Au commencement, ils étaient neuf.

ACTUALITÉS

"Generation One", la nouvelle saga spinoff de Numéro Quatre de Pittacus Lore, sortira le 27 juin 2017 !
• HarperCollins va publier une nouvelle saga qui fera suite aux événements de "United as One", du point de vue de la Garde Humaine. Nouveaux héros, nouveau combat, nouveaux Héritages... Même auteur. "Generation One" sortira le 27 juin 2017 ! Pré-commandez-le dès maintenant sur HarperCollins.
• Notre event "L'Héritage de Huit" a débuté ! Les Gardanes sont sur le point de découvrir qu'une guerre a commencé. Il ne tient qu'à eux de la gagner !
• Retrouvez-nous maintenant sur Twitter !
"Le Destin de Dix" est enfin disponible dans toutes les librairies ! Réagissez sur Facebook, le forum ou sur notre site !
• Le premier site en français de Numéro Quatre a ouvert ! www.iamnumberfour.fr !
• Le forum change d'adresse. Connectez-vous dès maintenant sur http://forum.iamnumberfour.fr !
• Retrouvez-nous sur !
"United as One", l'ultime opus de la série, sortie le 28 juin 2016 aux éditions Harper Collins, aux USA

HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 [CLOS] [Harper/Leslie] When the reflection becomes reality.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


4 avril 2011...
Je tournais et virais, je flottais mais mes pieds étaient posés sur le sol. Je voyais le ciel violet écraser le monde et ses nuages noirs s'épaissir. Je voyais des bâtiments sans vie et des hommes en ruine, j'entendais des cris, des femmes à la voix stridente, je les voyais tenir contre elles des formes étranges de tissus et de toiles. Je voyais le sable sous mes bottes, je le voyais ruisseler et s'étirer, je le voyais rouler et s'écarter. Je voyais le creux se former et l'ombre se déployer.
J'entendais les coups de feu et le son des lames qui lacéraient. J'entendais l'explosion d'une bombe et le silence pesant juste après. Je sentais mes chevilles prises dans le piège mouvant mais je ne faisais aucun mouvement. Je divaguais dans un monde sans but ni raison, sans cœur ni passion. Tout sonnait faux, tout sonnait froid. Mon corps tremblait, mes doigts se resserraient.
Mon regard observait le sable tourner autour de moi, monter et redescendre, emprisonnant mes jambes dans ses entrailles. Je voyais à des kilomètres cet homme se faire démembrer, je voyais derrière ce mur cette femme se débattre, je voyais ces silhouettes sombres au dessus d'elle et ce regard innocent qui observait. Je voyais mais demeurait alors que les grains pâles gagnaient mon abdomen.
J'entendais les coups de feu vriller mes tympans et des enfants fuir au devant. Je voyais des tas noires et rouges, des mouches voler et des trucs ramper. Je sentais le sable gagner mon cou et l'odeur de la poudre violer mes sens.
Je voyais les nuages devant le ciel camouflé et leurs éclairs déchaînés. J'entendais le son du tonnerre couvrir les hurlements des mères, je voyais les pères au silence déroutant, debout et sans repères. Je sentais le sable dans ma bouche, je sentais la pression sur mon corps et la froideur des profondeurs. Je suffoquais lorsque les grains envahissaient ma gorge mais je ne me débattais pas. Je ne criais pas. Je restais là. Je subissais ces souvenirs et suffoquait entre reproches et souffrances, regrets et horreurs s'insinuant dans mes poumons comme du sel sur une plaie. Je restais. J'étouffais.

Je me réveillais en sursaut mais ne bondissais pas. Je reprenais le contrôle sur ma respiration saccadée, allongé sur le côté, mon regard écarquillé fixant le placard dont l'une des portes était encore entrouverte. Je transpirais, je manquais d'air, ce n'était qu'un rêve. Ça arrivait parfois. Avec ce que j'avais fait, ce que j'avais vu et observé, ça arrivait. Je n'en parlais pas, jamais, ce n'était pas si fréquent. Je tournais mon regard sur le petit réveil sur le carton qui me servait de table de nuit et y lisait une heure avancée dans la matinée, enfin pour moi en tout cas. J'inspirais profondément comme si mes poumons allaient exploser, lâchant un long soupir, avant de sentir une présence. Il était dix heures passés et lorsque ce corps bougeait et qu'un avant-bras se posait sans douceur sur moi je tournais la tête pour y observer une silhouette totalement différente de celle de mon frère, juste une seconde, avant de bondir du lit.

Qui êtes vous! - Nous avions parlé parfaitement en même temps, d'une seule voix unique et double. J'avais sursauté lorsque je l'avais entendu et je crois que l'autre aussi en avait fait de même. Il faisait ma taille, ma corpulence et sa voix m'était familière autant que sa silhouette mais dans la pénombre de ma chambre je ne distinguais que peu de choses aussi je tendais un bras hasardeux vers l'interrupteur et l'actionnais.
C'était un reflet, une image, une réplique parfaite et dérangeante. Je faisais un pas en avant pour m'assurer de ne pas être en face d'un miroir qui n'avait de toute façon rien à foutre là mais l'autre ne bougeait pas, coincé par le manque d'espace entre le mur et son côté du lit. Il portait mes vêtements, les mêmes vêtements, arborait le même regard pas choqué, la même tronche mal réveillée. - Sortez de chez moi! - Je le regardais, abasourdit par cette demande sans queue ni tête, et répondait du tac au tac. - Mais vous, sortez de chez moi!

Je me dirigeais vers le salon d'un pas décidé, les poings serrés et les épaules hautes, l'air plus grand que je ne l'étais, comme pour impressionner un adversaire qui... avait adopté l'exacte même posture que moi. J'inspirais comme pour hurler mais bloquais tout. - Ça suffit maintenant, ce petit jeu a assez duré! - Je suis d'accord! - Avait-il répondu avec ma voix en faisant quelques pas vers la porte pour me la montrer. - Dehors! - Certainement pas, je suis chez moi! - Non, je suis chez moi, vous n'avez rien à faire ici! - Et puis quoi encore, vous êtes celui qui n'a rien à faire là! - Sortez... - Tout de suite... - De chez moi! - La porte vola en éclat, ou du moins s'ouvrit à la volée. J'étais sûr d'avoir fait ça mais l'autre semblait tout autant sûr que moi de l'avoir lui même ouverte. J'étais surpris, j'étais curieux, j'étais intrigué mais j'étais aussi et surtout énervé contre cet intrus qui usurpait mon apparence et tentait de me rendre fou, dés le réveil.

