Au commencement, ils étaient neuf.

ACTUALITÉS

"Generation One", la nouvelle saga spinoff de Numéro Quatre de Pittacus Lore, sortira le 27 juin 2017 !
• HarperCollins va publier une nouvelle saga qui fera suite aux événements de "United as One", du point de vue de la Garde Humaine. Nouveaux héros, nouveau combat, nouveaux Héritages... Même auteur. "Generation One" sortira le 27 juin 2017 ! Pré-commandez-le dès maintenant sur HarperCollins.
• Notre event "L'Héritage de Huit" a débuté ! Les Gardanes sont sur le point de découvrir qu'une guerre a commencé. Il ne tient qu'à eux de la gagner !
• Retrouvez-nous maintenant sur Twitter !
"Le Destin de Dix" est enfin disponible dans toutes les librairies ! Réagissez sur Facebook, le forum ou sur notre site !
• Le premier site en français de Numéro Quatre a ouvert ! www.iamnumberfour.fr !
• Le forum change d'adresse. Connectez-vous dès maintenant sur http://forum.iamnumberfour.fr !
• Retrouvez-nous sur !
"United as One", l'ultime opus de la série, sortie le 28 juin 2016 aux éditions Harper Collins, aux USA

HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 [CLOS] [Harper/Albane] Taxi Driver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Un quartier que je kiffe, c'est bien celui-ci. J'adore venir de ce côté-là, plus précisément du côté de l'institut technologique. J'y ai fait un saut parce que je commençais à me poser la question de reprendre mes études, je me demandais ce qu'ils me proposeraient. J'étais douée et je n'avais rien à perdre.

30 mars 2011

Du coup, j'avais pris la voiture et le compromis, c'était que j'amène Jax à l'université et que je vienne le rechercher. Pour une fois que c'était moi qui faisait le taxi, il était plutôt content. Il en profitait, même... Pour me faire poireauter.

Harper attendait sur le parking de l'université, adossait à sa portière, en attendant son petit-ami. celui-ci tardait à arriver, mais il s'était peut-être perdu dans le labyrinthe de la bâtisse. Le temps qu'il dise au revoir à tout le monde, qu'il discute avec son professeur préféré, qu'il ramène son gros boule jusqu'à la voiture... Harper regarda sa montre et réajusta ses lunettes de soleil sur son nez. C'était le printemps, les températures s'adoucissaient enfin et ils avaient pu faire tomber les mitaines et les écharpes et les doubles doudounes. L'hiver à Chicago était souvent rude et le nombre de sans abris qui y succombaient augmentait chaque année.

Malgré tout, le soleil était lumineux à cette heure de la journée et il commençait doucement à décliner. Harper en profitait pour dévoiler un peu de sa gorge par l'ouverture de son blouson de cuir. Blanche comme elle était, le soleil était pour elle une source de vie. L'été, elle prenait de grandes vacances et partait au soleil, en Floride, ou en Californie, au choix. Cela dépendait de quel côté de la famille pleurait de ne pas les avoir vus depuis longtemps. Ses longs cheveux blonds bouclés volaient au vent comme une amazone mais ses bras croisés sur sa poitrine montraient clairement qu'elle commençait à s'impatienter.

Ainsi arriva Lydia, l'une de ses amies, une grande brune longiligne. A côté de Harper, c'était un peu comme Laurel et Hardy... Lydia était une fille gentille, mais un peu superficielle. Dans leur groupe d'amis depuis des années, elle faisait partie des meubles. Qui plus est, elle était la cousine de Jax. Si au début, Harper et elle ne pouvaient pas s'entendre, l'adolescence avait payé. Sans pour autant être devenues meilleures amies, elles avaient trouvé un terrain de paix et se rendaient mutuellement service en cas de besoin.

Ce jour-là, elle arriva accompagnée et Harper décroisa les bras en se redressant. Quand les deux jeunes femmes furent à sa hauteur, elle retira ses lunettes pour dévoiler ses yeux bleus et sourit à l'inconnue.

"Harper, je te présente Albane, c'est ma nouvelle binome en langues." Notre protagoniste acquiesça en levant une main pour saluer la dite Albane. "Je me suis dit, comme ça fait pas longtemps qu'elle est en ville, on pourrait aller au centre commercial se balader ! Il fait beau et on a encore du temps avant le couvre feu."

C'était un lundi, un jour où Harper ne travaillait pas et elle aurait voulu rentrer pour se mettre sur son ordinateur et jouer tranquillement. Ce soir-là, il y avait Raid ! Il fallait préparer à manger (commander des pizzas, donc), mais elle se vit mal refuser devant une inconnue et encore moins lui refuser un peu de vie sociale. Au pire, Harper se dit qu'elle aurait fait son quota pour la semaine. Elle acquiesça en souriant un peu plus.

"Pourquoi pas, oui, Jax pourra reprendre la voiture et je rentrerai en métro."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Cela faisait un peu plus d'un mois que j'étais arrivée à Chicago. Il m'avait fallu du temps pour m'adapter et je devais bien avouer que ce n'était pas encore complètement fait. J'avais du mal à prendre le rythme. J'avais aussi beaucoup de mal avec la familiarité des gens. Mes collègues de promo m'avaient accueillie à bras ouverts, je n'allais pas m'en plaindre, mais ils m'avaient aussitôt bombardée de questions, certaines un peu trop indiscrètes d'ailleurs, si vous voulez mon avis. Ces américains n'avaient aucune retenue et leurs bonnes manières semblaient inexistantes, pour ce que j'en avais vu. C'était l'un des choses à laquelle il allait falloir que je m'habitue, je crois.

Lydia était la première personne que je rencontrais qui, à mon sens, méritait que je lui accorde un peu d'attention. Elle était gentille et nous avions des centres d'intérêt communs ce qui n'était pas pour gâter les choses. J'appréciai de discuter un peu avec elle à la sortie des cours. Et lorsqu'elle me proposa d'aller au centre commercial avec elle, je m'étais dit "pourquoi pas ?".

Je la suivis à l'extérieur du bâtiment et à travers le parking, jusqu'à ce qu'elle repère quelqu'un de sa connaissance. J'adressai un sourire poli, quoique légèrement hautain, à la jeune femme qu'elle me présenta sous le nom d'Harper et la détaillai du regard.

- Enchantée de vous connaitre, Lydia m'a parlé de vous plusieurs fois.

En fait, non, je me souvenais qu'elle avait mentionné son nom une ou deux fois comme étant une de ses amies, mais si elle m'en avait parlé un peu plus, je ne m'en souvenais pas. Il faut dire que Lydia était une incorrigible bavarde et qu'elle parlait tellement vite que j'avais parfois du mal à suivre.

- C'est très gentil de votre part à toutes les deux de bien vouloir m'accompagner. J'avais très envie de faire du shopping !

J'avais un accent marqué, très frenchy. C'était en grande partie pour ça que j'étais venue ici pour continuer mes études. Je ne maîtrisais pas trop mal la langue, mais mon accent était juste horrible, j'avais grand besoin de l'améliorer.

- Mes placards sont vides, c'est déprimant !

Bah oui, avec les limites de poids autorisé pour les bagages dans les avions, je n'avais pu emmener qu'une petite partie de ma garde robe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Que Lydia ait parlé de Harper fit hausser un sourcil à celle-ci. Ou bien était-ce la surprise de l'accent d'Albane. Tout au plus, Harper parlait espagnol. Un peu. Pour le reste, les langues, c'était Lydia. Elle, c'était la technologie, la robotique, l'informatique, les réseaux... Une véritable petite hackeuse en devenir. Polie comme pas deux, le sourire de Harper s'agrandit et elle se décolla de la voiture pour ouvrir la portière arrière.

"Dans ce cas, on y va, je vais appeler Jax pour savoir où il est."

Elle laissa Lydia et Albane monter à l'arrière et s'installa pour sa part côté passager en attrapant son téléphone. La portière ouverte, elle appuya ses bottes sur le rangement latéral pour appeler son copain.

"Tu es Canadienne ?"

