Trop sont déjà morts. Je suis Sam Goode.

2011. Chicago, IL. Depuis que la guerre a été officiellement déclarée à NYC, quelques jours plus tôt, la ville est aux mains des Mogadoriens. Il revient à présent à la Garde Humaine de la défendre.
NAVIGATION
HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 [CLOS] [Athena/Harper] The Force Awakens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Je suis du genre "Je ne crois que ce que je vois." Depuis l'espèce d'attentat qui a détruit le sommet du John Hancock Center un peu plus d'une semaine plus tôt, Jax, mon copain, ne tarit pas d'inspiration dans l'imagination de complots des petits hommes verts.

31 Mars 2011

Honnêtement, j'y crois pas un instant. C'est des conneries. Je ne crois plus trop que ce soit l'armée qui ait tenté des essais. Ou bien que l'armée sait mais n'en dit rien. Encore que mon nouveau voisin, Leslie, aurait pu nous embrouiller pour que Jax lâche la piste. Malheureusement, ce dernier a trouvé en Leslie un nouveau super-copain... Quant à moi, je continue de vivre ma vie tranquille, dans mon quartier de Chicago.


Pour Harper, ce n'était qu'un jour comme les autres. Métro, boulot, dodo. Comme tout les matins, elle se présenta au travail, entama sa journée par un café en discutant avec les collègues, fut quelque peu agacée par certains clients, envoya quelques messages à ses amis - des étudiants pour la plupart - et passa au moins une heure en tout et pour tout à se documenter sur un magasine en lignes de robotique.

D'une certaine manière, c'était un peu là-bas que résidait sa véritable clientèle. Ou tout du moins, celle qui l'intéressait le plus. Vendre des ordinateurs, elle ne ferait pas ça toute sa vie. Par chance, elle avait obtenu son diplôme, même quand son petit frère s'était ouvertement payé sa tête en pariant une tournée d'Halloween déguisée en infirmière qu'elle ne l'aurait pas. Pour un gamin si jeune, il avait un sacré humour. Pour un peu, personne n'aurait su dire qu'aucun des deux n'appartenait à la même mère. Tous deux adoptés très jeunes, ils avaient grandi comme n'importe quels frère et soeur, au sein d'une famille aimante et soucieuse de leur bien être.

Voilà pourquoi, en d'autres termes, Harper était plutôt cartésienne. Elle laissait l'imaginaire à son frère et la science-fiction à son mec. Alors, ces histoires de vaisseau spatial qui survole New-York, ça la faisait doucement rigoler depuis quelques jours. Pour autant, elle découvrirait bientôt le pot aux roses et en tomberait probablement des nues.

Pour l'heure, elle avait, dans son arrière-boutique, du matériel reçu ce jour en import de la Corée. Des processeurs un peu particuliers qu'elle avait toujours à moitié prix car le vendeur étranger était un "ami". Harper baignait dans ce monde depuis tellement d'années qu'elle avait pratiquement grandi avec certains "informaticiens" du monde entier. Elle ne possédait pas grande réputation, mais dans le quartier, on savait que si on avait besoin de quelque chose sortant un peu de l'ordinaire, il était facile de converger vers elle.

Tant que le patron ne posait pas de questions... Dumb & Bugger était un magasin relais, aussi, transitaient par Harper des tonnes de colis passant pour des convois de particuliers. Ce qu'ils étaient, disons-le. Officiellement...

Alors que la journée touchait à sa fin, Harper finissait son shift à l'accueil, serrant les dents dans un immense sourire face aux clients d'un ordinaire à faire peur. Elle s'ennuyait. Ferme. L'accueil était comme une punition pour elle. Elle vérifiait toujours son téléphone pour voir l'heure, mais pour une raison très étrange... Quand elle pensait qu'une demie heure s'était écoulée, seulement 3 minutes avaient passé...



