Trop sont déjà morts. Je suis Sam Goode.

2011. Chicago, IL. Depuis que la guerre a été officiellement déclarée à NYC, quelques jours plus tôt, la ville est aux mains des Mogadoriens. Il revient à présent à la Garde Humaine de la défendre.
NAVIGATION
HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 NUMÉRO QUATRE – Les divergences entre film et livre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
JE SUIS LE NARRATEUR
JE SUIS LE NARRATEUR
Date d'inscription : 27/11/2015
Messages : 60
Points : 65

NUMÉRO QUATRE



Il est souvent vrai que les livres sont mieux que les films. Parfois, les deux se complètent. Et de plus en plus, les films comblent les grosses lacunes des livres, les rendant même meilleurs.

Dans le cas de Numéro Quatre, c'est une succession de libertés mêlées à une adaptation fidèle qui font de ce pavé de 500 pages une oeuvre complète.

LES DIVERGENCES
Réalisé par D.J. Caruso, écrit par Cough & Millar et produit par Michael Bay



AU DÉPART, ILS ÉTAIENT NEUF
Le film. C'est tout ce qu'on sait. Ils étaient neuf et trois d'entre eux sont morts.
Le livre. Mais peu à peu, Henri force Quatre à se souvenir, à revivre des scènes de leur évasion. Dans sa transe, il aperçoit un autre vaisseau qui quitte Lorien. En réalité, ils sont peut-être même dix.



LA MORT DE NUMÉRO TROIS
Le film. La première séquence est un traveling spatial et aérien de la lune à la hutte de Trois. Si l'on suit bien la terre, on aurait l'impression de tomber en Malaysie, où Un a été tuée quelques années plus tôt. Mais Numéro Trois est bien situé au Kenya avec son Cêpane, comme dit dans le trailer.
Le livre. C'est également le prologue du premier tome. Et le seul passage de la série écrit à la troisième personne. La mort de Trois, au coeur de la jungle, est décrite plus en détails dans "The Lost Files : The Fallen Legacies", ainsi que la fin de Un et Deux.



TU RETOURNERAS À LA POUSSIÈRE !
Le film. Dès la mort de Numéro Trois, dans les premières minutes du film, il apparaît que les Lorics se transforment en poussière à leur décès. Il en va de même pour les Pikens et les Mogadoriens, comme s'ils venaient du même monde, ce qui est faux.
Le livre. Les Lorics ne deviennent pas poussière. En revanche, les Mogadoriens, et certains Pikens, oui. En réalité, un Mog Originel meurt comme vous et moi, comme n'importe quel Loric, d'ailleurs. La différence notable est que certains Originels et tous les Incubés ont subi des transformations génétiques, des mutations in vitro. Ce sont ces améliorations qui se détériorent à leur mort.



LES MOGADORIENS
Le film. Ils sont très grands, portent des manteaux longs, ont de l'humour et sont guidés par un commandant incarné par Kevin Durand. Pour se fondre dans la masse, ils portent des fausses dents et protègent leurs branchies par du latex. Ils ont une drôle de façon de parler et passent pour des psychopathes. Ils n'ont pas de cheveux, mais des tatouages, la peau pâle et des dents acérées.
Le livre. L'adaptation est assez fidèle à la description du livre. Cependant, les Mogadoriens n'ont pas de branchies près du nez. Ils sont décris comme la peau grisâtre et un accent acéré. Cependant, dans le livre, ils ne participent pas à la vie quotidienne, ils sont discrets et préfèrent utiliser les humains pour faire leur travail d'approche, notamment le FBI.