Harper se retourna vers Albane pendant qu'elle envoyait son message. Elle n'était pas sûre que ce soit le bon accent et de ce qu'elle en savait, les canadiens n'avaient que peu d'accent. Si toutefois Albane était originaire de là-bas, ce serait bien le seul point commun que les deux jeunes femmes partageraient. L'une était fine et longiligne, l'autre ne tentait même pas un régime Rihanna. L'une châtain/roux, l'autre blonde comme les blés. Albane semblait quelque peu sur la retenue et la hauteur, Harper était des plus décontractée. Finalement, on aurait même pu dire qu'elle était "cool". S'il y avait une table, elle aurait sûrement les pieds dessus ! Harper remit ses lunettes de soleil sur son nez pour échapper à la luminosité, marquant d'autant plus la différence entre les deux jeunes femmes. Une différence que, pour autant, Harper ne releva absolument pas. Elle était parfaitement bien dans sa peau et se fichait pas mal de ne pas être aussi conforme.

"T'es ici pour tes études ?"



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
- Jax ?

J'interrogeai Lydia du regard.

- Drôle de prénom. C'est un garçon ou une fille ?

Comme si ça m'intéressait... Le truc, c'est que si ça se trouve, Lydia m'en avait parlé, comme elle avait mentionné le nom d'Harper, et que, fidèle à moi-même, je n'avais pas dû tout écouter. Mais bah, c'était pas si grave, non ? Y'avait pas mort d'homme.

Je m'installai à l'arrière de la voiture, à côté de Lydia et bouclai ma ceinture. La sécurité avant tout, n'est-il pas ? Et tandis qu'Harper s'installait à son tour, je la détaillai à nouveau. Elle avait cette façon de se tenir, avec les pieds sur la portière, incorrect pour une jeune femme bien élevée, si vous voulez mon avis. Sa question me détourna de mon observation.

- Non, Française. Et oui, je suis en erasmus. J'étudie les langues étrangères et j'ai beaucoup de progrès à faire pour gommer mon accent. C'est pour ça que je suis venue. Et vous ?

Je me penchai légèrement en avant, comme pour lui montrer que je lui portai un réel intérêt. Ce qui, entre nous, n'était pas totalement feint.

- Vous êtes étudiante aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
"Jax, c'est mon mec."

Alors que Harper se mit à rire en se tournant vers Albane, Lydia la suivit pour la moquerie. Imaginer la réaction de Jax au fait qu'il ait un prénom de fille était délicieux autant pour l'une que pour l'autre. Harper regarda dans le rétroviseur pour voir si Jax arrivait et regarda Albane.

"Non, je travaille dans un magasin d'électronique. Je répare des machines. De l'électroménager à l'informatique en passant par un peu de robotique. Je suis de repos aujourd'hui."
"C'est une geek quoi."
"Et toi, t'es une pétasse. Il arrive."

Quelqu'un se pencha vers la fenêtre de Harper. Un homme visiblement assez grand, barbu, costaud pour ne pas dire très imposant. Elle lui fit des signes pour qu'il passe côté volant et quand il s'installa, il regarda Harper qui pianotait sur son téléphone, puis les deux filles à l'arrière, avec un immense sourire.

"Salut les filles !" Revenant sur Harper, il haussa les sourcils. "Tu parles d'un taxi ! La prochaine fois, je me ferai pas avoir par tes promesses. Et je vous emmène où, les drôlesses ?"
"Au bout du monde !"

Elle se pencha pour l'embrasser avant de montrer Albane sur la banquette arrière avec son pouce.

"Avec Lydia, on emmène une copine faire les magasins. Un aprem entre filles, tu vois. Tu nous déposes, comme ça tu gardes la voiture."
"Ah ouais. Je vois. Depuis le temps que je te dis que je suis pas gay, t'as enfin compris le message ?"

Harper abattit son poing sur l'épaule de Jax alors que celui-ci éclatait de rire. Pour la défense de ce dernier, la jeune femme était assez masculine dans son comportement. Et faire les magasins était à l'opposé de ses habitudes. S'il n'y avait pas eu Lydia, il aurait pris ça pour une boutade, une moquerie, ou simplement de l'ironie. Démarrant la voiture, Jax se retourna pour voir Albane.

"Albane, c'est ça ? Lydia m'a parlé de toi ! Tu as du courage d'aller te balader avec ces deux-là ! T'as pas peur d'y perdre ta dignité ?"
"HEY !"
"Gros con."
"Je suis pas con."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Je jetai un regard interrogateur à Lydia lorsqu'elles se mirent à rire, l'une après l'autre, l'air de dire "quoi ? j'ai dit une bêtise ?". Non mais c'est vrai quoi, attendez, Jax, qu'est-ce que c'était que ce prénom ? C'était la première fois de ma vie que je l'entendais. Il sonnait bizarre. Il me faisait penser à ce produit ménager dont on voyait la pub à la télé il y a quelques années, Ajax. Bon, accessoirement, il me faisait aussi penser au héros d'Homère, mais c'était moins anecdotique.

J'étudiai Harper, ou plutôt, ce que je voyais d'elle, tandis qu'elle me décrivait son boulot. C'est marrant, mais je ne l'aurais pas vue faire ça. Je ne sais pas pourquoi, j'imaginais plutôt ça comme un travail d'homme. Je veux dire, le truc de plonger le nez dans les entrailles de machines pour les réparer. Pourtant, rien n'indiquait que c'était spécifiquement un travail masculin, mais je ne sais pas, c'était l'idée que je m'en faisais.

- Ca doit être passionnant comme travail. Les "machines", ça a toujours été du chinois pour moi. Je sais les utiliser, mais pas comment elles fonctionnent. J'ai toujours été curieuse de savoir ce qu'elles avaient à l'intérieur, la façon dont elles étaient faites pour qu'elles puissent faire ce qu'on attendait d'elles.

Ok, c'était clairement pas très clair. Mais pour ma défense, j'étais limitée en vocabulaire. Donc pardonnez-moi si des fois, je ne m'exprime pas très bien.

Je sursautai légèrement en voyant le visage d'un homme s'encadrer dans la vitre au niveau d'Harper. Oui, d'accord, elle avait prévenu, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il arrive par là, comme ça. Quoi qu'il en soit, ce devait être le dénommé Jax, puisqu'il s'installa à la place du conducteur comme s'il savait déjà ce qui l'attendait. Je lui adressai un sourire poli en réponse à ses salutations.

Le problème, quand on se retrouve avec des personnes qui se connaissent déjà depuis un moment, c'est que quand elles parlent, elles font références à des trucs qu'elles seules peuvent comprendre aussi, dans ces cas-là me contentai-je de rester silencieuse tant qu'on ne m'adressait pas la parole. A moins que ça ne m'inspire, auquel cas, j'intervenais. Mais là, leurs histoires de taxi et d'être gai, j'avoue, ça ne m'inspirait pas tellement. J'acquiesçai cependant, avec un sourire, alors qu'Harper expliquait au nouveau venu que nous allions faire du shopping. Et puis, il finit par se tourner vers moi pour me poser cette question oh combien énigmatique.

- Peur ? Ai-je des raisons d'avoir peur ?

Mon regard passa sur Lydia puis sur Harper.

- Elles me semblent relativement équilibrées et ont un certain goût vestimentaire. Ma dignité ne crains pas grand chose je pense.

J'esquissai un sourire. J'avais un brin tendance à prendre les choses au premier degré qui faisait que je n'étais pas toujours sensible à l'humour des autres, à moins qu'il ne corresponde au mien. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que quand on ne connait pas la personne en face de soi, il est difficile de savoir si elle fait de l'humour ou pas. Aussi avais-je opté pour une réponse à mi-chemin entre le sérieux et l'amusement.

- Mais je suis étonnée que vous me connaissiez déjà. Je ne pensais pas que Lydia aurait pu parler de moi à ses amis. Je jetai un regard étonné à la principale intéressée. Nous nous connaissons depuis si peu de temps. Je dois avouer que vous piquez ma curiosité, que vous a-t-elle raconté ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Alors que Jax prit la direction du centre ville, vers le nord, il eut un rire.

"Bah, elles sont folles. Ne crois pas tout ce que tu vois, elles sont plus fêlées qu'il n'y paraît, crois-moi !"

Jax reçut un coup de poing dans l'épaule. Harper se retourna pour remercier Albane de ses compliments. Quant à lui, il continua de rire.

"Lydia parle de tout le monde à tout le monde."

L'intéressée haussa une épaule avec un sourire d'excuse à Albane.

"Elle ne nous a rien dit, juste qu'elle avait une nouvelle binome de France et qu'elle allait peut-être pouvoir enfin apprendre le french-kiss !"
"On a essayé de lui expliquer que pour elle, ce serait mieux avec un garçon, mais elle a répondu que tu ne venais sûrement pas seule !"