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Please, stop lying to me.
Avatar : Danielle Chuchran

Date d'inscription : 06/01/2016
Messages : 124
Points : 73


Personnage
Age: 17 ans
Arsenal:
Rumeurs:
A peine avait-elle quitté le bâtiment dans lequel se trouvait l’appartement où elle vivait avec sa tante que la jeune fille entrait dans un tourbillon de bruits et de mouvement. Au pied de ces immeubles gigantesque, sous les voies entrelacées du métro aérien, elle pouvait sentir le Loop battre autour d’elle. Les trains et les voitures filaient, les bus et moteurs vrombissaient, les sirènes retentissaient de partout, les bâtiments vibraient sous le vent ou les voix des touristes en contrebas, les passants se hâtaient, pressés d’aller quelque part. Cette cacophonie urbaine lui donna un instant une sensation de vertige.

L’adolescente n’avait jamais habité en centre-ville avant. La villa dans laquelle elle vivait avec sa famille était située dans la banlieue de Los Angeles, plus près des ranchs que des centres commerciaux, une zone plus rurale qu’urbaine donc. De plus, même si cela faisait un peu plus d’une semaine qu’elle était arrivée à Chicago, elle n’avait pas trop osé sortir hormis pour se rendre au lycée. Elle voulait se faire discrète, surtout depuis l’étrange phénomène qui s’était produit il y a cinq jours et qui avait littéralement changé sa vie.

Pour tenter de comprendre ses nouvelles capacités, elle venait d’ailleurs de passer l’après-midi sur internet, chose extrêmement rare, surtout quand cela ne concernait pas directement ses études, car contrairement à sa tante elle n’avait jamais été très attirée par l’informatique en général. De plus, sa présence sur les réseaux sociaux était désormais inexistante depuis ce qui était arrivé deux semaines plus tôt, aussi n’avait-elle pas vraiment eu de raison de se connecter. Mais il fallait absolument qu’elle comprenne ce qui lui arrivait…

La jeune fille n’était donc pas sortie jusqu’à ce que sa tante lui demande un service. Cette dernière n’avait pas de voiture, ni permis, ce qui expliquait qu’elle doive se rendre en bus au lycée, ce qui n’était pas plus mal avec la circulation qu’il y avait à Chicago aux heures de pointe. Cependant ce n’était parfois vraiment pas pratique, notamment pour les courses. Et s'était juste pour faire une course que sa tante l’envoyait à Streeterville car celle-ci devait se rendre à un rendez-vous et le temps du trajet n’aurait pas le temps de récupérer le colis qui l’attendait avant que la boutique ne ferme.

Bien que l’appréhension que quelque chose se produise soit toujours présente, l’adolescente ne rechignait pas à rendre service, surtout lorsque la personne qui lui demandait avait été si accueillante et sympathique qu’il devenait de toute façon difficile de lui refuser. Et puis elle se disait que s’aérer un peu ne serait pas une mauvaise chose. D'une part cela lui changerait les idées et d'autre part elle pourrait mettre cette sortie à profit, en se renseignant pour trouver un travail qui lui permettrait de financer ses études, voire même en passant par le club de MMA qui lui avait été recommandé par son mentor.

Aucun signe avant-coureur d'un désastre à venir. Cette belle fin de journée était prometteuse ; le ciel de mars était parfaitement dégagé et la nuit commençait à tomber doucement, colorant le bleu profond de teintes orangées qui se reflétaient sur les vitres immenses des bâtiments en verre, jeux de lumière offrant un spectacle aussi dansant comme la douce brise qui soufflait à la surface du lac Michigan. Seule ombre sur ce tableau, le vent était frais et le froid lui gelait le bout des orteils, ce qui lui fit regretter de ne pas avoir pensé à acheter des bottes d’hiver.

La californienne n’était pas habituée à de telles températures, 3°C étant inimaginable à Los Angeles, même en plein mois de mars. Ce fut donc avec soulagement qu’elle entra dans la petite boutique chauffée. Elle retira sa capuche, souffla un instant dans ses mitaines pour réchauffer plus rapidement les extrémités de ses doigts puis se se dirigea vers le comptoir derrière lequel se trouvait une jeune fille qui ne devait pas être beaucoup plus âgée qu'elle. « Bonsoir », la salua-t-elle poliment. « Je viens chercher une commande », annonça-t-elle en sortant de la poche de sa doudoune sans manches le petit papier que lui avait remis Sam et le tendit à la vendeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t48-athena-sheppard-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t46-athena-sheppard-wise-fierce-deadly
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Chouette, une cliente. Harper se redressa et sourit à la jeune fille en prenant son bout de papier.