Imposteur! - Voleur! - Je suis moi! - JE suis moi! - Nos regards ne cillaient pas, ils restaient fixes, rivés l'un sur l'autre, comme si ce duel déterminait l'issue d'une guerre, comme si nos regards tiraient des lasers, jusqu'à ce qu'une idée me vienne et que je sorte, non sans prendre la clé de l'appartement. Harper saurait prouver que c'était lui l'imposteur. Elle le prouverait, je lui collerais mon poing dans la figure et tout serait réglé. - Oh oui, elle me reconnaîtra. - Tu parles, elle me reconnaîtra moi! - Des copies conformes parfaite, du pyjama, toujours le même, jusqu'aux yeux bleus perçants. La seule différence proviendrait des cheveux écrasés par les draps et les oreillers de façon bien différentes. Nous arrivions devant la porte de l'appartement et frappions au même moment, de la même façon, ça devenait horriblement flippant et je n'en étais que plus en colère. - Har... - ... per! - Il fallut le temps qu'il fallut avant que la porte ne s'ouvre finalement. Pas le temps de constater l'état de la petite blonde que nous commencions déjà. - Harper il faut que tu m'aides. - Harper il faut que tu lui dises de partir. - Non, c'est lui qui doit partir, regarde le, c'est un imposteur! - Non c'est toi l'imposteur! - Tu n'as rien à faire chez moi! - C'est toi qui est chez moi! - Harper! - Harper!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel


Je le maudis. Intérieurement, mais je le maudits. Ce fichu voisin qui se venge sans honte que je l'ai empêché de dormir un soir. Et maintenant, il hurle dans le couloir pour me réveiller pendant mon jour de repos. Je me vengerai.

Jax était déjà parti pour l'université à cette heure-ci et Harper avait réussi à se rendormir. C'est le risque, lorsque l'on vit en décalé comme elle, lorsque l'on dort, les autres vivent. Et ce ramdam contre sa porte ne manqua pas de la sortir de son doux rêve où son petit copain était un grand gaillard aux allures de Superman, les cheveux disciplinés et la cape au vent, rasé de près et frais, avec des mains robustes pour l'empêcher de tomber et la soutenir.

Oh oui. Je me vengerai.

Quand Harper ouvrit la porte, ses cheveux bouclés étaient en pétard, sa chemise pendait sur son épaule, elle portait des poches sous les yeux, les pieds nus et un mini short. Les oeillères plissées en deux fentes, Harper grogna.

"QUOI !"

Sauf qu'il n'y avait pas un Leslie. Mais deux. Et ils se battaient pour obtenir l'attention. Son attention. Elle écarquilla les yeux et ouvrit la bouche sans pouvoir en placer une. Pourtant immobile sur ses deux pieds, interdite et sous le choc, elle leva subitement les mains, claquant, d'un même geste, la porte au nez de Leslie et de son jumeau. Jax, c'était déjà une chose. Jax et Leslie, c'en était une autre. Mais deux Leslie, c'était trop.

Vous avez vu la 4ème dimension ? Celui où le type signe un contrat, et on lui coupe la langue. Elle meure pas, elle devient énorme et turgescente, et elle fait des bébés langues...

Elle tourna les talons et lentement se dirigea vers la cuisine pour se faire un café. Jax était un parano et fermait toujours la porte à double tour, quand bien même ils étaient au dernier étage et qu'en face vivait un de leurs amis - car c'était ce que représentait Leslie, à présent. Quant à Harper - qui ne croyait toujours pas bien à tout ça - n'avait pas peur de laisser sa porte ouverte aux inconnus. Leslie n'en était pas un, cela dit. En fait, lorsqu'elle était là et seule, il pouvait entrer et sortir de chez elle comme si c'était chez lui. Ce qui, ces derniers jours, était un peu le cas. Quand il n'était pas là sur son temps libre, Jax lui ouvrait la porte pour faire des recherches et vider des bières.




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Le regard dans l'ouest profond, les cheveux dans des positions impossibles et improbables défiant toute gravité, c'est comme ça que Harper ouvrit la porte. Elle nous avait laissé finir avant de... claquer la porte, si bien que moi comme l'autre nous avions reculé la tête en même temps, comme si la porte allait nous toucher. Un regard croisé et il tendait une main vers la poignée que je détournais avant de moi même actionner le loquet pour entrer. La porte était ouverte, toujours, et si elle était réveillée alors je pouvais décemment entrer. J'ouvrais la porte et l'autre me bousculait pour passer.

J'aurais pu appeler la police, le traîner moi même dehors, mais pour je ne sais quelle raison j'avais cet instinct qui m’empêchait de ne serait-ce qu'y songer. La seule solution censée c'était celle-là, aller voir Harper. Paye ta logique. L'autre allait se poser sur le canapé comme s'il était chez lui et moi j'allais jusqu'à la cuisine. Je restais derrière le comptoir, la détresse dans le regard. Enfin vu ma tronche ça devait plus ressembler à de la colère, avec des veines qui palpitent, mais peu importe. - C'est un faux. - Avais-je dis en le désignant du doigt. - Hey! C'est toi le faux! - C'est pas moi l'intrus dans l'histoire! - C'est certainement pas moi, c'est toi qui t'es introduit chez moi dans la nuit! - Et puis quoi encore! - Pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel


Les garçons entrèrent et Harper n'y fit pas attention alors que la bouilloire chauffait. Elle se prépara son mug et pour une raison inconnue, elle ne réagit ni à l'un, ni à l'autre. Cartésienne profonde, ces histoires d'aliens la rendaient nerveuse et si elle voulait bien y croire, c'était bien grâce à Leslie. Et aux bonhommes qu'elle avait vus au magasin. En dehors de ça, quand elle se retrouvait seule, loin d'eux... Elle oubliait et retrouvait la raison. C'était impossible, tout ça n'était que de la science fiction, et les deux garçons la faisaient marcher.

Elle prit un cachet en marmonnant quelques phrases pour se convaincre que tout ça ne nécessitait pas un psy, sauf que les deux autres n'arrêtaient pas de lui vriller les tympans. Son cachet dans une main, un verre d'eau dans l'autre, elle se retourna et leva les bras pour les faire taire, les sourcils hauts.

"STOP !" Une fois le silence acquis, son regard passa de l'un à l'autre et elle dut inspirer profondément pour ne pas se mettre à hurler en prenant la fuite. D'une voix basse et maîtrisée autant que possible, elle répondit. "Ceci est un problème de garçons. Jusqu'à preuve du contraire, je suis une fille." Elle porta se mains à sa poitrine et acquiesça frénétiquement. Au moins une valeur sûre dans ce monde d'insubordinations astrophysiques. "C'est ça, je suis une fille donc vous devrez attendre le retour de Jax dans..." Elle tourna son poignet pour vérifier sa montre et soupira en terminant. "5 heures et 12 minutes. Oh la vache, qu'est-ce que je vais devenir."