Harper aurait eu mille choses à répondre à Albane quant aux machines, ce qu'elle faisait dans la vie, ses passions, etc. Elle aimait tellement en parler, d'autant que ça énervait Lydia qui n'y comprenait rien. Pour autant, elle garda le silence. Passer pour la timbrée du groupe n'était pas dans ses préférences. Elle gardait ça pour ses collègues qui la comprenaient et partageaient les mêmes affinités.

"Et vous ne comptez aller que faire les magasins ?"
"MMhhh... Je ne sais pas..." Elle se retourna pour voir les filles derrière. "Un café, un ciné ?"

Jax déposa les filles devant le centre commercial. Harper embrassa son copain et sortit de la voiture pour laisser les autres s'en extirper à leur tour.

"A ce soir !"
"Sois pas en retard !"
"Jamais !"

Et la voiture repartit, laissant notre trio de donzelles sur le quai du capitalisme.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Pour l'instant, le plus "fêlé" des trois me semblait plutôt être Jax. En même temps, avec un nom pareil... mais où est-ce que ses parents avaient été le chercher d'ailleurs. Cela dit, bon, je devais reconnaître qu'il était gentil malgré tout. Et ni Harper ni Lydia n'avaient l'air de mal prendre ses propos. Il devait être un habitué de ce genre de plaisanterie.

- C'est gentil, je me souviendrai que tu m'avais prévenu, si toutefois je me rends compte que j'étais dans l'erreur.

Je lui adressai un sourire, qu'il ne pouvait pas voir avant de reporter mon attention sur Harper. Et quand Jax reprit la parole, m'expliquant que Lydia avait pu raconter sur moi, je tournai la tête vers cette dernière un peu plus brusquement que je ne l'aurais cru.

- Je vous demande pardon ?

Comment ça "apprendre le French kiss" ? Je n'avais pas l'intention de l'apprendre à qui que ce soit, et encore moins une fille. Et je dus avouer que la fin de l'explication que me donna Harper m'apporta un vif soulagement.

- Et bien elle était dans l'erreur.

Je tournai la tête vers Lydia et la penchai légèrement sur le côté, l'air désolée.

- Je suis venue seule. Cela dit, il y a sûrement d'autres français sur le campus. Ce ne serait pas si étonnant d'ailleurs. Les Etats-Unis attirent pas mal d'étudiants en Erasmus. Et même si l'Université de Chicago n'est pas la seule à accepter les étudiants étrangers, c'est néanmoins l'une des destinations principales. Ne perd pas espoir Lydia, je suis sûre que tu trouveras un petit français tout disposé à t'apprendre ce qu'il sait.

J'esquissai un sourire avant de tourner la tête et d'ajouter :

- Mais méfie-toi, ce n'est pas parce qu'ils sont français qu'ils maîtrisent l'art du french kiss.


Je me laissai aller contre le dossier de mon siège et tournai la tête pour regarder le décor défiler par la vitre de la voiture. Je n'avais pas encore trop eu l'occasion de me balader depuis que j'étais arrivée. Et puis, je n'avais pas envie de me perdre, toute seule, dans cette grande ville que je ne connaissais pas. Parce que Chicago, à côté d'Angers, c'était quelque chose !

Aux questions de Jax et Harper concernant le programme de l'après-midi, je reportai mon attention sur eux.

- Pourquoi pas, je n'ai rien de plus de prévu. Ils passent quelque chose d'intéressant en ce moment ?

Lorsque Jax nous déposa, je le remerciai poliment pour avoir fait le taxi et lui adressai un signe de la main tandis qu'il s'éloignait.

- Alors c'est ça, le centre commercial de Chicago ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Harper rit aux remarques d'Albane sur le French-Kiss. Lydia, quant à elle, ne se laissa pas démonter.

"Peu importe, c'est ce que je dirai à tout le monde, de toute façon !"

Pour Harper, il y avait toujours quelque chose d'intéressant à voir au cinéma. Grande cinéphile, elle nourrissait également une bonne curiosité pour sa culture générale. Encore qu'en regardant Albane et Lydia, elle douta de trouver un titre qui leur conviendrait à toutes les trois. Mais une surprise était vite arrivée, après tout.

"Hey ouais, Atrium Mall ! L'un des plus grands centres commerciaux de Chicago ! Comme si y en avait qu'un, hey, d'où tu viens !"

Pour le malheur de Harper. La bâtisse était immense et totalement vitrée. Plus d'une dizaine d'étages au moins et un ascenseur vertigineux en son coeur. Lydia attrapa le bras d'Albane pour l'entraîner avec elle et Harper demeura quelques secondes en arrières avant de les rejoindre au pas de course. Le shopping, ce n'était clairement pas sa tasse de thé. Qui plus est, il y avait du monde et Harper était limite agoraphobe. Pourquoi avoir accepté, donc ? Par fierté. Un petit défi personnel, aussi.

Elle rattrapa les deux jeunes filles qui se dirigeaient déjà vers l'ascenseur. Vu le nombre d'étages, il s'agissait de ne pas se tromper, pas vrai ? Lydia jetait son dévolu sur les boutiques de fripes, lorsque Harper ralentissait devant les vitrines de médias/jeux vidéos/électronique. Pourtant, il lui arrivait de regarder Lydia et de se dire que peut-être, ce genre de vêtements hauts de gamme lui irait. Et puis très vite, elle pensait à la réaction de Jax et restait dans ses jeans et leggings. Harper n'était pas aussi jolie ni aussi filiforme et longiligne que Lydia. Elle avait des formes à masquer sous de larges tuniques amples et souples. Bien qu'elle ne s'en soucie pas et qu'elle en soit fière, Harper faisait tout de même attention à comment elle s'habillait. Elle avait le sens du goût, même si ce n'était pas totalement celui des autres.

Alors que Lydia essayait une nouvelle robe excessivement chère, Harper demeura seule avec Albane dans les rayons, à regarder ce qu'il y avait, avec une grimace sur le coin des lèvres. Typiquement, ce n'était pas son style. Harper se sentit même moche dans ce magasin, sans l'être. Elle avait son propre charme, mais comme tous les mortels, elle doutait parfois d'elle-même, même si elle n'en montrait rien. Elle allait, de cintre en cintre en se demandant comment on pouvait porter ces choses, sans parler des chaussures et de la hauteur des talons. D'ailleurs, la question lui vint à voix haute.

"Y a vraiment des meufs qui portent ça ?"

Harper n'était pas une fille de la rue, non. Elle avait son franc parler, elle n'était pas non plus brute ou vulgaire, mais elle n'était pas des plus raffinées, non plus. Ses boots lui montaient au milieu des mollets, sur son leggings de cuir et elle portait sa veste sur son coude, laissant apparaître son épaule par le large col de sa tunique qui lui tombait un peu, dévoilant ses formes généreuses. En fait, dans son cercle, Harper était une fille "cool". Dans le cercle de Lydia, elle était... Autre chose.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Mon regard glissa sur le centre commercial en question, évaluant sa taille, estimant le nombre de boutiques qu'il devait y avoir à l'intérieur. Seigneur Dieu, il devait être facile de passer une journée à l'intérieur de cet endroit. peut-être même pouvait-on s'y perdre ?

- On n'a pas de grand centre commercial comme celui-ci à Angers. Ils sont plutôt petits, et répartis dans toute la ville. On a le centre ville quand même, avec ses rues piétonnes et ses petits magasins. C'est assez mignon dans son genre. Et il y a des tas de boutiques de prêt à porter vraiment sympa.

Je haussai les épaules et reportai mon regard sur Lydia.

- Mais ils sont en train d'en construire un gros en périphérie. Il doit ouvrir en septembre prochain, si j'ai bien compris. J'ai hâte. Il y a déjà les noms de quelques boutiques qui circulent dans les médias. Il promet d'être fort intéressant.

Mon regard se posa sur Harper tandis que Lydia me prenait le bras pour m’entraîner à l'intérieur. C'était étrange, mais la jeune femme semblait hésiter, comme si cet endroit la mettait mal à l'aise.

- Est-ce que ça va ?