"Oh, jolie pièce. Je l'ai reçue ce matin ! Il va me falloir une pièce d'identité."

Elle prit son téléphone et engageant une conversation avec un collègue de l'arrière-boutique afin qu'il lui ramène le paquet en question dont le numéro figurait sur le papier. A ce moment-là, un homme, très grand, au teint pâle et encapuché dans un long manteau noir qui tombait jusque sur ses boots posa une main sur le comptoir. Harper n'y prêtant pas vraiment attention, sentit tout de même une présence. Elle releva les yeux sur le bonhomme qui fit glisser un papier vers elle.

"J'ai commandé ça."

Sa voix était rauque, et il avait un accent un peu cisaillé, difficile à identifier. Peut-être de l'allemand, ou bien du russe. Ce qui surprit Harper, surtout, fut sa taille. Elle leva les yeux, encore un peu, un peu plus et tomba sur ses yeux noirs qui la laissèrent perplexe. Sûrement un de ses métaleux, il y avait peut-être un festival non loin. Le printemps approchant, c'était le genre de manifestation qui allait bon train. Elle put percevoir l'esquisse d'un tatouage coulant jusqu'au milieu de sa joue. Son regard glissa vers la jeune fille arrivée juste avant et Harper fit un immense sourire au nouveau venu.

"Je m'occupe de mademoiselle et je suis à vous tout de suite !"

Elle leva son index pour le désigner, caractérisant toute sa bonne humeur dans le geste, puis elle reporta son attention sur Athena en raccrochant.

"Il arrive tout de suite."

Elle tendit les mains vers elle pour voir sa carte d'identité. Les pièces étaient parfois si rares ou si chères qu'elle ne les donnait pas à n'importe qui.

"Tu as une procuration ou quelque chose comme ça ?"

Ce petit contre-temps ralentissait Athena, à n'en point douter. Et l'homme à côté commença à tapoter des doigts sur le comptoir, signifiant de son impatience. Pourtant pas facilement démontée, Harper mit quelques centimètres entre elle et lui. Son rythme cardiaque s'était quelque peu accéléré et elle sourit pour masquer sa gêne. Elle sortait pourtant avec un fumeur d'herbes qui font rire, semi métaleux, mais il n'avait rien à voir avec ce genre de personne.

Ce n'était pas non plus la première fois qu'elle voyait un homme de ce genre. Peut-être qu'il y avait une nouvelle troupe, ou une nouvelle comédie de théâtre en ville ! La naïveté de Harper finirait peut-être un jour par la perdre, qui sait...



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Please, stop lying to me.
Avatar : Danielle Chuchran

Date d'inscription : 06/01/2016
Messages : 124
Points : 73


Personnage
Age: 17 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Elle lui avait automatiquement rendu son sourire. « Oh, jolie pièce. », constata la jeune femme, « Je l'ai reçue ce matin ! Il va me falloir une pièce d'identité. » La lycéenne attrapa sa carte de permis dans la poche de son jean et la posa doucement sur le comptoir en esquissant à nouveau un petit sourire bien qu’elle n’ait aucune idée de quelle pièce il s’agissait ou de ce à quoi celle-ci pouvait bien servir. Il fallait dire qu’elle était loin d’être spécialiste en la matière ; une partie de la pièce à vivre de l’appartement de sa tante était envahie de machines et d’écrans de toutes sortes et elle n’avait pas la moindre idée de ce à quoi pouvait servir la moitié d’entre eux ni l’intérêt pour en apprendre plus à ce sujet il faut dire.

C’est alors qu’elle le sentit, avant même qu'il n'entre dans la boutique. Lorsqu’il s’était approché du comptoir, elle avait senti sa présence sombre et immense près  d’elle et les petits cheveux à l’arrière de sa nuque se redressèrent. Elle regretta à cet instant d’avoir retiré cette capuche en entrant dans le magasin et elle se sentit étrangement vulnérable. Du coin de l’œil elle vit qu’il était entièrement vêtu de noir mais ce n’était ni sa taille ni sa tenue vestimentaire qui la dérangeait. Non, ce profond malaise qui l’avait envahi était aussi inexplicable qu’incontrôlable.