Immobile, figée, interdite, ses yeux passèrent d'un garçon à l'autre et elle pâlit. A n'en point douter que ce genre de situation la mettait profondément mal à l'aise. D'une voix tremblante, elle avisa les deux Leslie en se disant qu'il avait un jumeau et qu'il la faisait marcher.

"Ce n'est pas réel, ce n'est pas réel, ce n'est pas réel, ce n'est pas réel... Vous allez disparaître..."

Crispant les paupières, elle avala son cachet d'une traite. Mais quand elle rouvrit les yeux, ils étaient toujours là. Elle grimaça, faisant son possible pour ne pas hurler et gémit entre ses lèvres. Sa voix ne s'extirpa que dans un minuscule petit cri, annonçant un vent de panique imminent.

"La vache..."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Le cri de Harper mit fin à la joute verbale d'une similitude sonore déroutante. Je la fixais et l'écoutais, oubliant presque l'imposteur sur le canapé, jusqu'à ce qu'elle tente de se convaincre que rien de tout ça n'était réel. A ce moment là j'avais haussé un sourcil, pas sûr de savoir quoi lui dire. - « La vache... » - Et moi je lui lançais ce regard traduisible par "Ah! Tu vois!" en montrant l'autre des deux bras avant de claquer ma main sur mon visage et de la laisser glisser dessus.

Je me retournais, faisant deux pas vers le salon. Il était toujours là, jouant avec la télécommande, la faisant tourner entre ses doigts sans vraiment y faire attention. - C'est un cauchemar... - Bon ça suffit, assez rigolé. - Et il se levait, posant la télécommande, comme résolue à agir. - La blague a assez durée, maintenant tu t'en vas. - Je te demande pardon?! - Je le regardais d'un aira incrédule alors qu'il s'approchait. - Accordé, maintenant tu dégages. - C'était un véritable cauchemar. En fait je devais pas encore être totalement réveillé. J'étais toujours dans mon lit et je faisais le cauchemar d'un type qui me ressemblait et qui voulait voler me voler ma vie. C'était forcément ça.

Je ne bougeais pas. Je le fixais et je ne bougeais pas, mes pieds ancrés dans le sol. - Tu vas partir oui! - Avait-il dit plus fort en me poussant vers la porte. S'en était trop. Je repoussais brutalement son bras et lançais vers lui mon poing armé qu'il esquivait naturellement, comme s'il savait d'avance où j'allais frapper. - Enfoiré! - Il attaquait à son tour mais je parvenais à le prendre en clé de bras avant de passer mon bras libre autour de son cou pour effectuer un étranglement. Je serrais, vraiment, je voulais l'étouffer, pas le tuer, juste le rendre inconscient. Il se débattait avec force mais je parvenais à rester hors d'atteinte et lorsqu'il fléchissait sur ses jambes j'accompagnais sa descente par habitude. Il perdait pieds, ses mouvements devenaient moins puissants, mais je ne lâchais pas ma prise. Non, je maintenais la pression et bientôt il n'y eut plus de pression. D'abord ses cheveux et ses extrémités puis tout le reste de son corps, tout commença à se désagréger en une espèce de poussière lumineuse qui s'évaporait dans l'air et lorsque je lâchais tout, avant qu'il n'ait complètement disparu, le reste de son corps s'écrasait au sol en explosant dans cette poussière scintillante avant de s'évaporer, entièrement, sans laisser la moindre trace ni le moindre résidu.

Je restais là, à genoux par terre, la bouche entrouverte, incapable de bouger ni de prononcer le moindre mot. J'étais figé, largué et c'est au bout de longues secondes que je prononçais ces quelques mots, tournant mon regard vers la cuisine. - Mais... C'était quoi cette connerie?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel


Incapable de comprendre ce qui se passait, Harper entrouvrit les lèvres, les yeux ronds, observant les deux garçons se répondre comme s'ils finissaient les phrases de l'autre. Pas certaine de l'attitude à adopter, elle resta plantée là alors que Leslie se fit pousser vers la porte.

"Hey !"

Elle reposa son verre sur le comptoir et s'approcha, mais alors Leslie passa son bras autour du cou de son jumeau et se mit à serrer.

"LESLIE !" Elle n'osa pas s'interposer, de peur de prendre un coup gratuit. Leslie était un militaire et qui plus est, il était hors de lui. Pour de vrai. Rien de tout ceci n'était une blague et Harper en prit pleinement conscience. "Arrête ! Tu vas le tuer !"

Plus il serra et plus Harper resta sans voix, les mains sur la bouche. Elle se rendit alors compte que Leslie lui faisait peur, de la même manière que ces 'aliens' qu'on voyait à la télé. Ce qu'elle avait entendu ressemblait bien aux deux hommes qui avaient fait irruption au magasin et avaient effrayé Athena. Cette même fille qui semblait avoir des pouvoirs extra ordinaires, elle aussi.

Je me souviens de ce film où, alors qu'une guerre éclate et que les personnages principaux cherchent à comprendre, l'un d'eux s'élève et s'enflamme. Je me rappelle de ses paroles. "Ca ne peut pas arriver ! Pas dans ce pays !". Combien d'entre nous se sont dit ça au cours de notre vie ? On pense toujours que le pire n'arrive qu'aux autres. Et alors que je suis témoin d'un meurtre, je me surprends à trembler. Ca n'arrive pas à moi. Et en même temps...

Sauf que la victime de Leslie s'évapora. Harper demeura interdite, les yeux rougeâtres et le corps disparut dans une poussière d'étoiles inexplicables pour la scientifique qu'elle était. Lorsqu'il s'exclama, Harper releva les yeux sur lui, mais alors, plus que de l'incompréhension, cette fois, il put y lire de la peur. Peu importait quelle était la connerie, c'était déjà trop pour son esprit étriqué. Elle ne comprenait pas ce qui venait de se passer et, qui plus est, elle n'avait pas les réponses à ses questions.

"Tu as tué un homme."

Si elle ne pleurait pas, ses yeux étaient tout de même horrifiés, les lèvres entrouvertes de stupeur. Peu importaient les circonstances, peu importait le pouvoir de Leslie... De colère, il venait d'étrangler un homme. Et elle en avait été témoin. D'une voix pâle et sourde, elle réussit à articuler à travers ses lèvres tremblantes.

"Sors de chez moi."




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Je tournais en rond, dans ma tête, je tournais en rond et faisais les cents pas imaginaire que je n'allais pas tarder à faire physiquement sur le plancher de l'appartement. Il n'y avait pas de corps, ce type avait disparu, il s'était évaporé dans l'air comme s'il n'avait jamais été là et je ne comprenais rien à ce qui venait de se passer. Rien de tout ça n'avait de sens. Et maintenant Harper me demandait de partir, me disait que j'avais tué un homme. Je commençais à bouger, à marcher, à chercher la moindre trace de poussière lumineuse. - Non, non, non, non, non... - Panique. J'étais calme en général, j'avais été entraîné à cultiver ce calme en toute circonstance, garder la tête froide, mais là on avait dépassé un stade. - J'ai tué personne. C'était une prise d'étranglement. Destinée à asphyxier, pas à tuer. - J'avais vu la peur dans son regard mais je ne pouvais pas la prendre en compte maintenant. Elle n'était pas justifiée, je n'étais un monstre, je n'étais pas impulsif ni colérique. J'avais agis en défense. Ce type était un imposteur que j'avais laissé là bien trop longtemps. Pour ce que j'en savais il était en violation de domicile, d'intimité, de tout, devait bien y avoir un foutu terme juridique pour ça.