Lydia nous entraîna de boutique en boutique, jetant son dévolu sur des articles excessivement chers pour ce que c'était. Enfin, chers, disons que ça restait dans mes moyens. Mais c'était... moche. Les américains avaient vraiment une drôle de façon de s'habiller. Alors qu'elle s'éloignait pour essayer une nouvelle robe, je restai avec Harper, laquelle n'hésita pas une seconde à me donner son avis à propos des vêtements qui s'étalaient sous ses yeux.

- Des femmes qui n'ont aucun goût vestimentaire si tu veux mon avis. C'est tape à l'oeil et un brin vulgaire.


Pour ma part, je prisais les tenues sobres mais élégantes. Une chemise blanche, un petit pull en cachemire, une robe style année 60, ce genre de trucs. Et surtout, pas trop de couleurs. Bon, je ne m'habillais pas uniquement en noir et blanc non plus, une touche de couleur ajoutait toujours quelque chose à ma tenue. Mais jamais vous ne me verriez avec des tenues aussi bariolées que la robe que Lydia était en tain d'essayer.

- Lydia ne me semblait pas aussi excentrique. Elle est toujours bien habillée quand je la vois.

Je sortis une autre robe d'un rayon et plissai le nez dans une moue dégoûtée.

- Eurk, c'est horrible. Comment peut-on payer un tel prix pour une tenue comme celle-ci ?

Et je remis la robe à sa place. Ce faisant, je détaillai le style d'Harper. Elle aurait mieux fait de garder sa veste en fait. Dessous elle portait une espèce de tunique qui lui donnait un air débraillé. Pas vraiment le summum de l'élégance à mon goût. Ca faisait même un peu cheap sur les bords. Mais cela dit, c'était toujours mieux que ce que contenait le magasin que j'avais sous les yeux.

- C'est quoi ton style en règle général ? Ce genre de tenues ?
demandai-je en l'indiquant d'un geste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
"Lydia est excentrique, mais je dois lui reconnaître un certain goût. Elle aime ce qui sort de l'ordinaire et il est assez marrant de remarquer que, peu importe la mocheté de ce qu'elle essaye, ça lui va à merveille. C'est magique. Elle a l'oeil pour ça, elle sait dénicher la perle rare dans un magasin comme celui-ci."

Cousine adorée ou non, Harper donna le change, après tout, Lydia n'avait pas que des défauts. Même si elles n'avaient pas grand chose en commun - et sûrement pas les vêtements - elles se reconnaissaient des talents l'une et l'autre. Lydia faisait de la couture et l'aidait toujours pour ses déguisements à Halloween. En revanche, Harper lui réservait toujours le dernier modèle de téléphone ou de hi-fi... C'était donnant-donnant entre elles. Et qui plus est, malgré le caractère flambeur de Lydia, Harper ne se souciait pas de la voir lui piquer son mec ! D'une part car Jax n'était pas son genre, mais il était son cousin, ce qui, de base, était un point final.

En revanche, en ce qui concernait son style, Harper ne loupa pas l'esprit de jugement d'Albane à son égard. Elle tourna lentement le regard vers sa comparse, son cintre toujours dans la main. Qu'est-ce que cette remarque pouvait bien vouloir dire ? Elle baissa les yeux sur elle-même en ouvrant les bras. "Son style en général" ? Avec un geste de la main comme celui-ci, Harper se sentit la dernière des connes et la plus moche des filles de son âge. Voire, de tous les âges. "Ce genre de tenues" ? Qu'est-ce qu'elle avait sa tenue ? Elle était normale, pas criarde, passe partout, sobre, ni vulgaire. On ne se retournait pas sur elle dans la rue, on ne l'agressait pas dans les transports à cause d'une jupe trop courte et son fin maquillage ne la faisait pas passer pour ce qu'elle n'était pas.

Elle releva les yeux sur Albane et décida de ne pas se laisser faire. Elle aimait son style, Jax aimait son style, et on n'avait pas toutes la chance d'être maigres comme Albane et Lydia. Oui car, pour Harper, elles étaient maigres, même si elles mangeaient à leur faim. Comme pour les filles qui faisaient la dictature aux kilos en trop, Harper avait déclaré la guerre aux kilos en moins. Fière d'elle et de son allure, elle n'offrit pas à Albane la prestance, ni la possibilité de la faire passer pour une fille des rues qui aurait besoin d'un relooking.

"Jax adore les jeux de rôles, ça pimente notre vie de couple. Aujourd'hui, j'ai voulu essayer le look pouilleuse pour aller avec son style homme des cavernes."

Et elle sourit avec toutes ses dents.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Je haussai un sourcil, à la fois étonnée et intriguée par la réponse qu'Harper me fit. Etait-elle en train de se moquer de moi ? Si c'était le cas, je n'appréciais pas du tout. Je lui décochai un regard hautain et me détournai d'elle pour faire mine de regarder les articles présents sur le portant face à moi.

- Ce n'était pas une critique. Juste une simple question. J'aime la mode, je songe à faire carrière dans ce domaine plus tard. Je suis curieuse de ce que je vois. C'est tout.

De la pure hypocrisie Made In Albane. Sauf la fin, le passage sur la mode et la carrière. Ca, c'était vrai.

- C'est pas mon style, mais ça te va pas trop mal. Mais c'est dommage, tu as une jolie silhouette et ça ne te met pas vraiment en valeur. Tu n'as jamais songé à essayer un autre style ?

Hypocrisie, deuxième couche. Bon, aller, non, un peu de sérieux. C'était vrai que ça lui allait bien, dans son genre. Et c'était vrai également que ça ne la mettait pas en valeur. Par contre, pour ce qui était de la jolie silhouette... Enfin bref, tout le monde n'a pas la chance d'avoir un métabolisme comme le mien qui, pour peu qu'on fasse un peu de sport régulièrement, me permettait de manger ce que je voulais sans prendre un seul kilo.

Il fallait quand même au moins lui reconnaître qu'elle avait un joli visage. Blonde aux yeux bleus, elle aurait été  vraiment séduisante si elle avait quelques kilos en moins. Oh, elle n'était pas obèse ! Elle en était même loin. Tout juste un peu enrobée.

Je relevai les yeux sur Lydia qui sortait de sa cabine d'essayage pour nous montrer la robe mentionnée plus haut. Je plissai le nez en la voyant. Mon dieu, qu'est-ce que c'était que cette horreur ? Bon, ok, niveau taille, ça lui allait comme un gant, on aurait dit qu'elle était faite pour elle. Mais cette coupe, et ce tissu, mon dieu. Etait-il possible de faire plus moche que ça ?

Je penchai la tête sur le côté, tandis que Lydia nous demandait ce que nous en pensions. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir lui répondre.

- C'est... étonnant. Et ça te va très bien.

Hypocrisie, troisième couche.

- Mais est-ce que ce n'est pas un peu trop... voyant ? Tu n'as pas peur que ce soit un peu trop original ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Harper dévisagea longuement Albane. Pas une critique ? Venant d'une fille voulant faire carrière dans la mode, elle se posa sincèrement la question de la "critique". En tout cas, la jeune fille ne s'arrêta pas en si bon chemin. Elle lui passait une pommade à laquelle Harper ne croyait pas un instant. Peut-être faisait-elle montre de bonne volonté, mais la mode, pour elle, ce n'était qu'une excuse et ça n'avait absolument aucune espèce d'intérêt. Alors qu'une inconnue pense que ses fringues la mettaient en valeur ou non... C'était comme si Dior lui disait que ses chaussures n'étaient pas dignes de ses pieds. Ca lui passerait au-dessus. Quant à essayer un autre style... Albane allait-elle continuer à l'insulter encore longtemps ou...

"Non... Mon copain aime mon style, c'est tout ce qui m'importe."

Et elle avait en plus ressenti le besoin de se justifier, ce qui était aberrant. Jax n'était pas au mieux de la mode, non plus, c'était peut-être pour ça, mais ils étaient un couple simple, et saint, malgré tout ce qu'il divaguait depuis quelques temps. Souvent, Harper entendait les vendeuses du magasin d'à côté pendant leur pause devant leur porte. Elles parlaient de magasines de mode, à scandales, portaient des fringues de marque. Elle les avait déjà entendues rire à gorge déployée en se moquant d'une de leurs collègues qui n'en portait aucune, n'aimait pas les fringues. Comme s'il fallait bien s'habiller pour vendre de la vaisselle. Harper s'était imaginée plus d'une fois cette autre collègue qu'elle n'avait jamais croisée. Elle devait sûrement lui ressembler.