« J'ai commandé ça. », dit le nouvel arrivant d’une voix rauque et étrange qui provoqua un long frisson chez l’adolescente. « Je m'occupe de mademoiselle et je suis à vous tout de suite ! », lança la vendeuse avec un entrain qui paraissait forcé. Visiblement elle non plus n’était pas très à l’aise face à cet homme mais ne s’était pas laissée décontenancer et restait toujours aussi souriante et énergique. « Il arrive tout de suite. », enchaîna-t-elle à son adresse après avoir raccroché.

Elle s’était perdue dans la contemplation de la carte posée sur le comptoir pour éviter de penser à la présence de l’homme à ses côtés, forme sombre et envahissante. Sur celle-ci figurait en lettres capitales CALIFORNIA suivi de Driver License. Puis le reste donnait son identité, à commencer par son nom complet, Athena Diana SHEPPARD ainsi que son adresse dans le comté de Los Angeles et sa date de naissance, puis ses caractéristiques comme son sexe, sa couleur de cheveux, sa couleur de yeux, sa taille, son poids.

La carte disparut dans les mains de la blonde qui l’observa attentivement de manière à confirmer son identité. Elle regardait tour à tour Athena puis la photo qui figurait sur la carte. Elle était très reconnaissable sur celle-ci puisqu’elle n’avait pas un an mais elle y paraissait beaucoup plus jeune, son visage davantage marqué par les rondeurs de l’enfance. La californienne ne quittait pas la vendeuse des yeux, son regard bleu plongé dans le sien.

« Tu as une procuration ou quelque chose comme ça ? », lui demanda-t-elle cette dernière. Un tapotement se fit alors entendre. Le géant était visiblement impatient mais cela ne sembla pas la perturber, ou du moins était-elle aussi douée que l’adolescente pour le dissimuler. « Ma tante m'a dit que tout était sur ce bout de papier... », fit savoir Athena, un peu gênée, en montrant le papier qu’elle lui avait tendu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t48-athena-sheppard-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t46-athena-sheppard-wise-fierce-deadly
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Parfois, on est en pleine tâche, ménagère ou autre, et on réfléchit à ce qu'on est, entourés de personnes qui ignorent tout de nous. Aucune ne nous connaît, aucune ne peut savoir qui nous sommes réellement dans notre tête. Nous-même, nous ne savons pas ce qui se passe dans leur vie ou dans leur esprit... Je suis face à un extra-terrestre et une humaine dotée de pouvoirs exceptionnels, et je n'en ai pas conscience.

Harper ignora l'impatience de son client et retourna la feuille de papier, légèrement étonnée. Elle cligna des yeux en lisant toutes les informations.

"Ah oui ! J'avais pas vu !"

Mais le paquet n'arrivait toujours pas, retardé qu'il était dans son arrière-boutique. Harper reprit son talkie et rappela son collègue en retard.

Alors en lien avec son collègue qui cherche encore le paquet, Harper ne remarqua pas le regard du géant sur la jeune fille. Insistant, comme s'il pouvait flairer quelque chose sur elle. Ses narines se dilatèrent quelque peu et ses doigts cessèrent de marteler le comptoir. Harper reporta son regard sur Athena et lui sourit. L'homme, quant à lui, tourna son regard persiffleur vers Harper.

"Il arrive dans un instant."
"Commandé !"

L'homme tapa deux fois le comptoir et Harper s'occupa enfin de lui, lisant la feuille de commande, et d'un même geste, elle fit glisser les papiers d'Athena vers elle pour lui rendre.

"Vous avez une pièce d'identité ?"

L'homme posa sa grande main gantée sur le permis de conduire de sa jeune voisine et la fit glisser vers Harper. Cette dernière figea sa lecture, le geste perceptif dans son champ de vision, et elle releva lentement le regard vers le bonhomme.

Elle frappa le comptoir d'une main, emprisonnant le permis sous son étreinte et la fit glisser d'un coup vers Athena.

"Je demandais une pièce d'identité À VOUS !"