LE CHARME LORIC ET LES CICATRICES
Le film. Avec Trois, nous avons un aperçu de ses cicatrices sur sa cheville. Avec Quatre, nous en voyons une de plus, annonçant alors que c'est son tour. Ces cicatrices alertent chaque Gardane qui est mort en gravant son symbole. En revanche, le charme Loric n'est pas décrit dans le film. L'apparition de Six à la fin du film semble naturelle.
Les Lorics (Gardanes comme Cêpanes) portent également des tatouages, des formes géométriques. Celui disposé sur la clavicule de Henri laisse à penser un numéro loric ressemblant à Dix.
Le livre. Les Gardanes ont, en vérité, deux sortes de cicatrices. Sur une cheville, ils ont leur propre numéro gravé, leur symbole, et se doivent donc de le dissimuler sous une chaussette ou des bottes. Sur l'autre, ce sont de banales cicatrices, comme une profonde coupure, annonçant qu'un des leurs est mort. Ils ne peuvent, en revanche, pas deviner de qui il s'agit. La douleur de brûlure est si intense que Sept est au bord de l'inconscience.
En revanche, Quatre voit juste en estimant qu'il s'agit bien des morts de Un, Deux et Trois. Chaque Gardane ne peut être tué que dans l'ordre. Cet ordre n'a pas été défini en fonction de leurs aptitudes, mais de leur ordre d'arrivée sur le tarmac au départ de Lorien, lors de leur évasion. Numéro Un, l'aînée, était pourtant censée les guider et être leur leader. Cinq, quant à lui, estime que Neuf a été gardé pour la fin car il est le plus robuste et le plus dangereux. Ces présomptions sont pourtant fausses. En attendant, rien, absolument rien, ne peut heurter, blesser ou tuer un Gardane, tant que ce n'est pas son tour. Ni un humain, ni un Mogadorien... Quoiqu'il arrive, ils survivent.
Le charme ne peut être rompu que lorsque deux Gardanes se rejoignent. Autrement dit, lorsque Six retrouve Quatre au lycée de Paradise. Dès lors, les Gardanes peuvent être blessés et tués dans n'importe quel ordre. Une dure réalité que Cinq comprend à ses dépends.
En revanche, aucun Gardane ne possède de tatouage d'aucune sorte.



LES COFFRES LORICS
Le film. C'est une boîte en métal assez petite, pleine de couleurs et... Assez voyante. Nous n'avons pas l'occasion de le voir ouvert. En vérité, l'intrigue des coffres n'a pas été développée dans le film. Henri insiste pour que Quatre n'y touche pas et ne l'ouvre pas, prétextant que cela viendra en temps et en heure.
Le livre. Ils sont plus gros et gravés du symbole du Gardane concerné. Ce dernier ne peut pas l'ouvrir sans son Cêpane, ou tant que celui-ci n'est pas décédé. Quatre obtient le droit de l'ouvrir avec Henri lorsque son premier Héritage se manifeste. A l'intérieur de chaque coffre, sont entreposés des artefacts de Lorien. Chacun est censé aider les Gardanes à survivre, à se battre, et à faire revivre Lorien. Tant que le Gardane est en vie, le coffre ne peut être ouvert que par lui et lui uniquement, pas par un autre Gardane.



LES GARDANES GARDENT UN OEIL SUR LES AUTRES
Le film. Quatre semble savoir où se trouvait Trois au moment de sa mort, bien caché.
Le livre. Ni Quatre, ni Henri ne savent où sont les autres. Si le Cêpane garde un oeil sur les informations et estime qui est où, il n'en a pourtant aucune certitude.



LA MORT DE HENRI
Le film. Henri meurt en protégeant Quatre, d'une barre en plein coeur et se désintègre.
Le livre. De son vrai nom Loric, Brandon, Henri est supposé mort à deux reprises, il manque effectivement d'y passer au même moment que le film, ainsi que dans le lycée, sous une avalanche de gravas. Malgré tout, il décède des suites d'une blessure, à la fin du livre. Si le personnage reste néanmoins fidèle au livre, le film a passé outre son lourd accent Loric.



JE SUIS NUMÉRO QUATRE
Le trailer. La scène a été coupée dans le film, or, dans le trailer, Quatre comprend très tardivement qu'il est Numéro Quatre, comptant à rebours depuis 7 jusqu'à ce que Henri lui dise la vérité.
Le film. Incarné par Alex Pettyfer, Quatre se teint les cheveux en blond au départ, il est grand robuste, joli coeur mais taciturne.
Le livre. Quatre sait qui il est, il a été entraîné et protégé pour ça. Chaque Gardane sait parfaitement qui il est et quel numéro il est. Quatre, en revanche, démarre son épopée de "prochain sur la liste" comme un grand blondinet aux cheveux en bataille, insolent et mordant. Loin d'être taciturne, il n'a pas la langue dans sa poche, sait s'affirmer et n'est pas le dernier à faire des blagues. Quant à être don juan, pas vraiment. Le jet ski ce n'est pas non plus sa tasse de thé.
Fait amusant. Dans le livre comme dans le film, Quatre démarre en Floride, quelque part sur la côte est. Il ne sait pas que, à quelques kilomètres à peine, Cinq vient de s'échouer sur la plage de Miami.