Je continuais de tourner en rond mais le regard de Harper m'écrasait et je sentais plus que la panique, la détresse. Je n'étais un pas un tueur. Enfin pas comme ça. J'avais déjà tué, les risques du métier, mais jamais gratuitement, jamais de sang froid. Et là, je ne l'avais pas tué, la pression que j'avais exercé n'était pas suffisante et lorsqu'il avait commencé à sombrer j'avais même un peu desserré mon emprise. Il avait disparu après avoir fermé les yeux, après être tombé dans l'inconscience. Mais disparu. Pourquoi disparu. Il devrait être là, encore, solide, visible. Et puis comment pouvait-il me ressembler autant? Quels subterfuges? Maquillage? Masque? Chirurgie? Dans quel but? Pourquoi ne pas m'avoir tué dans mon sommeil s'il voulait prendre ma place? Et puis sa voix, elle était identique, c'était impossible, tout simplement impossible. Je ne m'entendais plus penser, je sentais le regard de Harper. - Je ne l'ai pas tué Harper, je n'ai tué personne. Crois moi. - Elle devait me croire. Je paniquais. Pire que d'avoir effectivement tué un type, il n'y avait même plus de corps pour prouver le contraire. - Je l'ai pas tué.. - T'as pas tué qui? - Je faisais volte face, prêt à bondir, surpris par cette voix, ma voix. Il était là, debout, bien réveillé et bien vivant, sans la moindre marque à la gorge. - Comment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel


Asphyxier ou non, l'homme avait disparut. Aussi, Harper hurla.

"Ca n'a pas d'importance, parce qu'il est mort, maintenant !"

Pour autant la cartésienne scientifique qu'elle était utilisait bien des mots pour quelque chose... Qui n'existait pas. Elle montra sa porte.

"Tu dégages !"

Mais alors une voix surgit et Harper sursauta en poussant un cri. Ses yeux s'écarquillèrent alors que, d'une main, elle faisait barrière devant sa bouche. Etait-ce le même homme ? Il était là, avec eux, aussi similaire que Leslie, lui-même. Etait-ce Leslie ? Harper retint sa respiration, mais son cerveau fut incapable d'analyser la situation. Elle passa de l'un à l'autre, ses yeux seuls se mouvant d'un point à un autre. Dans sa vie, tout était mathématique, mais sur l'instant, c'était de la science fiction. Leslie n'était pas un alien, mais il avait déjà fait montre de capacités extraordinaires...

Harper baissa lentement les mains sans quitter les deux garçons des yeux. Au moins, Leslie possédait toute son attention.

"Qui est-tu ?"

Restait à savoir auquel elle parlait. C'était trop pour Harper. Beaucoup trop.

"Tu..." Elle désigna le jumeau. "Tu !!"

Elle frôlerait bientôt la folie. Harper n'aimait absolument pas ce qui se passait. Leslie se jouait d'elle et son regard se fit plus noir. Elle l'aidait et c'était ainsi qu'il la remerciait ?




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Allait-on m'assommer? Pitié qu'on m'assomme. Il n'était plus au sol, il était là, debout, vivant, souriant même. Il semblait ne pas avoir conscience de tout ce qui venait de se passer, comme s'il n'était pas là mais pourtant je n'avais pas imaginé, je ne l'avais pas imaginé, il était bien inconscient sur le sol avant... de disparaître. Harper ne semblait pas être plus à l'aise que moi dans cette situation, comment la blâmer, et je passais une main dans mes cheveux comme si j'allais les arracher. Machinalement je faisais quelques pas en avant, me plaçant sensiblement devant la blonde, entre elle et "lui". - Je suis Leslie, tu me connais. - Avait-il répondu à Harper comme s'il était offensé par cette question. Il me regardait finalement, voyant ma position. Je le voyais comme une menace, un intrus, un danger potentiel. - Je ne lui ferais jamais de mal. - Avait-il dit à mon attention, là encore comme offusqué. - Qu'est-ce qu'on en sait. JE suis Leslie, j'ai aucun raison de te croire. - Non, JE suis Leslie. - Oh pas encore...

Ce dialogue de sourd avec... moi-même me rendait dingue. C'était autant répétitif que fatiguant et ça ravivait mon envie de lui taper dessus jusqu'à ce qu'il explose en paillettes. Encore. - Encore? - Il semblait réfléchir, chercher dans sa mémoire mais je prenais les devant. - Tu étais là, on a déjà eu cette conversation. - Oui... C'est vrai, je m'en souviens maintenant... - Allons bon. Il s'en souvenait. Devais-je ramener sur le tapis la partie où je l'étranglais ou était-ce trop tôt? - Et tu m'as... - Oui. - Le coupais-je. Pas la peine de rentrer dans les détails non plus. - Mais où est-ce que j'étais après... - Il commençait visiblement à se perdre dans ses pensées. - Répond à la dame, qui es-tu? - Et c'est avec une pointe d'agacement qu'il me fixa et répondit. - Je suis Leslie! - Là c'est moi qui étais agacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel



Le double s'adressa à Leslie en parlant de Harper et celle-ci ne sut quoi penser. Interdite, son regard passa de l'un à l'autre, sur la défensive, cherchant une arme pendant qu'ils se disputaient. Elle arracha une lampe de sa prise et la porta devant elle comme un bouclier en faisant quelques pas en arrière. S'éloigner d'eux, l'un comme l'autre, lui sembla la meilleure option. Elle déglutit en les écoutant se tirailler mutuellement et ce qui l'effraya le plus était ce qu'elle ne comprenait pas.

D'un index, elle passa de l'un à l'autre.

"C'est toi qui fais ça, pas vrai ? Est-ce que ça fait partie de ton package d'alien ? Je veux dire... Tu sais... Est-ce qu'il y aurait une... possibilité que... Vous soyez tous les deux Leslie ?"

Elle se mordit la lèvre et les dévisagea tous les deux, à distance raisonnable. Les soumettre à un test, voilà qui pourrait les aider et, surtout, les faire sortir de chez elle. Timidement, elle se racla la gorge, sa voix se brisant quelque peu.

"Faisons simple... Tous les deux, vous avez mangé quoi ce matin ?"

Ainsi, elle se mit en quête de réponses banales à comparer.