Les Mogadoriens étaient peut-être en surnombre, mais leur taux de neurones, lui, était surévalué, sûrement. L'homme semble comprendre son erreur et sursaute en fouillant ses poches. Il finit par héler quelqu'un dans les rayons et une chose est sûre : Harper n'avait jamais entendu cette langue auparavant. Un autre géant arriva, aussi pâle, grisâtre, et ténébreusement dérangé que le premier et celui-ci lui tendit un autre permis de conduire qui donna à notre jeune femme l'envie d'appeler les flics. Ou au moins la sécurité. Pour autant, elle n'avait pas de raison valable, sinon deux types bizarres. L'un d'eux fit un bruit de langue contre ses dents, montrant son impatience et Harper reprit lentement son talkie pour demander à son collègue d'amener une autre commande au passage.

Le deuxième homme se décala légèrement en arrière pour observer Athena à son tour. Un geste qui n'échappa pas à Harper, cette fois et cette dernière plaça subtilement sa main près du bouton rouge qui alerte la sécurité. Juste au cas où. Et dans sa tête, elle commença à faire l'inventaire des armes à sa portée. Comme ce stylo 4 couleurs qui trône sur son porte document des livraisons à venir.

Pour moi, la vie bat son plein et personne ne se doute que, en vrai, je suis une grosse vache poilue agressive avec un bouclier en titane, un casque à cornes et un marteau que seul Thor serait capable de soulever. Personne ne se doute qu'en moi vit un guerrier assoiffé de sang plein d'aventure alors que, pour moi, c'est tellement évident.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Please, stop lying to me.
Avatar : Danielle Chuchran

Date d'inscription : 06/01/2016
Messages : 124
Points : 73


Personnage
Age: 17 ans
Arsenal:
Rumeurs:
« Ah oui ! J'avais pas vu ! », s'était exclamée la vendeuse au soulagement de la lycéenne.

Le temps lui paraissait long, l'attente interminable. Contrairement à l'homme à côté d'elle, bien trop près d'elle bien qu'elle se soit décalée, Athena ne montrait aucun signe d'impatience mais avait de plus en plus de mal à dissimuler son stress. Même si elle regardait presque fixement devant elle. Au début ses yeux s'étaient inconsciemment arrêtés sur le petit badge ornant la poitrine de la jeune femme sur lequel se trouvait son nom, "Harper", puis, ayant peur de paraître impolie, elle s'était mise à fixer derrière le comptoir avec une lueur d'espoir.

Elle pouvait sentir de manière prenante le regard insistant du géant sur elle et elle se sentit comme mise à nue. Un instant elle se dit qu'il "savait", avant d'essayer de se raisonner. Inutile de sombrer dans la paranoïa, il n'y avait aucun signe, rien qui puisse lui laisser penser quoi que ce soit sur elle, n'est-ce pas ? Ses mains tremblantes trouvèrent rapidement leur place dans les poches de sa doudoune et le sourire qu'elle rendit à la jeune femme qui lui faisait face fut nettement moins convaincant que le précédent.

« Il arrive dans un instant. », avait lancé cette dernière comme pour la rassurer. « Commandé ! », s'était étrangement écrié l'homme, de manière peu approprié. Peut-être était-il atteint d'une forme d'autisme ou de retard mental ? Son accent était étrange ainsi que sa personne toute entière en réalité. La vendeuse avait fait glisser son permis sur le comptoir pour lui rendre tout en se tournant vers l'impatient. « Vous avez une pièce d'identité ? »

L'adolescente frissonna lorsqu'elle vit une main gantée se poser sur ses papiers avant même qu'elle n'ait eu le temps de s'en saisir. Cela avait même réussi à alerter la vendeuse qui s'était figée dans sa lecture de la feuille de commandes. Lorsque celle-ci avait récupéré ses papiers pour les faire glisser vers la jeune fille, Athena ne put s'empêcher de lui lancer un regard exprimant son soulagement et de la remercier d'un faible « Merci » tout en récupérant sa carte un peu précipitamment.

« Je demandais une pièce d'identité À VOUS ! », s'était exclamée la vendeuse un peu comme si elle avait eu affaire à quelqu'un atteint de trouble mental, ce qui était peut-être le cas... Sa voix bizarre se mit à interpeller une autre personne dans le magasin dans une langue toute aussi bizarre. D'où ces personnes pouvaient-elles venir ? Cela ne ressemblait à rien de ce qu'elle connaissait si ce n'est que les sonorités avait l'air d'un étrange mélange entre du Latin, des langues slaves et de l'anglais.