JE SUIS NUMÉRO SIX
Le film. Incarnée par Teresa Palmer, Six apparaît très rock n roll, blonde aux longs cheveux, nerveuse et agressive. Elle est aussi vite excédée, avec un humour douteux.
Le livre. Six a la peau matte, les cheveux bruns et des yeux marron. Elle ne se teint les cheveux que plus tard. Elle est effectivement très sportive, robuste, forte et puissante. Elle a un caractère difficile, relativement froide et distante et n'aime pas perdre de temps. Elle est, avec Neuf, sûrement l'une des Gardanes les plus violentes des Lorics. Si elle a la dispute facile, elle aime surtout être juste et droite. Elle est la première à chercher les autres et à ouvrir le pas de la guerre, suivie de très près par Neuf, aussi combattant qu'elle.



JE SUIS SAM GOODE
Le film. Sam Spellman est le fils d'un illuminé disparu étrangement quelques années plus tard. Il vit avec sa mère et son beau père. A la fin, il suit Quatre dans l'espoir de retrouver son père kidnappé par les extra-terrestres. C'est un petit être triste, brun et un peu gringalet.
Le livre. Sam Goode, de son vrai nom, a effectivement perdu son père dans des circonstances étranges. Il trimballe ses lunettes partout, les gardant pour le jour où son père reviendra. Il suit Quatre dès le départ, même s'il prend peur au début. Le fait que Malcolm ait pu être kidnappé ne rebute pas Quatre. Considérant la possibilité, il accepte. En revanche, Sam vit seul avec sa mère qui en veut grandement à son mari d'être parti. Malcolm est un personnage beaucoup plus important qu'il n'est laissé entendre. En revanche, Sam est aussi un grand blondinet geek qui aime énormément Six et se surpasse pour lui prouver qu'il n'est pas un looser inutile. Six ne le considère pas non plus comme un idiot, mais le respecte pour tout ce qu'il fait pour eux.



LES GUIDES
Le film. Disparu et supposé kidnappé par les Mogadoriens, Malcolm Goode/Spellman semble jouer un rôle important pour Henri qui le cherche activement.
Le livre. Malcolm est un personnage clé, connaissant l'histoire des Gardanes. Il a été choisi, avec 8 autres humains dans le monde, pour les accueillir à leur atterrissage sur Terre. Tous devaient les protéger et les guider avec de nouvelles identités. On apprend plus tard qu'ils ont tous été tués, sauf Malcolm.



JE SUIS MARK JAMES
Le film. Incarné par Jake Abel, c'est un Quaterback suffisant, passablement détestable et arrogant. Il a pourtant de la suite dans les idées et finit par aider Quatre, Sam et Six à s'échapper. Il est absent lors de la bataille du lycée.
Le livre. Mark James est un personnage qui jouera un rôle très important dans la guerre pour la défense de la Terre, à commencer par l'aide apportée à Quatre au lycée contre les Mogadoriens. Si physiquement, il est un peu différent, il est toutefois le mieux adapté avec Sarah Hart et Henri.



JE SUIS SARAH HART
Le film. Incarnée par Dianna Agron, elle est le symbole de la perfection, de la douceur et de la force de caractère. Quatre tombe amoureux d'elle quasiment instantanément et la défendra corps et âme, même s'ils doivent se séparer.
Le livre. Sarah est la petite blonde parfaite de l'histoire. Celle qui se révèle être une guerrière sans peur ni reproche, capable de se défendre. Le rôle qu'elle jouera par la suite sera tout aussi important que celui de Mark.



LES POUVOIRS DE SIX
Le film. Résistante à la chaleur, pyromane, besoin d'être "rechargée" par le Lumen de Quatre... Tout un festival son et lumière, en supersonique qui plus est. Six peut-elle voler ?
Le livre. Six possède deux Héritages principaux : l'invisibilité et le contrôle de la météo. Aucun Héritage ne nécessite une recharge, sinon par le sommeil. En aucun cas elle n'a le contrôle de température. La résistance au feu appartient à Quatre, tout comme l'énergie dégagée par le Lumen. Le vol, quant à lui, appartient à Cinq.



LA LORALITE
Le film. Découverte par Henri dans l'aciérie et unie à un autre morceau de roche, elle ferait apparaître les symboles des deux Gardanes en contact pour avertir les autres.
Le livre. La loralité est un élément extrêmement rare et précieux contenu dans le pendentif des Gardanes et ce n'est pas une pierre qui peut les réunir. S'ils possèdent plus tard un dispositif pour se retrouver sur une carte, ça n'a rien à voir avec de la Loralite. En revanche, les sites sont indiqués par un point. Cette invention de la pierre est une liberté totale du film. En revanche, c'est bien une pierre bleutée.