"Vous faites quoi dans la vie ?" Elle haussa les sourcils. "Votre couleur préférée ?" Puis, elle continua tant qu'elle n'était pas convaincue en couvrant tous les aspects, du plus basique... "La première fille que vous avez embrassée." ...à la pensée la plus intime.

Selon elle, les réponses devaient obligatoirement coïncider. D'un point de vue scientifique, s'ils étaient jumeaux, la moitié d'entre elles, peut-être, pourrait correspondre. Mais s'ils faisaient un 100% d'exactitude, en répondant chacun en même temps, on dépassait la science. Aucun jumeau ne pouvait être identique à un tel niveau. Et puis, ils n'avaient pas pu embrasser la même fille au même instant. Encore qu'ils pouvaient bien avoir connu la même dans un temps séparé. Aussi, elle choisit une question qui, normalement, devait rencontrer une réponse unique.

"Et quand j'ai ouvert la porte l'autre soir, quelle a été votre première impression ?"

Dans son estimation, aucun des deux n'avaient pu penser la même chose d'elle. Ou alors, pas avec les mêmes mots. C'était, à son sens, la seule question qui se devait de rencontrer une divergence obligatoire. Il n'y avait qu'un seul Leslie, ce jour-là. Il était unique. Scientifiquement parlant, elle était face à une situation inexplicable. Et elle était en train d'essayer de la comprendre.




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Ni moi ni lui n'avions remarqué que Harper s'était armé d'une lampe et se tenait sur la défensive. Je crois que nous étions à un tel degré d'énervement qu'elle aurait pu se transformer en Captain america blonde qu'on aurait rien vu. Lorsqu'elle avait ouvert la bouche et exposé sa théorie nous l'avions fixé, bouché bée, sans mots, sans rien dire. Autant son intervention coupait court à la nouvelle joute verbale qui allait suivre, autant cette hypothèse raisonnait dans ma tête comme une possibilité inexplicable. Je fronçais d'ailleurs les sourcils.

J'ai pas mangé, j'suis venu directement ici. - Avait-on dit presque en même temps et de même finalement pour tout ce qui suivrait. - Militaire. - Emily, au lycée. - Cette redondance de prénom me fit lever un regard de défi vers l'autre moi qui me lança le même regard mais Harper nous relança avec une question. Une question qui nous fit encore une fois l'effet d'une bombe et j'étais incapable d'y répondre aussi vite qu'aux autres. - Jfais chier la jolie blonde... - ... mais faut pas déconner non plus. - Bouche bée. Encore. Nous avions dit ça d'une même voix, sur le même ton, avec les mêmes mots. Je le fixais, il me fixait, nous nous regardions de haut en bas pour chercher la faille, le défaut. A ce stade je pense que j'avais juste pas envie d'accepter de comprendre parce que c'était presque clair. - Qu'est-ce que ça veut dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.

Feat. Leslie Caldwel


Harper haussa les sourcils. Leurs réponses étaient si identiques, si exactes... C'était scientifiquement impossible, elle n'en croyait pas ses yeux. Ses doigts se resserraient sur le pied de la lampe, s'y accrochant comme à sa vie, prête à se défendre s'il le fallait. Au compliment, toutefois, un sourire naquit sur ses lèvres, très fin, et elle dodelina de la tête avec le rouge aux joue.

"Merci."

Puis, elle retrouva rapidement son sérieux en se réarmant de la lampe qu'elle avait quelque peu baissée. Elle fronça les sourcils et reprit sa tête des mauvais jours. Cette blague avait assez duré.

"Tu as... Vous dites que vous êtes venus ici directement... Mais vous venez d'où ?" Elle les dévisagea et soupira. "A part de votre lit. Ton lit... Du lit."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


C'est vrai, j'allais répondre "du lit" sans même y avoir réfléchi. Elle avait perdu sa position défensive quelques secondes mais la méfiance était revenue au galop, piétinant mon court espoir d'avoir réussi à l'adoucir un peu après ce spectacle. Je ne savais pas quoi répondre à ça. D'où je venais... Je pouvais tout aussi bien lui raconter l'histoire de ma naissance que ça ne répondrait pas à la question. On était sortit du même lit, on avait utilisé la même chambre, on était venu du même appartement par le même couloir jusqu'ici. Peut être fallait-il remonter plus loin?

Perdu dans mes pensées je me repassais ma soirée en mémoire. - De chez moi. Je me suis pas couché tard mais j'ai pas tant dormi que ça... - Et l'autre ajouta, lui aussi en pleine réflexion... - Alec a eu une nuit agitée... - Ouais... - J'avais répondu machinalement et levait la tête. Comment savait-il ça? Avait-il été là tout ce temps? Ca devenait flippant mais plus cette conversation avançait et plus je trouvais cette situation louche mais familière. Étrangement. Comme si c'était normal. Mon agacement s'était apaisé pour laisser la place à une curiosité intense mais s'il recommençait à soutenir être moi, ça allait revenir, c'était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.

Feat. Leslie Caldwel


Harper plissa les yeux et resta songeuse.

"Alec ? Qui est Alec ?"

Il lui fallut quelques fractions de seconde de réflexion pour inspirer profondément.

"Ton frère !"

Elle avait toujours du mal à imaginer qu'ils étaient à trois dans l'autre appartement. Leslie était toujours venu chez elle. Pour faire des recherches, mais peut-être aussi un peu pour se ressourcer. Harper fit la moue et tourna légèrement le visage. Levant une main, elle arrêta Leslie.

"Donc... Tu te dédoublerais parce que ton frère a eu une rude nuit et ton premier réflexe est de venir chez moi ? Pour... Régler les troubles du sommeil de ton frère, ou parce que tu te fais peur à toi-même ?" Elle secoua la tête. "En gros, tu t'es réveillé et... Tu étais deux ? Ca n'a... AUCUN sens." Elle leva les mains. "C'est scientifiquement impossible, à moins d'avoir un jumeau. Tu as un jumeau ? Aucun jumeau n'aurait les mêmes réponses que toi et pourrait finir tes phrases."



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Ce que disait Harper avait du sens, ou pas de sens du tout. En fait c'était complètement irréel et je voyais bien que même elle, lorsqu'elle le disait, ça ne lui paraissait pas du tout sensé. Comme moi quand j'avais parlé de télékinésie pour la première fois et que ça m'avait donné l'impression de parler d'un jeu vidéo ou quelque chose dans le genre. Dédoublé? Non ça n'avait aucun sens et pourtant l'autre était bien en face de moi, entrain de probablement se faire les même réflexions vu sa tête. En fait, pendant les silences on continuait de se regarder l'un l'autre comme si on allait dégoupiller une grenade, plus discrètement qu'avant cela dit. Mais je pense qu'outre le fait de le fixer par méfiance, je cherchais surtout le défaut, et inconsciemment je le regardais parce qu'il était moi et vous n'avez pas idée de ce que c'est que de pouvoir se voir en trois dimensions. J'avais l'impression de voir double un truc que je voyais normalement parce que je me voyais moi, sans me voir, et c'était vraiment déroutant. Voire dérangeant.