L'individu qui s'approchait lui ressemblait étrangement. La même famille peut-être ? Athena qui ne l'avait observé que du coin de l’œil essaya de se concentrer à nouveau sur ce qui pouvait arriver d'un moment à l'autre de derrière le comptoir : ce colis qui allait lui permettre de filer au plus vite de cet endroit qui commençait à la mettre vraiment mal à l'aise, et non pas parce qu'elle était entourée de technologies qui ne l'avaient jamais attiré et qu'elle connaissait donc très peu en dehors de ce smartphone qu'elle ne cessait de tourner et retourner dans sa poche.

Le deuxième géant se mit lui aussi à l'observer de manière insistante. Que se passait-il ? Sur le coup elle pensa que quelque chose en elle s'était manifestée, quelque chose de visible, mais elle écarta bien vite cette hypothèse car dans ce cas la jeune femme qui lui faisait face aurait elle aussi réagit ou lui aurait lancé un regard bizarre. La deuxième hypothèse n'était pas plus rassurante : aurait-elle affaire à deux pervers ?

Pourtant il lui semblait qu’elle ne portait rien qui puisse attirer l’œil : sous sa doudoune mauve, un gros sweat épais gris à capuche, en bas une paire de skinny jeans et des petites bottines dont les quelques centimètres de talon étaient loin de combler l’importante différence de taille qu’elle avait avec les deux hommes. Ce qui était sans doute était plus retenait l’attention c’était sa très longue chevelure blonde et ondulée qui cascadait jusqu’au bas de son dos.

Fouillant avec sa main dans son autre poche elle se saisit du trousseau de clés de l’appartement pour le placer entre ses doigts à la manière d’un poing américain ; une des clés entre l'index et le majeur, l’autre entre le majeur et l’annulaire. Ce contact froid sur ses doigts et dans la paume de sa main la rassura un instant. Après tout n’était-elle pas loin d’être sans défense, même sans armes à sa disposition ?

Seulement elle voulait justement éviter de se retrouver dans ce genre de situation où elle se ferait remarquer et c’était bien pour cela qu’elle n’osait pas demander à ces hommes de but en blanc ce qu’ils lui voulaient. Et ce sentiment d’insécurité grandissante n’était pas prêt de s’en aller puisque les deux hommes persistaient à la fixer tout en continuant d’échanger dans leur langue étrange. Elle pria pour que ce colis arrive au plus vite. Elle avait hâte de disparaître dans la première rame de métro à la sortie et de mettre cet endroit et ces deux hommes loin derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t48-athena-sheppard-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t46-athena-sheppard-wise-fierce-deadly
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Harper non plus n'était pas sans arme ni sans défense. Quelques crayons, une règle en métal, un cutter pour les livraisons et un téléphone portable. Ce dernier était bien plus dangereux qu'on ne le croyait.

Elle se souvient de ce dont Jax parlait avec Leslie. Ces hommes en noir qui arpentaient la ville. Quand bien même ils riaient tous les deux et n'étaient peut-être pas aussi dangereux que leur look le laissait paraître, ils ressemblaient assez à la description que son petit ami lui avait faite. Ceux-là même dont il se méfiait, imposant un profil bas à Leslie.

On aurait tort de croire que les Mogadoriens ne sont que des brutes épaisses dénudées d'âme et de sens de l'humour. Comme les humains, ils se battent pour ce en quoi ils croient, c'est aussi simple que ça. Ici encore, il s'agit d'un grand livre auquel on se réfère, prétextant que c'est le seul et unique, la véritable histoire du monde. Pour Harper, et tous les autre habitants de Chicago, cette notion était encore inconnue. Pour elle, il n'existait que la Bible, le Coran, le Nouveau Testament... Ce n'était pas UN livre, mais plusieurs, racontant chacun sa version du sacré, ses leçons de vie. Personnellement, elle était plutôt Bouddhiste. Elle aimait les encens et la méditation. Très important avant un Raid Ulduar 25.