Lorsque Lydia revint, Harper releva les yeux pour voir sa cousine par alliance et lui sourit. Bien sûr que ça lui allait bien. Et Albane en remit une couche. Harper fronça les sourcils en lui coulant un regard. Elle ne s'arrêtait donc jamais avec ses remarques ? Lydia, par contre, prit la critique comme un véritable questionnement métaphysique et y répondit avec profession et savoir faire.

"J'imagine faire quelques arrangements çà et là ! Avec un petit gilet. Tu coupes un peu ça, tu vois, tu mets une pièce plus jolie."
"Ca fait pas cher pour un truc que tu vas revoir et corriger ?"

Une question banale, pas vrai ? Harper était certaine que Lydia pourrait aisément créer sa propre ligne de robes sans avoir à partir de modèles de couturiers.

"Il n'y a pas tant de choses à faire. Et puis, ça personnalise ! Au moins, j'aurai une robe unique, tu vois ?"

Non, Harper ne voyait pas, mais elle sourit en acquiesçant.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
La réplique d'Harper me fit tiquer. Elle était sacrément directe, un brin hostile, à croire que je l'avais blessée avec mes remarques. Ce n'était pourtant pas mon intention, je me contentais de lui donner mon avis, c'est tout. Alors quoi ? Elle n'appréciait pas qu'on lui fasse de critiques ? La pauvre, elle allait pourtant en voir d'autres dans la vie ! Qu'elle accepte son corps, pas de soucis, grand bien lui fasse. Si elle voulait continuer à se pavaner dans ses espèce de sacs à patates, d'accord, je n'allais pas l'en empêcher. Mais il fallait qu'elle accepte les critiques qui n'allaient pas manquer de tomber de ci de là. Quant au fait que son copain l'aime comme ça... ouais ben, il était bien gentil, mais c'était pas le genre mannequin et gravure de mode non plus.

Je haussai un sourcil dédaigneux à son intention et me tournai vers Lydia. La jeune femme se lança dans une explication quant au devenir de cette robe qu'elle venait d'essayer et je m'approchai d'elle pour participer à la conversation d'une voix animée. Lydia avait du goût. Je n'aurais certes pas choisi cette robe pour moi, mais ce qu'elle avait l'intention d'en faire était tout bonnement très intéressant. J'y ajoutai mon grain de sel, imaginant des accessoires, ou des superpositions de vêtements.

La remarque d'Harper me fit de nouveau tourner la tête vers elle.

- Quelle importance ? Il est difficile de customiser et de créer à partir de produits bas de gamme et mal taillés.

Et vlan. J'aurais vraiment voulu être méchante, je crois que je n'aurais pas loupé mon coup. Mais je vous jure que ce n'était pas le but. C'était juste une remarque qui était sortie toute seule. Sans que je m'en rende compte. Le fin fond de ma pensée en somme, elle n'était absolument pas dirigée contre Harper.

- Tu as de bonnes idées. Tu n'as jamais songé à te mettre à ton compte ? Je suis sûre qu'on s'arracherait tes créations !

Je reportai mon regard sur Haper et écarquillai les yeux.

- Oh !

Elle se tenait juste à côté d'une tunique, et ça me sauta aux yeux.

- Si je peux me permettre, cette couleur t'irait à merveille. Elle ferait ressortir tes yeux. Tu as une regard magnifique, c'est dommage de ne pas le mettre plus en avant.

Et puis ça ne tranchait pas trop avec son style, enfin, c'était pas choquant. C'était le genre de chose qui pourrait lui aller. Sans compter que pour le coup, il n'y avait pas le moindre cynisme de ma part. J'étais vraiment sincère. Je n'avais d'ailleurs plus cet espèce de ton un brin hautain, légèrement nasillard, que j'avais habituellement, lorsque j'utilisais ma langue de vipère.

- Tu ne veux pas l'essayer ? Hein, Lydia, qu'est-ce que tu en penses ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Harper songea qu'elle aurait dû refuser cette balade. Les deux jeunes filles étaient faites pour s'entendre, et elle, n'était absolument pas à sa place. Elle les regarda faire, un coude sur une penderie, et elle se passa une main dans les cheveux, à la limite du ficus de coin de salle. La réponse d'Albane - mesquine ou non - acheva le peu de sourire qu'il lui restait. Définitivement pas à sa place. Harper prit une profonde inspiration et se redressa en se raclant la gorge, continuant à les observer faire leurs pin-up.

C'est toujours marrant de les regarder faire. Je ne m'en lasse pas. J'ai beau ne pas ouvrir la bouche, je n'en pense pas moins. Je trouve tout ça tellement ridicule. La mode. Pour quoi faire ? Je sais que ce n'est pas un bon argument, mais honnêtement, on a pas plus important à penser que notre façon de s'habiller ? Comme la faim dans le monde, le réchauffement climatique, les espèces en voie de disparition ? J'en sais rien, mais... Elles m'apparaissent juste comme deux filles des plus superficielles. Avec Lydia, on fait toujours ce qu'elle veut, on va toujours dans les boutiques qu'elle veut. Si je les amenais dans mon magasin, en moins de cinq minutes, elles me tireraient par le bras pour me sortir, en riant, prétextant que c'est pour les noobs. Alors, elles penseront qu'elles ont fait leur B-A en usant d'un mot branché de mon domaine pour se foutre de ma gueule alors qu'en prime, elles ignorent totalement qu'il est faux et mal placé. Mais parce que je suis une fille sans style et mal taillée, regarde, je me remets à sourire et hop, c'est reparti. En fait, quelque part, je suis un peu faux-cul. Mais c'est pour leur bien.

Albane sortit Harper de sa rêverie et celle-ci se redressa pour quitter la penderie et en les imitant, elle avisa la blouse, ou peu importe de quoi il s'agissait. C'était absolument pas son style, ça n'avait rien à voir avec elle, quant à faire ressortir son regard, elle s'en fichait pas mal, elle savait très bien se maquiller et possédait de jolies robes du dimanche. Sauf qu'on était mardi.

Pendant ce temps-là, Lydia réfléchissait à l'idée d'Albane. Se lancer à son compte, quand on fait une fac de lettres, c'est osé. La brunette demeura silencieuse un instant en intégrant les informations dans son cerveau et y réfléchir plus tard. C'était une bonne idée, selon elle ! Et elle aimait les compliments. A son tour, elle étudia la tunique et regarda Harper avant de rire. Harper haussa un sourcil.

"Harper ? Essayer des fringues ? C'est déjà un calvaire pour la traîner ici..."

Pour la contredire - parce que ça commençait à bien faire - Harper n'attendit pas et prit la tunique pour se diriger dans une cabine et l'essayer. Lydia la suivit, avec un demi sourire, ne sachant pas si elle devait se vexer ou exploser de joie.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Ma remarque déclencha l'hilarité de Lydia et je tournai à nouveau les yeux vers elle. Quoi ? Qu'avais-je donc dis de si risible ? Cette tunique n'était pas tout à fait dans le style d'Harper, mais j'avais l'oeil question fringue. J'avais une certaine facilité à repérer en un regard ce qui pouvait aller à quelqu'un ou non. Et il se trouvait que non seulement cette tunique était d'une couleur qui irait parfaitement avec le regard de la jeune femme, mais en plus, elle semblait taillée pour son genre de silhouette. De toute façon, quand on a des rondeurs, les tuniques, ça donne un effet vraiment sympa. Genre je cache certaines de mes rondeurs tout en mettant l'accent sur celles qu'on peut mettre en avant sans complexe, d'autant plus si on l'agrémentait d'une ceinture.

Mais je compris rapidement que ce n'était pas tant mon oeil critique en matière de mode qui faisait ainsi rire Lydia que la simple idée qu'Harper puisse aller essayer quelque chose. Et je devais avouer que ça me laissait un brin perplexe. Pourquoi une femme ne voudrait-elle pas essayer de vêtements ? C'était quelque chose qui dépassait mon entendement. Simplement parce que mes amies et moi étions précisément le genre de jeunes femmes qui essayions tout ce qui nous faisait de l'oeil dans les boutiques. Du coup, Harper était un peu comme une espèce inconnue pour moi.

- Elle est pourtant venue de bonne grâce, non ? Enfin, personne ne l'a forcée en tout cas. Et c'est très gentil de sa part de nous avoir accompagnées, je trouve.

Et comme je disais cela, la jeune femme dont nous parlions s'empara justement de la tunique pour aller s'enfermer dans une cabine.