Non ça n'a pas de sens non... - J'essayais de trouver le point sensible qui expliquerait tout. J'essayais de comprendre, de savoir, pourquoi ce reflet de moi-même était là. J'étais de moins en moins persuadé qu'il était un intrus ou un psychopathe tentant de voler ma vie et mon identité. C'était bien plus et nos réponses identiques m'en convainquait. Nous semblions réfléchir de la même façon, exactement, parfaitement de la même façon et comme le disait Harper, c'était scientifiquement impossible. Et les troubles du sommeil d'Alec, oui mon frère, n'étaient certainement pas le déclencheur. Alec avait toujours eu le sommeil actif, il bougeait beaucoup et cette nuit avait été pire que d'habitude. Mais j'avais réussi à trouver le sommeil après qu'il soit parti en cours. Je m'étais endormis et... - Le rêve. - J'avais pu faire des choses qu'il aurait vu, j'avais pu dire des choses qu'il aurait entendu, mais ça, ce rêve, il ne pouvait pas être au courant. - Tu... Il peut pas... Tu peux pas savoir pour ça! - Je crois que j'avais ressenti ça comme une intrusion dans mes plus profonds retranchements, comme s'il était dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel


Harper frôlait la crise cardiaque. Si Leslie essayait de la retenir entre ses pattes pour qu'elle ne fuit pas, il faisait tout pour la terroriser en se parlant à lui-même. Et si elle reposa la lampe, ce n'était pas en signe de confiance. Elle alla chercher son téléphone dans la chambre, laissant Leslie et Leslie réfléchir. Quand elle revint, elle récupéra sa lampe, campant sur ses deux pieds et tapota de sa main libre un message, jetant des regards à son voisin.

"Un rêve ? Quel rêve ? QUEL RÊVE !"

Harper se concentrait pour ne pas tomber dans la panique, mais elle avait visiblement peine à se maîtriser.

"J'appelle Jax. Et s'il faut, je vais appeler les flics si tu me dis pas ce qui se passe tout de suite !"



Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Harper était allé récupéré son téléphone le temps que j'aligne mes pensées et ni moi ni lui n'avions parlé entre temps. Et plus j'y pensais, plus je m'y perdais. Ce rêve. Ce cauchemar. Souvenirs entêtants et dérangeants. Elle menaçait d’appeler la police si je ne parlais pas et si je ne pouvais pas lui en vouloir je considérais l'idée de me faire arrêter pour pouvoir garder le silence. Visiblement j'étais plus secoué qu'avant et faisait quelques pas pour aller m'asseoir sur le canapé. L'autre bizarrement restait debout, il ne semblait pas être atteint de la même façon que moi, comme s'il attendait que je parle, comme si lui était capable de supporter ces images. Je ne voulais pas en parler mais Harper, toute anxieuse et menaçante soit elle à cet instant, était une amie. Elle s'était avérée être une personne de confiance depuis le départ et je ne pouvais pas vraiment la repousser comme ça, ni lui en vouloir pour avoir envie de m'écraser cette lampe sur le crâne.

Assit, je me pliais et prenais ma tête dans mes mains. - Un cauchemar. - Je relevais la tête, inspirant profondément, comme si j'allais devoir hurler mais aucun son ne sortit immédiatement. - Je suis un militaire, Harper. - Dans le même débardeur que celui que je portais lors de nos rencontre, je pivotais sensiblement pour montrer mon bras droit et le tatouage que je portais avant de pointer du doigt le motif entrelacé. - Plus que ça, je suis un Seal. J'ai vu des choses que j'aurais préféré ne jamais voir. J'ai fais des choses... Que j'aurais préféré ne pas avoir à faire. - J'étais jeune pour tout ça, c'est vrai, mais si je n'avais pas été en tête de ligne à chaque fois, j'avais participé de près comme de loin à pas mal de choses parfois moches. - Depuis que je suis rentré je fais ce cauchemar... Un mix de plusieurs souvenirs, de plusieurs moments... Et je suffoque, je m'enfonce dans le sable... - Mon regard était dans le vague. Je ne voulais pas entré dans les détails mais j'avais commencé à en parler et c'était comme le torrent d'une rivière qu'on avait relâché. Ma voix était fragile mais je continuais. - Je revois ce que j'ai vu là-bas, je le revis encore et encore et le désert m’entraîne... Et c'est seulement quand je m'étouffe avec le sable que je me réveille.

Toujours pareil, toujours le même rêve, la même finalité, comme une culpabilité enfouie que mon inconscient tentait de me faire subir sous la forme d'images punitives. Pourtant je n'étais pas coupable, je savais que je n'avais jamais rien fait de gratuit. J'avais participé à des choses douteuses mais jamais au delà d'une ligne morale. Je savais pourquoi j'avais fait ces choses et c'est ce qui me permettait de me dire que je n'étais pas un criminel. Mes yeux étaient humides mais je ne pleurais pas. J'avais envie de m'allonger en position fœtale mais je restais assis là, les mains froides. La peur. C'était ça que m'inspirait ce cauchemar. C'est terrorisé que je me réveillais à chaque fois, en sueur et la respiration saccadée. Mais là était-ce du soulagement que je ressentais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel



Ok. Harper commença à se détendre. Légèrement. Très légèrement. Elle reposa la lampe en l'écoutant et fronça les sourcils. Il le trouvait tout de même un peu jeune pour avoir déjà les troubles d'un militaire expérimenté, mais elle n'en dit rien. Après tout, elle avait bien fui devant les rires du général qui aurait pu la recruter. Aussi, pas d'argument, pas d'argumentation. Elle ne sut que dire et se contenta donc de garder le silence.

Elle baissa les yeux sur son téléphone pour lire la réponse de Jax et vint s'asseoir à côté de Leslie... Mais pas juste à côté. Non loin, c'était suffisant. Elle le dévisagea et il lui sembla qu'il avait pris dix ans. Il paraissait usé, fatigué et déprimé. Au bout d'un moment de silence, elle s'humecta les lèvres et reprit.

"Jax dit que... C'est post-traumatique. Du stress. Il dit que tu dois respirer et te relaxer. Je vais..." Elle montra la cuisine dans son dos et posa le téléphone sur la table avant d'aller lui préparer une tasse de thé chaud. "Jax a, quelque part, des origines indiennes, il aime cultiver ce côté zen et méditation."