Comme Athena, Harper glissa sa main vers la poche arrière de son jean, posant ses doigts sur le manche de son cutter. A l'intérieur, elle était beaucoup plus violente qu'elle ne le montrait extérieurement. Elle n'avait pas non plus peur de grand chose. Aussi, quand les deux hommes éclatèrent de rire en désignant une mouche sur l'épaule d'Athena, elle fronça les sourcils. Ils montrèrent l'insecte qui marchait jusque dans son dos, le suivant de leur index, un grand sourire dévoilant des dents blanches et droites. Un peu trop parfaites, peut-être. On aurait presque dit ces fausses dents que l'on met à Halloween pour incarner Dracula.

Athena n'était pas loin de la vérité en parlant d'autisme, mais ils découvraient le monde, comme elle ses pouvoirs. Ils relevèrent les yeux sur elle, comme pour lui demander le nom de cet animal bizarre, mais leur mouvement effraya la mouche qui s'envola. Alors, les deux géants la regardèrent filer comme le vent et ils se regardèrent en riant à nouveau.

Harper tourna les yeux vers Athena, autant pour la rassurer, qu'elle est là avec elle, que pour lui souffler imperceptiblement qu'ils sont tarés. L'un d'eux frappa dans ses mains dans un éclat de rire et Harper sursauta en écarquillant les yeux, hurlant en son fort intérieur pour que la commande arrive vite.

Celle-ci se montra finalement. Le petit colis d'Athena trônait sur quatre énormes cartons entreposés sur un diable. Son collègue les roula jusqu'à eux et réajusta ses lunettes avec un grand sourire, relisant les commandes, le petit paquet dans ses mains. Harper tendit la main vers le petit paquet, mais il l'éloigna en énumérant la liste des deux ordinateurs et écrans que les géants avaient commandés. Un langage aussi mystérieux pour les Mogadoriens, que pour Athena. Inutile, également.

"C'est bon, fais leur signer et donne-moi ça."

Harper lui pris le petit colis des mains et contourna le comptoir pour venir s'interposer entre Athena et les deux géants. L'un d'eux suivit Harper des yeux et celle-ci masqua les frissons dans le bas de son dos d'un léger frottement du dos de la main. Elle ne manquerait sûrement pas d'en parler à Jax en rentrant. Et à Leslie. Elle déposa le petit bon devant Athena, lui parlant doucement.

"Tiens, signe et c'est bon."

Elle tourna la tête pour regarder l'étranger et celui-ci lui souriait, la forçant à se raidir. Elle n'avait peur de rien... Ou presque.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO UN
JE SUIS NUMERO UN
Please, stop lying to me.
Avatar : Danielle Chuchran

Date d'inscription : 06/01/2016
Messages : 124
Points : 73


Personnage
Age: 17 ans
Arsenal:
Rumeurs:
L'hilarité des deux hommes enfla, se transformant en fou rire discordant accompagné de battements de mains. Quoi qu'ils puissent trouver si drôle, que ce soit la mouche près d'elle ou sa personne cela semblait clairement exagéré. Rien ne justifiait une telle explosion de gaieté. À moins qu'ils ne soient en train de se payer ouvertement sa tête. Sa main gauche se serra sur le trousseau de clés et elle sentit les crans s'enfoncer dans ses doigts, tels des dents lui mordant de plus en plus férocement la peau à mesure qu’elle renforçait sa prise.

Heureusement son colis arriva enfin, apporté par un homme brun qui travaillait visiblement dans l'arrière boutique. Après un court échange avec sa collègue au sujet des commandes de produits qu'il venait d'apporter et qui se trouvaient encore posé sur le petit chariot à deux roues. Enfin, la vendeuse se saisit du petit colis et s'approcha d'elle, se plaçant entre l'adolescente et les deux autres clients et sortant un petit bon. « Tiens, signe et c'est bon. »

Athena attrapa le stylo qu'elle lui tendait et signa rapidement avant de lui rendre. Elle tendit ensuite à nouveau la main mais pour récupérer le colis cette fois. « Merci. » Il était petit et léger d'après Sam mais son contenant était fragile et ne devait pas être malmené. Aussi lorsqu'au moment où elle s'apprêtait à s'en saisir un des hommes fit un bruit bizarre qui la fit sursauter et que celui-ci lui échappa en se dirigeant inexorablement vers le sol elle ne réfléchit pas et tendit instinctivement la main, l'arrêtant net dans sa course vers l'inévitable.