- Tu vois ! Tu ne serais pas un peu mauvaise langue sur les bords ?

C'était bien à moi de faire ce genre de remarques, mais bon, passons.

- En plus, je suis certaine que cette tunique lui ira à ravir. Peut-être que nous pourrions la lui offrir, pour la remercier d'être venue avec nous alors que, si j'en crois ce que tu dis, ça n'est pas sa tasse de thé de faire les magasins ?


Alors que nous attendions à l'extérieur de la cabine, je fis à nouveau le tour du magasin, mais décidément, rien n'était vraiment mon style. Si la tunique que j'avais trouvée pour Harper se révélait d'un style plutôt simple et classique, il semblait que ce fut une pièce rare ici. La plupart des vêtements étaient à l'image de la robe de Lydia : originaux et colorés. Alors, certes, on pouvait faire quelque chose de sympa avec, mais vraiment, ces tissus me donnaient envie de fermer les yeux.

- Dis moi,
demandai-je à Lydia, alors que je revenais vers elle devant la cabine d'essayage. Est-ce qu'il n'y aurait pas un magasin de vêtements un peu plus classiques par ici ? Quelque chose qui corresponde un peu plus à mon style, tu vois ?

Ca ne faisait certes pas très longtemps que j'étais arrivée à Chicago, mais tout de même, Lydia me côtoyait tous les jours à l'université. Et si son oeil avisé n'avait pas repéré mon style vestimentaire, ça aurait été très étonnant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
"Ouais, mais elle est venue pour faire plaisir. Les magasins, c'est pas son truc. Les trucs de fille, en général, c'est pas son truc."
"J'entends !"
"Ouais, et alors ? Ca te fait pas de mal !"
"Je préfère les trucs utiles !"
"Tu préfères les trucs de bonhommes. Sauf que t'en es pas un."

Harper passa la tête par le rideau de la cabine pour hausser les sourcils vers Lydia.

"Si Jax voulait d'un top model insipide, ça se saurait."

Et elle referma.

"Et il est hors de question que qui que ce soit m'offre quoi que ce soit."

Lydia regarda Albane et haussa une épaule. Elle connaissait bien sa belle cousine et avait presque honte de la présenter à sa binôme. Sa question, elle désigna l'extérieur du magasin.

"On est qu'à l'entrée ! Il y a des tas de boutiques, mais celle-ci est ma préférée. J'adore venir ici parce que quand je regarde les vêtements, j'en vois d'autres et ça booste ma créativité. Ca me pousse à me surpasser."

Harper sortit de la cabine et se regarda tant bien que mal par-dessus son épaule. Lydia, quant à elle écarta les bras avec un sourire ravi.

"Voilà qui plairait beaucoup à ton nouveau voisin."

Harper fronça les sourcils et releva les yeux vers Lydia.

"Je me fiche pas mal de plaire à mon voisin. Et c'était pas cool de vous être barrés comme ça."

Lydia se mit à rire et croisa les bras.

"Ouais, je suis désolée. Vraiment. Jax m'a dit que Leslie était un magicien et qu'il nous avait fait un bon tour. Excuse-moi. Il faut croire que ça a marché. Mais ça n'enlève rien au fait que te montrer plus féminine t'aiderait à te trouver un mec. Un vrai."

Harper ne sut si elle devait s'énerver, se vexer, ou juste s'en aller.

"Qu'est-ce que ça veut dire ?"

Lydia haussa les épaules à l'évidence.

"Mon cousin, c'est temporaire. Un jour, les jeux vidéos, l'informatique, tout ça, ça finira bien par te passer. Ce jour-là, ton voisin Leslie t'attendra. Tu es intelligente, plus que mon cousin, un jour tu finiras bien par ouvrir les yeux et te rendre compte que tu mérites mieux. Bien mieux." Elle éclata de rire. "Et puis, excuse-moi mais à choisir, je préfère me taper le voisin militaire super sexy d'à côté, plutôt que le métaleux au record de 50 chicken wings gras en moins de 4 minutes !"

Harper ne sut quoi dire. Les yeux ronds, les lèvres entrouvertes, elle passa de Lydia à Albane. Elle ne sut lequel défendre sans se retrouver dans la panade. Jax parce qu'elle l'aimait ou Leslie parce qu'il n'était pas un vulgaire morceau de viande.

"Tu me filerais son 555 à ton voisin ?" Elle se tourna vers Albane et posa une main sur son bras en soupirant d'admiration, les yeux tournant dans ses orbites. "Un canon, ce mec... Pas racontable. Le genre jeune militaire en perm mais pas trop bodybuildé cliché de calendrier, tu vois ? Avec un peu de barbe, pas trop droit et un air taciturne que t'as envie de lui montrer les bonnes choses !"



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
J'assistai au début de l'échange entre les deux femmes sans en prendre part. Pour la simple et bonne raison que je ne connaissais pas assez Harper pour me permettre d'appuyer les dires de Lydia. Pour la simple et bonne raison également que je n'étais pas totalement de l'avis de Lydia. Alors je ne dis rien, jusqu'à la remarque d'Harper.

- Ce n'est pas parce qu'une fille fait attention à son apparence qu'elle est insipide. Il y a des tas de femmes intelligente et intéressantes qui s'habillent correctement...

Ou comment dire qu'elle avait été légèrement vexante sur ce coup-là. Même si, bon, je ne prenais pas la remarque pour moi, j'estimais être loin de correspondre à la définition d'un top modèle. Et puis, de toute façon, je n'avais pas envie d'en être un. J'étais un peu comme Lydia, j'avais plus envie d'être du genre qui habille les top, plutôt que d'être un top moi-même.

Lorsqu'Harper sortit de la cabine, je la détaillai du regard avec un sourire.

- Si je puis me permettre, ça te va très bien. Même si tu n'as pas envie de ressembler à un top modèle, tu ne peux pas nier que ça te met en valeur. Et puis, même si Jax aime la façon dont tu t'habilles, tu ne crois pas qu'il pourrait apprécier aussi que tu t'habille de façon un peu plus féminine de temps en temps ? Un peu de changement de temps en temps ne fait jamais de mal, ça peut même raviver la flamme.

Et voilà qu'elles enchaînèrent sur une conversation, dont je ne comprenais pas toutes les références, mais qui me semblait relativement intéressante.

- Attendez, Leslie, c'est un homme ? Je veux dire, un vrai ? Avec un prénom féminin ?

Mon regard, hautement expressif indiquait clairement que là, pour le coup, j'étais un peu paumée. Décidément, les prénoms américains, je n'arriverai pas à m'y faire. Et il y avait un autre truc qui me choquait dans les paroles de Lydia.

- Et puis, elle a déjà un copain. Pourquoi est-ce qu'elle en chercherait un autre ? Si elle est heureuse avec Jax, elle n'a pas besoin de chercher plus loin...

J'avais beau les avoir regardé d'un oeil critique, Harper et Jax, j'avais quand même un grand sens moral. Certains diraient que j'étais coincée sur les bords, mais j'avais grandi avec des valeurs. Et l'une d'entre elle était la fidélité, quoiqu'il arrive, quelles que soient les circonstances.

- Et ce même si l'autre en question est militaire et... beau garçon, tu as dit ?

Ne me regardez pas comme ça, moi, j'étais célibataire. Et même si, comme la plupart des jeunes femmes de ma condition, j'étais plutôt select sur mes relations, les militaires pouvaient éventuellement attirer mon attention.

- Est-ce qu'il est intéressant ? Je veux dire, il est gentil ? Il a de la conversation, et des valeurs morales ? Parce que bon, le physique, c'est bien, mais c'est pas la seule chose qui compte, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
"Leslie est un prénom mixte. Comme Alexis ou même Max, Joey..."

Harper fixa Albane. Jax n'avait jamais montré l'impression de vouloir plus que ce qu'elle lui offrait déjà. Parfois, il plaisantait sur les top models, mais bizarrement, il se tournait très vite vers elle pour lui tater les quelques kilos en trop, comme si elle, au moins, il avait de quoi se mettre sous la main. Harper ne s'était jamais sentie moche face à une top model, parce que Jax avait toujours su trouver ses avantages, toujours su lui trouver les bons mots, ils étaient en parfaite harmonie, l'un comme l'autre. Il pouvait fantasmer sur tous les mannequins qu'il voulait, à la fin de la journée, c'est vers elle qu'il rentrait. Et ça, pour rien au monde elle ne le changerait. A bien y réfléchir, elle n'était même pas sûre qu'il apprécie ce genre de textile de luxe sur elle. Il aimait sa simplicité et son naturel.

