ou furieusement furieuse. Et à elle d’accuser l’officier de mentir, lui, alors qu’il a promis que jamais, jamais, il ne mentirait. D’instinct, il roule des yeux, ne sachant pas comment à répondre à l’accusation, avant de lever la main en sa direction en mode « oé, on se calme gamine ».

C’est à ce moment-là que Leslie intervient, tentant d’apaiser (moyennement) l’autre blonde. Il affiche un air un peu perdu, limite décontenancé, mais toujours légèrement méfiant. Pour sûr, la prochaine fois, l’officier fera un point d’honneur à mettre au point une stratégie d’approche plus élaborée qu’un vague « Hey, toi, j’t’ai vu ». Encore une fois, il se pince l’arête du nez, tente d’assembler ses idées et de répondre le plus logiquement possible et point par point. S’il le peut.

« De un, je ne mens pas. Mon collègue a discuté avec un certain Jax … du moins, c’est comme cela qu’il se fait appeler ». Pour le coup, son nom, Wes ne s’en souvient pas. Faut croire qu’il a été conditionné à se rappeler les prénoms courts : de Jax à Dee à Wes, il n’y a qu’un pas. Ensuite, les seules fois où l’officier ment (enfin, quand on parle de white lies), c’est sur les jeux en ligne. Un jour, Leigh lui a sorti la preuve par A + B que prétendre être une fille, ça peut avoir du bon …

« De deux, j’course pas les gens dans la rue pour l’plaisir. J’ai une piste, je l’explore. Si elle est fructueuse, j’observe de plus près ». Comme pour prouver ses propos, l’américain s’approche de Leslie, réduis l’espace entre lui et le groupe de jeunes, prêt à sauter en arrière si Harper décide de se la jouer féline. « Mon collègue s’occupe de votre pote, en toute discrétion. La conversation, l’entrevue … la sienne et la nôtre … ça reste entre nous cinq. »

Au final, Wes a décidé de jouer la carte du grand frère amical, un brin emmerdeur mais amical. Les mains dans les poches, il donne un coup de tête en direction de la rue qui s’ouvre derrière les deux autres.

« J’vous retiens pas, si vous voulez partir. J’ai rien contre vous, et c’est pas mon rôle. Seulement … seulement … faites attention à vous. Faites attention à ce que votre pote et ses délires fantasques laisse sur le net. Faites attention … Et si vous êtes dans la merde, à cause de ça, n’hésitez pas à m’appeler. »

L’officier fouille alors ses poches, en retire un ticket de caisse et y inscrit son numéro de cellulaire. Le sien, de privé, pas son extension de poste. Et à lui d'espérer que Harper se décide à ranger ses griffes et à arrêter de cracher comme un chat acculé au pied du mur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t100-wes-t-fergusson-humain http://forum.iamnumberfour.fr/t99-wes-t-fergusson-humain
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Bad Moon Rising
Feat. Wes Fergusson
& Leslie Caldwell


"Tout ce que Jax vous dira, c'est du bullshit."

J'admets que ce n'était pas très cool de ma part. Mais son obsession virait à la catastrophe. Cette histoire de 'J'ai un article à rendre' commence à sérieusement me taper sur le système.

"Il n'est qu'un étudiant en quête de faire ses preuves ! Tout ce qui l'intéresse, c'est écrire un papier qui fera la une. Il vous dira n'importe quoi... Il ne comprend pas plus ce qui se passe que vous ou nous."

Pour le reste, Harper était décidée à en causer avec l'intéressé... En privé. Quant à Leslie, Wes n'avait rien besoin de savoir. Aussi, quand il s'approcha pour tendre à la jeune femme son numéro, elle fronça les sourcils, prudente. Elle jeta un oeil rapide à Leslie et s'avança pour prendre le papier et l'étudier comme s'il s'agissait d'une bombe. Elle releva son regard sur Wes, s'attendant à ce que celui-ci, peut-être, se mette à rire pour se payer sa tête. Sauf qu'il n'en fut rien.

La seule raison pour laquelle elle conserva le numéro fut qu'un agent fédéral, c'était toujours mieux dans sa poche que dans celle d'un autre. De sa main libre, elle tira ur le t-shirt de Leslie pour l'entraîner avec elle.

"Viens, on ferait mieux d'y aller."

Si Wes tentait une manoeuvre, elle avait son numéro. Et vu ses compétences, elle n'aurait aucun mal à le traquer et à lui faire payer. Pour l'heure, que pouvait-elle faire, réellement ? Elle était bloquée. Elle n'était pas du genre à juger Jax à la hâte, elle voudrait connaître sa version des faits, sa vision des choses à lui. Rien à voir avec celle de cet ersatz d'agent fédéral qui enquêtait sur son temps libre. Ce qui signifiait qu'il n'avait aucun pouvoir sur eux à l'heure actuelle. Pourtant, cela pourrait vite changer...

Sur l'instant, tout ce qui l'intéressait, c'était de mettre le plus de distance entre Wes et Leslie. Elle avait besoin de réfléchir et peut-être qu'alors, elle reviendrait vers Wes si elle en avait besoin un jour. Par exemple, si Leslie venait à disparaître... ou Jax... Harper, avec le temps, avait réuni pas mal d'informations. Si pour l'instant, ses questions demeuraient sans réponses, le puzzle se constituait lentement, même sans visage ni contour.





Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Harper/Wes/Leslie] Bad Moon Rising
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: CHICAGO :: Le Loop :: Les rues-