Pendant une fraction de seconde la jeune fille était restée sous le choc mais dans un réflexe intuitif elle avait ensuite réagi rapidement, se saisissant du paquet. Quiconque n'aurait pas été directement présent près d'elle comme c'était le cas de la vendeuse n'aurait pas pu voir ce qu'elle venait de faire car il leur aurait alors semblé qu'elle l'avait rattrapé au vol. Peu de personnes auraient également pu accepter ce qui venait en réalité de se produire, peu seraient capables d'envisager qu'il était possible de défier la gravité.

L'adolescente n'en revenait toujours pas elle-même même si c'était loin d'être la première occurrence ces dernières semaines. Elle se demandait toujours ce qui lui arrivait. Son cœur battait violemment dans sa poitrine et ses mains tremblaient. « Bonne soirée. », salua-t-elle les vendeurs de se diriger vers la sortie du magasin, évitant de se précipiter alors qu'elle aurait eu envie de courir. Arrivée à la porte elle rabattit la capuche sur son visage avant de retrouver cette fraîcheur extérieure qui lui picotait la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t48-athena-sheppard-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t46-athena-sheppard-wise-fierce-deadly
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
La révélation de Leslie était encore très fraîche dans la tête de Harper. Depuis, elle fouillait internet à la recherche de réponses valables et honnêtes. Elle avait même circulé sur ce blog de conspiration, mais les messages des membres l'avaient faite soupirer et se détourner. Il y avait tellement à boire et à manger, elle ne savait plus quoi penser. Mais combien y avait-il de chances qu'il ne soit pas le seul ? Jax et elles avaient bien vu la vidéo, celle qui disait qu'ils étaient des aliens, ces nouveaux gens. Mais si Leslie n'en était pas un, alors qu'était-il ? Une question qui ne sembla toujours pas trouver de réponse.

Son paquet glissant des mains d'Athena, Harper se baissa également, par réflexe, mais elle se figea en plein mouvement, les mains tendues vers le paquet qui rejoignait les mains de la jeune fille. Harper se redressa, essayant de se persuader qu'il ne s'agissait que d'un effet d'optique, mais depuis qu'elle avait vu Leslie à l'oeuvre, elle ne savait plus ni quoi penser, ni quoi faire.

Qui plus est, Harper était bien plus attentive aux gens qu'elle croisait, comme ces deux bonhommes géants qui squattaient son entrée avec leur rire tonitruant. Elle se retourna pour voir son collègue leur raconter une bonne vieille blague pourrie. Au moins avaient-ils leur attention détournée d'Athena. Elle n'entendit d'ailleurs pas cette dernière la saluer, et , quand elle voulu reporter son attention sur elle, Athena était déjà avancée vers la porte et relevait sa capuche.

"Attends !"

Elle fit deux pas et ouvrit la bouche mais aucun autre son n'en sortit. Elle ne pouvait pas hurler, ni quitter son travail. Elle ne pouvait pas la rattraper sans attirer l'attention sur elle. Elle n'était même pas sûre de ce qu'elle avait vu, après tout ! Harper s'immobilisa et laissa ses mains retomber le long de son corps. Elle observa les deux géants sortir avec leur bien d'une mine lasse. Quoi que soit Leslie, il n'était peut-être pas le seul. Elle devrait fouiller ailleurs. Et si Athena était... Un des extra-terrestres dont parlait Jax ? C'était impossible, tout ça n'était que science fiction !

Elle aurait besoin de revoir Athena. Très vite. Mais d'abord, elle allait se renseigner. Elle garda de très près le contact de sa tante, se promettant de venir sonner à sa porte si un jour elle découvrait quelque chose d'important.

En attendant, je me remets au travail. A côté de tout ça, je m'ennuierais presque. J'ai au moins le temps d'y penser. Je n'y crois toujours pas. Mais je veux bien croire qu'ils y croient.



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Athena/Harper] The Force Awakens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: CHICAGO :: Le Loop :: Streeterville-