"Moi ce que j'en dis, t'en fais ce que tu veux, hein !"

Lydia leva les mains avec une moue et Harper acquiesça.

"Merci, Lydia, je ne manquerai pas d'y songer."

Harper soupira et retira la tunique pour enfiler ses propres affaires, celles dans lesquelles elle se sentait bien. Vu le prix, c'était hors de question. Mais elle ne manquerait pas d'en parler à Jax en rentrant, simplement pour savoir ce qu'il aimait... Si elle devait changer de tenue, autant que ce soit pour quelque chose qu'il trouve joli. Pourtant, les deux jeunes femmes sous estimaient le charme de Harper. Pour ses sorties du dimanche, elle avait toujours cette tenue de petit tailleur et cette jolie robe avec ses beaux talons... Jax aimait le classique et cette tunique était un peu bohémienne à son goût. Une autre fois, peut-être.

"Leslie est... Complexe."

En raccrochant la tunique sur son cintre, Harper haussa une épaule.

"Il est gentil et tout, mais un peu particulier."
"Il vient d'une autre planète, quoi."
"Ouais, un peu."

Lydia minauda avec une moue des lèvres en duck face.

"J'adore les étrangers..."

Harper roula des yeux et remis la tunique à sa place.

"Il traverse une période difficile et j'essaye de l'aider comme je peux, voilà tout."
"Il vient chez toi... Il débarque en pyjama... Je suis sûre que Jax adorerait."
"Et toi, t'es une grosse nympho, c'est tout."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Alexis ou Max ? Des prénoms mixtes ? Décidément, j'allais avoir du mal à m'y faire. En France, ils étaient typiquement masculins. Ou du moins, je n'avais jamais entendu parler d'une Alexis ou d'une Max. Bon, max pouvait encore passer pour un diminutif, j'en conviens. Mais... non, j'avais du mal. Cela dit, j'avais toujours été persuadée que Tiphaine était un prénom exclusivement féminin, jusqu'à ce que je rencontre un Tiphaine. On finissait par s'habituer finalement. Quoique... même après quelques années, ça me faisait toujours un peu bizarre, je devais bien l'avouer.

La conversation était maintenant totalement centrée sur ce Leslie qui, si j'avais bien suivi, devait-être le voisin d'Harper. Et ce que j'en entendait, je devais l'avouer, m'intéressait.

- Attends, il s'est pointé chez toi en pyjama ?

Ouais alors, il y avait deux façons d’interpréter ça.

- En pleine nuit ou en plein jour ?


Parce qu'il y avait toujours des gens totalement oisifs qui passaient la journée en pyjama. Je ne comprenais pas ça. Et si quelqu'un venait sonner chez vous à l'improviste ? Vous aviez l'air de quoi en pyjama ? Non mais, je vous demande !

- Vous piquez ma curiosité là. Qu'est-ce qui lui est arrivé ?

Il y avait également une autre question qui me venait à l'esprit mais que je gardai pour moi : de quoi il avait l'air en pyjama ? Etait-il du genre plutôt canon ? Cela dit, un militaire, n'est-ce pas ? Bon sang, il devait avoir des ces muscles...

- Y'aurait moyen que vous me le présentiez ?

Oh merde ! Pardon, crotte ! C'était sorti tout seul. J'ouvris de grands yeux, et rougis instantanément, ce qui ne pouvait pas se manquer, étant donné que les roux ont une fâcheuse tendance à rougir de façon très ostentatoire.

- Dites moi que j'ai pas dit ça à haute voix...

Ou comment essayer de pas être trop ridicule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Harper soupira en roulant des yeux.

"On fêtait l'anniversaire de Jax, on faisait un peu de bruit, c'est mon voisin, alors il est venu nous dire de baisser le son..."

Lydia se dandina avec un sourire mutin.

"Et moi je lui ai dit de rester boire un verre."

Harper haussa les épaules.

"Il est resté et voilà, on a discuté."
"Si tu veux le voir, on peut aller prendre un verre chez Harper !"

Cette dernière coupa sa belle-cousine en levant un index et secoua la tête.

"Non, euh... Je crois pas, non !"

Lydia fronça les sourcils de curiosité.

"Oh, donc tu dis quand même prem's sur le voisin militaire ?! Il te les faut tous ou c'est juste une question de domination sexiste ?"
"Non ! Bien sûr, que non ! Mais Leslie est un garçon... Un peu spécial."

Lydia cligna des paupières, puis regarda Albane avant de hausser un sourcil et de croiser les bras.

"Quoi, on est pas assez bien pour lui, c'est ce que tu veux dire ?"
"Non plus !" L'agacement gagna Harper petit à petit et elle soupira. "Il traverse une période un peu compliquée, je ne pense pas que les filles... L'intéressent."
"Quoi, il est gay ?!"

Harper eut alors une idée. Comment éloigner ces harpies - lol - de l'alien sur Terre pour défendre notre planète ? Elle ouvrit la bouche et les mots sortirent naturellement.

"Il... M'a fait promettre de ne rien dire... Oui."

Lydia secoua la tête et regarda Albane, les mains sur les hanches, scandalisée ou presque.

"Et voilà ! Encore un prix nobel sous cloche de verre ! C'est dingue, ça ! Ca n'arrive qu'à moi, ces choses-là ! On ne peut plus rien toucher ! Ni personne ! C'est scandaleux ! Je me demande ce qu'il en sera bientôt de l'avenir de l'humanité à ce rythme ! Je suis pas homophobe, loin de là, mais tout de même !"



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
- Et rabat-joie en plus ?

C'était la première chose qui était sortie après qu'Harper eut expliqué les circonstances de l'apparition d'un Leslie (non décidément, je n'arrivais pas à m'y faire) en pyjama sur le pas de sa porte. Remarque que je regrettai aussitôt car après tout... Ca m'arrivait aussi de râler après mes voisins parce qu'ils faisaient la fiesta jusqu'à trois heures du matin alors que j'avais un partiel quelques heures après et que j'avais envie de dormir. Tout dépendait des circonstances.

- Enfin, je suppose qu'il avait ses raisons.

Sauf qu'il était resté. Ce qui ne collait pas avec un gars qui venait se plaindre du bruit parce qu'il avait besoin de dormir. Je haussai un sourcil dans une moue totalement dubitative. Il était resté, en pyjama, au milieu d'une soirée d'anniversaire ? Je commençais à me demander si Harper n'avait pas raison. Il était un peu particulier, non ? Quoiqu'il en soit, il piquait encore plus ma curiosité. Aussi, à la proposition de Lydia, je me fendis d'un immense sourire.

- Oui, pourquoi pas !

Et je tournai mon regard vers la principale intéressée, ne m'attendant pas à ce qu'elle refuse. Ce qu'elle fit. Je croisais les bras et étudiai le visage d'Harper. C'était étrange, cette façon qu'elle avait de parler de Leslie. Comme si elle voulait qu'on passe notre tour. Elle ne cessait de nous dire qu'il était bizarre et d'essayer de nous dissuader de le rencontrer. Ce garçon avait-il donc quelque chose à cacher ? Parce que oui, dans ma tête à moi, c'était plutôt ce genre de réflexion que je me faisais. L'idée qu'Harper ait pu vouloir le garder pour elle seule ne m'avait pas vraiment traversé l'esprit. Aussi fus-je étonnée de la répartie de Lydia face au refus d'Harper.

Mais ce qui m'étonna encore plus fut la révélation que Lydia parvint à soutirer à Harper.

- Fallait s'y attendre avec un prénom de fille...

Pour le coup, le voisin militaire d'Harper me paraissait beaucoup moins intéressant. Je clamais toujours haut et fort que je n'avais rien contre les homosexuels, mais en réalité, ça me dérangeait un peu quand même. Sans être aussi catégorique que ma mère (qui criait à tout bout de champ que c'était contre nature), je devais admettre que ça me perturbait et que je ne savais pas vraiment quel parti prendre.

Je posai une main sur le bras de Lydia pour l'apaiser tandis qu'elle montait sur ses grands chevaux.

- Laisse tomber, Lydia. Et puis, je croyais que tu voulais te trouver un petit étudiant français ?