Harper fouilla dans les boîtes à thé de Jax pour trouver celui qu'il mentionnait dans son message. Puis, elle versa l'eau encore chaude de la bouilloire dans un mug et l'apporta à Leslie. Au moment de lui tendre, elle hésita. Auquel donner ? Auquel ne pas donner ? Que faire ? Elle les regarda l'un comme l'autre.

"Tu... Euh... t'en veux aussi ?"

Elle tendit le mug vers Leslie 1 - l'original - et sans attendre, elle alla en préparer un autre pour le second. Juste au cas où. Puis, elle revint s'installer aux côtés de Leslie - toujours à distance sur un fauteuil à côté. Elle remonta ses jambes en tailleur et serra son propre mug entre ses paumes de main.

"Et... Quand tu t'es réveillé, vous étiez deux. C'est ça ?" Elle haussa les sourcils en relevant les yeux vers l'autre Leslie. "Le souci, c'est que vous n'allez pas pouvoir rester deux, ça va finir par se voir. Remarquez, ce serait pratique, mais encombrant. Je peux proposer d'en héberger un de vous, un jour ou deux... Mais ce n'est pas une solution à long terme." Elle dévisagea Leslie quelques instant, l'un et l'autre. "Vous avez essayé de..." Elle rapprocha ses mains. "Vous regrouper ? Un truc comme ça ?"




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Si seulement c'était si simple.. - J'écoutais ce que disais Harper comme un enfant se laissant rassurer par un adulte. On sait tous que les paroles d'un adulte, pour un enfant, sont fondamentalement vérité absolue. Je m'étais adossé au canapé, expirant dans un long soupir, pendant qu'elle était allé dans la cuisine en quête du thé magique du métalleux.

Stress post-traumatique, me relaxer. On m'en avait parlé durant ma formation. J'avais eu des entretiens psychologiques durant le recrutement et ces mots étaient sortis dans les conversations. On m'avait avertis que c'était plus qu'une possibilité mais je n'avais pas écouté et en même temps on ne me l'avait probablement pas dit pour me faire fuir, juste me préparer. Pour ce qui était de me relaxer ce n'était clairement pas la même histoire en revanche. Se réveiller en nage en pleine nuit n'aidait pas et quoi que je fasse je n'arrivais pas à faire partir ces images, ces souvenirs. Ils me hantaient, me torturaient, comme des fantômes venant la nuit juste pour me rappeler que ce monde était en proie à une pourriture récalcitrante. Comme si c'était pas déjà évident.

Harper avait lâchée la lampe, elle avait laissé son téléphone. Elle semblait plus rassuré, moins inquiète tout du moins et si j'avais dû devenir je me serais demander si le fait d'être en détresse n'avait pas fait changer son comportement. Était-elle ce genre de personne? Elle revenait avec deux mugs et m'en donnait un après avoir hésité à le donner à l'autre. - Merci..

Depuis que j'avais commencé à parler du rêve il était bien silencieux. Pourtant depuis le départ nous nous battions pour affirmer lequel de nous deux était réel mais depuis quelques minutes j'étais le seul à parler. Il avait fait mine de refuser l'offre de Harper mais elle était déjà partie et il haussait les épaules en me jetant un regard, comme si c'était drôle. J'avais souri pourtant.

Elle revenait, lui donnait un mug et s'installait avec le sien. Moi je n'avais pas bougé, toujours mon mug dans les mains, attendant que l'infusion se fasse. J’acquiesçais à sa première question, effectivement à mon réveil nous étions deux. Pendant qu'elle énumérait les possibilités d'hébergements je le regardais. J'avais un pré-sentiment, un truc étrange, une sensation de vide en l'observant.

C'est lorsque Harper évoqua l'idée de se regrouper que je tournais la tête vers elle, un sourire sur les lèvres. - On s’emboîte pas comme des légos, hein. - Et puis après tout qu'est-ce que j'en savais. D'un autre côté on s'était touché un peu plus tôt, à coup de poings, et il ne s'était rien passé... Sauf quand je l'avais étranglé. Il avait disparu, s'était évaporé. Devait-il mourir pour ça? Je rejetais un regard vers lui et à voir son air presque effrayé je compris qu'il avait fait le même cheminement. - Non, non, non. Ça suffit les prises d'étranglement.

Je lâchais le mug d'une main et touchais son épaule avec le bout de mon index, comme si j'allais l'aspirer ou l'absorber ou quelque chose, mais rien ne se passa, rien du tout. - Débile. - Je l'ignorais et revenais à Harper pendant qu'il posait son mug. - Merci. Je pourrais toujours le mettre sur mon canapé mais entre mon père et mon frère... Je leur ai rien dit. - Et je n'étais pas sûr de vouloir le faire. Mon frère était déjà surmené, mon père perdait la tête, allez ajouter une mutation alien qui vous donne le pouvoir de bouger les choses par la pensée et pondre des jumeaux dans la nuit. On pourrait tout aussi bien gagner du temps et immédiatement appeler les mecs en blanc.

Je posais mon thé encore trop chaud sur la table et remontais mon débardeur sur le flanc gauche, révélant des marques de brûlures encore rouge. Il me regardait faire et sans rien dire m'imitait, révélant les exactes même cicatrices. Je jetais un oeil à Harper et revenais à lui, entre surpris et amusé. - C'est flippant! - A moins que ce type soit très bon et ait réussi à se procurer mon dossier médical à l'armée, seule trace photo des brûlures que je portais, et ait réussi à les imiter et les vieillir pour que leur couleur et leur forme soit parfaitement identique, je ne voyais pas comment il pouvait savoir. Sauf s'il m'avait espionné. Longtemps.

Je lâchais mon débardeur  et relevais mes bras pour les laisser tomber sur mes cuisses. - Je comprend pas comment c'est possible. - Ou peut être que si? - Tu crois que c'est lié à ma télékinésie? J'veux dire, que ça pourrait provenir de la même cause? - Quelque soit la cause d'ailleurs, parce que j'en savais toujours rien sinon que c'était peut être relié à ce qui s'était passé à New York, mais c'était un grand peut être. Je m'adressais à Harper. Elle avait toujours été perspicace et avec les pieds sur terre au sujet de tout ça pendant que moi je planais très loin et que Jax cherchait les petits hommes verts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel



Leslie n'arrêtait pas de demander conseil à Harper, sauf qu'elle n'était pas la personne la plus indiquée pour lui venir en aide et répondre à ses questions d'extraterrestre. Elle ouvrit la bouche mais ne sut quoi dire. Comment l'aider ? Comment pourrait-elle trouver la solution ? Toute seule ? Sans antécédent ? C'était une scientifique, pas une romancière de SF !

"Euh..."

C'est à peu près tous les arguments qu'elle trouvait. Déjà que le duo lui tapait un peu sur le système... Elle ignorait comment les gérer, comment leur parler, lequel regarder... Un peu comme une personne aux yeux vairons, vous ne savez jamais lequel fixer et lequel vous voit réellement. Elle leva les mains.