BERNIE KOSAR
Le film. C'est un Beagle qui prend son nom d'un joueur de football américain. Il suit Quatre depuis le début, mais celui-ci ne s'en rend compte qu'à la fin, alors que Henri s'en doutait. Six, quant à elle, a démasqué la Chimeara dès qu'elle l'a vu. Il peut prendre diverses formes animales.
Le livre. Aussi surnommé BK, de son vrai nom Hadley, c'est un animal de compagnie qui n'a jamais quitté Quatre, changeant de forme pour rester discret, sa préférée étant en effet le Beagle. Il l'accompagne au lycée tous les matins.



THEY WALK AMONG US / ALIEN ANONYMOUS
Le film. Ce journal auquel Sam est abonné vire à l'obsession, maintenu par des gars de l'Ohio. Henri, Quatre et Sam vont jusque là-bas pour en apprendre plus sur les articles diffusés sur ce site. Les propriétaires sont supposés morts après leur passage.
Le livre. En vérité, c'est même plus que ça. Ce magazine est livré chez Sam sans qu'il s'y soit abonné. C'est aussi grâce à ce papier la première fois qu'il entend parler des Mogadoriens et qu'il met Quatre sur la piste. A la mort des propriétaires, un certain GUARD reprend le filon.



LES ARMES
Le film. Dès le départ, le Cêpane de Trois détient une sorte de poignard, incrusté de Loralite qui luit à l'approche des Mogadoriens ou presque. Henri possède également cette arme, tout comme Six, laissant supposer que chaque Cêpane en a une.
Le livre. Cette arme est unique et appartient à Quatre. Elle est issue de son coffre et devient son arme de prédilection avec un bracelet d'or qui génère un bouclier protecteur. Il est également le seul à s'en servir. Il existe deux autres armes comme celle-ci, une lame de poignet, issue du coffre de Cinq, et un bâton kinétique, dans le coffre de Neuf.



L'AMOUR POUR TOUJOURS
Le film. Henri affirme à Quatre que lorsqu'un Loric tombe amoureux, c'est pour la vie. Il parle très peu de sa femme, restée sur Lorien.
Le livre. Si Henri y croit dur comme fer, et que Quatre gobe tout ce que son Cêpane lui enseigne, cette affirmation est toutefois démentie par la suite quand Six proclame le contraire. Selon sa Cêpane, Katarina, un Loric peut aimer plusieurs personnes au cours de sa vie.



LES SYMBOLES LORICS
Le film. Ce sont des formes géométriques, principalement des cercles et disques qui s'emmêlent, on en trouve sur les murs de l'aciérie.
Le livre. Ces symboles sont représentés sur les couvertures, mais ils ne correspondent pas tous. Pour les besoins du film, seuls les 4 premiers symboles ont été réellement travaillés, les autres ont été créés pour une application et quelques jeux en ligne. Narrativement, aucun symbole n'est véritablement et précisément décrit. Ils ne sont pas non plus peint sur les murs. Seul Cinq fait brûler un champ de blé avec son numéro pour se faire remarquer. Les seules peintures rencontrées sur un mur sont des prophéties supposées.



I am number four


"All the nerdy alien books I'd read,
that I'd so badly wanted to be true...
Suddenly, they were."


- Sam Goode
The Fall of Five
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
"Des prophéties supposées"
T'es drôle toi x)

Pour éviter les spoils je ne vais pas trop aller dans ce qui se passe dans les livres, mais je suis pas certaine que le film permette une suite fidèle aux livres à cause des changements, même minimes, apportés. Parce qu'il n'y aurait plus toute la logique derrière en fait. Mais si effectivement ils transforment ça en série ou série de films, je pense qu'ils devront refaire le tout premier ^^
Le truc qui m'a le plus embêté avec le film, c'est bien Six et ses pouvoirs en fait, c'était un peu ridicule, et vraiment pas le bon casting. Même si BK est trop choupi ♥


So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
Camille Bovet a écrit:
"Des prophéties supposées"
T'es drôle toi x)
(Chut, toi !!!!!! C'est parce que je refuse d'y croire. En plus, ils parlent de prophéties moi j'dis PPPFFFRRTTTT ! Personne a confirmé.)

Je pense qu'ils avaient une idée avec le film et qu'ils n'ont pas pu l'exploiter vu que le projet a été avorté. Mais l'idée de soniquement alerter les autres de leur position, c'était marrant !



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
NUMÉRO QUATRE – Les divergences entre film et livre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: FLOOD :: NUMÉRO QUATRE-