Pour le coup, si Harper voulait détourner notre attention de Leslie, elle avait au moins le mérite d'y avoir réussi avec moi.

- Ca vous dit qu'on change de boutique ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Harper fut rassurée qu'Albane change de sujet. Parler de Leslie n'était pas son domaine préféré et qui plus est, c'était un terrain glissant. Encore que les marques de jugement de la fausse rousse commençaient à l'agacer plus que de raison. Harper avait l'impression d'une Lydia 2... Peut-être même en pire car elle savait que Lydia avait de bons jours, que c'était une bonne vivante, pleine d'humour et au caractère affirmé. Elle ne connaissait pas Albane et ne savait rien d'elle mais pour le moment, elle ne lui faisait pas grande impression. Harper avait surtout envie de se la jouer Thelma et Louise, en solo. Aussi, quand elle reçut un message sur son téléphone, elle désigna la porte d'un pouce par-dessus son épaule.

"Je dois juste acheter un truc à côté."
"Un jeu vidéo, je parie. Encore !"
"Non, un test de grossesse..."

Harper plia le pull pour le reposer à sa place alors que Lydia fixait son amie avec d'immenses yeux.

"Je savais que t'avais encore grossi !"

Harper soupira et se tourna vers elle.

"Je déconne. On a plus d'aspirine et Jax a eu mal à la tête toute la journée. Mais... Merci, pour le compliment !"

Harper tourna les yeux vers Albane en désignant Lydia d'un index.

"Qui a besoin d'amis quand tu as Lydia !" Elle finit par en rire en secouant la tête et se dirigea avec elles vers la sortie. "Et je n'ai pas grossi !"
"Oui, ça va, tu peux encore jouer l'infirmière sexy !"
"Avant, je vous ferais dire que les femmes avaient des formes et que c'était ça qui plaisait ! Aujourd'hui, elles sont toutes plates, y a plus rien à palper et je n'arrive pas à comprendre ce qui rend les hommes dingues. Les filles s'affament pour rentrer dans des tailles bébé ! Ma mère, quand elle les voit, elle dit toujours qu'elle a envie de leur casser les genoux."
"Faut avouer que c'est tentant. Mais il y a une différence entre la mode et la beauté. Souvent, quand on les regarde défiler, on dirait des monstres... Je préfère m'inspirer des gens que je croise dans la rue, j'ai envie de dessiner ce qu'ils aimeraient porter tous les jours, pas la jouer Capitole, quoi."

Ces mots eurent le mérite de rassurer Harper qui sourit. Elle savait que Lydia cachait souvent un grand coeur et une bonté d'âme derrière ses airs de Bimbo mal léchée. Et parfois, même, Harper l'enviait. Lydia avait tout pour plaire. Et elle le savait.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Avatar : Sophie Turner

Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 153
Points : 208

avatar
Si j'avais réagi en entendant les mots "tests" de grossesse, cela ne se traduisit que par un léger froncement de sourcils. Je gardai pour moi tous les commentaires qui me venaient à l'esprit. Et je m'efforçai également de ne rien laisser transparaître, ça n'étaient pas mes affaires. Je crois que j'avais suffisamment tendance à m'occuper de ce qui ne me regardait pas comme ça. Je crois aussi qu'il était grand temps que j'évolue. Que je cesse de penser comme la petite fille bourgeoise catholique et traditionaliste que j'étais. Mais que voulez-vous, j'avais été élevée comme ça, lutter contre ses origines et son éducation, ça n'est pas si facile. Enfin bref.

J'écoutai leur conversation sans trop prendre parti. J'étais moi-même une de ces filles relativement plates avec quelques formes mais pas des masses non plus. Mais fallait pas croire, j'étais comme ça naturellement, je ne suivais pas de régime particulier. Je faisais attention à ce que je mangeais et je faisais du sport, bien sûr. Mais c'était plus pour éviter de me laisser aller que dans la réelle intention de devenir une de ces filles anorexiques qu'on voit dans les défilés. Néanmoins, la remarque d'Harper ne me plut pas des masses, parce que je ne pus m'empêcher de me sentir visée.

Je décidai de garder le silence là-dessus, me contentant d'adresser à Harper un :

- Tu nous rejoins dans la prochaine boutique ?

Et puis je sortis avec Lydia sur les talons. Dans la galerie, nos pas nous firent passer devant un magasin d'audiovisuel, avec plusieurs écrans de télévision qui montraient tous les mêmes images : l'évolution de la situation à New-York.

- Bon sang, ça ne se calme toujours pas cette histoire...

Mes parents avaient prévus de venir me voir courant avril. Je n'avais pas de nouvelles d'eux depuis quelques jours mais nul doute qu'ils allaient annuler leur voyage. La situation était assez inquiétante pour qu'ils craignent pour leur sécurité à mon avis. Et si ça durait encore longtemps ?

- C'est effarant.
laissai-je échapper en Français.

En un instant, mon esprit se mit à galoper, et je me pris à me demander ce qu'il se passerait si la situation n'était toujours pas mieux en juin ou pire, si elle s'étendait au reste du pays. Mais comment ferai-je alors pour rentrer en France ? Hey, c'est qu'il fallait que je termine mon cursus étudiant avant de revenir ici pour créer ma propre boutique au coeur de New-York.

Ceci m'amena à penser à autre chose et je me tournai vers mes deux interlocutrices avant de continuer.

- Vous avez vu cette vidéo ? Avec le gars qui soignait un homme et qui avait les mains qui brillaient ? C'est étrange non ? Certaines de mes connaissances prétendent qu'il s'agit d'un canular. Vous en pensez quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
"Des essais militaires."

Harper avait répondu du tac o tac. Un peu comme un script bien travaillé et bien huilé.

Si elle avait voulu les rejoindre dans une autre boutique, Harper en aurait surtout profité pour fuir, mais que Albane s'arrête devant les télévisions l'a laissée songeuse. Elle réajusta son sac sur son épaule et Lydia tourna les yeux vers elle.

"Jax ne t'a toujours pas convaincue sur la théorie des petits hommes verts ?"
"Il a juste réussi à ce qu'on le surnomme Agent Scully."

Harper haussa les épaules à l'indifférence. En réalité, ses yeux ne quittaient pas l'écran et elle sentit un frisson parcourir son échine et ses poils se dresser sur ses bras. Malgré le nombre incalculable de fois où elle avait visionné cette vidéo dont parlait encore les journaux avec les attentats de New York lors du sommet de l'UN, elle ne comprenait toujours pas ce qui se passait.

Lydia l'imita, comme si, à travers les images, elle essayait de trouver la réponse à une question qui la taraudait depuis des jours. Depuis qu'elle avait vu le petit tour de magie de Leslie. Encore qu'elle n'était pas sûre qu'il en fut un. Harper se mordit la lèvre et se tassa légèrement sur elle-même.

"Des hommes bizarres sont venus au magasin l'autre jour."
"Hein ?"

Lydia arrache son regard de l'écran pour porter un air curieux sur Harper. Cette dernière haussa à nouveau les épaules et dévisagea tour à tour Albane et sa belle-cousine.

"Le genre louche, tu vois ? Ils avaient de longs manteaux noirs, les visages pâles et ils parlaient bizarrement. Je saurai pas dire ce qui me gênait le plus, mais j'en avais froid dans le dos. Ils ont commandé du matériel bizarre, genre deux ordinateurs pas très cher."

Encore une fois, instinctivement, Harper ne parla pas de l'autre Gardane qu'elle avait rencontrée. Elle avait menti au sujet de Leslie, son instinct lui dicta de faire de même pour cette fille qu'elle n'avait pas réussi à retrouver malgré ses recherches. Elle aurait aimé lui parler, mais elle n'était pas détective et, de toute façon, elle n'en savait pas plus, à part que Leslie avait développé des pouvoirs étranges. Et qu'il n'était pas le seul. Mais ça, Harper le savait déjà.

"Je commence à croire que s'il s'agit d'un canular, il est franchement gros."
"Donc, tu commences à croire en la théorie de Jax ?"
"Non, je veux bien croire qu'il croit aux extra-terrestres." Mais ses propres théories, elle les garda bien sagement pour elle. "Je reste sur mon idée des essais militaires."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Harper/Albane] Taxi Driver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: ADMIN :: ARCHIVES RP :: CHICAGO :: Les quartiers Sud :: Université de Chicago-