"Si j'en crois ce que je vois, vous êtes deux. Identiques. Tu te serais donc... Dupliqué puisque chaque cicatrice est identique également ! Je ne vois pas en quoi ce serait lié à de la télékinésie, ça n'a rien à voir. Pourquoi avoir créé un double de toi, j'en sais rien. Je ne vois pas le lien avec ton cauchemar post-traumatique. A moins que tu l'aies revécu et que ce soit ce double là qui se soit manifesté. Une autre hypothèse peut être le fait que tu aies créé un double à envoyer à ta place. Je... N'en sais rien."

Elle laissa ses mains retomber sur ses cuisses et haussa les épaules. Ce n'était pas grand chose, mais c'était tout ce qu'elle pourrait lui donner maintenant. Elle n'était pas du tout calée dans le domaine et n'avait pas envie de lui dire de bêtises, ni de lui faire croire en quelque chose qui n'avait peut-être pas lieu d'être.




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


J'écoutais. En fait lors de l'hésitation de Harper j'avais fait silence mais elle n'avait rien dit et mes épaules s'étaient affaissées avant qu'elle ne reprenne, cette fois avec des idées. L'idée de la duplicité me semblait la meilleure des options, crédibles et cohérentes, preuve du niveau d'ouverture d'esprit, ou de naïveté, auquel je me trouvais. Que ça n'ai rien à voir avec la télékinésie était évident, d'autant que j'avais pu ouvrir la porte d'une pensée donc c'était simultané mais ça pouvait certainement être lié à l'origine de ma télékinésie.

Par télékinésie je veux dire que ça peut venir de la même cause. Ça doit forcément venir de la même cause... - J'y réfléchissais en parlant. Désormais je savais que la cause en question était aussi liée aux attaques de New york, ou du moins je le supposais fortement. En tout en réfléchissant à ça je passais en revu les idées que Harper avait évoqué. Oui je suis multi-tâches. D'ailleurs j'avais toujours pas parlé à Harper de Eric et Camille. J'hésitais.

Je pense que tu tiens quelque chose sinon... Avec l'idée que je voulais l'envoyer à ma place. - C'était un peu entre la révélation et l'illumination... Enfin avec une ampoule basse intensité mais c'était déjà ça. - Je me demande s'il n'est pas apparu parce que j'avais besoin de soutien. - Je tournais la tête vers lui et voyait son visage confus. Cachait-il cette information? Était-il au courant ou en était-il au même point que moi? Ou alors était-il bloqué au point où nous en étions tous lorsqu'il était apparu après la bagarre? - Ce cauchemar me pousse à chaque fois à mes limites. Et puis tout à l'heure, après qu'il ait disparu j'étais assez paniqué. - Pas d'avoir assommé un type, ni tué d'ailleurs en soit, mais à cause de ce que Harper avait dit et fait sur le moment, chose que je ne dirais jamais ouvertement.

En fait cette théorie avait du sens si on la considérait bien. Pourquoi a-t-on besoin de gens autour de nous sinon pour être rassuré? Ou se faire bien voir pour les narcissiques mais c'était pas mon cas. C'était ça alors le déclencheur? Enfin s'il y en avait un? La peur? - C'est ça? - Disais-je à l'adresse de mon double. Il haussait les épaules. - Mais si c'est ça alors tu n'as plus besoin de moi? - Je suppose que non. - Ah. Ça explique ça alors. - Avait-il dit en levant sa main... Enfin son bras. Y'avait plus de main. Comme tout à l'heure son corps semblait se désagréger en poussière lumineuse mais plus lentement. D'ailleurs ça avait commencé à bouffer son autre main ainsi que ses jambes.

Il continuait de disparaître, encore et encore, la lueur gagnant ses épaules et le haut de ses cuisses. Je le regardais, il se regardait, Harper regardait ce qu'elle regardait et lorsque le bas de son torse eut disparu il leva les yeux vers nous, en pleine détresse. - Moi qui voulait tant avoir des enfants! - Et moi j'étouffais un rire, douloureusement. Je voulais pas d'enfant, enfin en tout cas j'aurais jamais dit ça comme ça, sérieusement.

Son torse se tenait au même endroit, comme s'il flottait, sans tomber malgré que ses jambes et son magnifique postérieur avait disparu depuis déjà quelques secondes. Mon rire avait aussi une dimension nerveuse et même si je ne bougeais pas je me demandais si je ne devais pas essayer de le sauver d'une quelconque façon. Je le voyais partir au ralentis et c'était si rapide en réalité... Mais lorsque la disparition gagna son cou il me rassura. - Ça doit être normal je suppose... Enfin j'espère. - Tu parles de mots rassurants. Et puis sans plus de considération pour moi il tourna le reste de sa tête vers Harper et lui offrit son sourire le plus enjôleur. - Merci pour le thé, voisine! - Avait-il dit avant de s'évaporer totalement, les dernières lueurs de poussières se muant dans le vide de la pièce comme s'il n'avait jamais été là.

Je me remettais droit sur le canapé, fixant le vide avant de regarder Harper, le regard entre confus et juste con. Je tendis finalement la main vers le mug et le ramena à mes lèvres. - J'espère qu'il est efficace ce thé. - Si je devrais attendre un peu pour savoir si c'était le cas, au moins je pouvais constater qu'il était bon. - Au moins t'aura pas besoin de l'héberger... Enfin sauf s'il revient. - Disais-je en tournant vivement la tête vers l'autre côté du canapé comme s'il allait réapparaître, mais non, rien ne se passa, je restais le seul. - Ok c'était plutôt intense. - Avais-je dit avec un sourire au lèvre. - Désolé pour... Tout ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel



Pour Harper, c'était aussi déconcertant la première fois que la seconde. Elle observa la scène sans rien dire, les dents serrées parce que, disons-le, ça ne la faisait pas beaucoup rêver tout ça. Bien au contraire. Finalement, Leslie et Leslie trouvèrent un terrain d'entente en la remerciant. Si elle avait aidé, alors tant mieux, car elle ne s'en rendit pas vraiment compte. Elle pinça les lèvres et acquiesça. Harper donna bien le change. Elle chercha à comprendre ce qui l'aidait à rester calme. Sûrement le fait qu'elle ignorait comment réagir autrement. Ce n'était pas vraiment la faute de Leslie. De qui était-ce, d'ailleurs ? Y avait-il même une faute ?

Harper conserva le silence en jouant avec son mug entre ses doigts. Elle espérait bien que le jumeau ne reviendrait pas, en effet ! Face aux excuses de Leslie, elle secoua doucement la tête et força un léger sourire.

"Pas de soucis."

Il y en avait pourtant un, mais dans sa tête, elle eut encore du mal à se faire à l'idée que tout ça soit réel et elle fixait Leslie comme s'il allait, à son tour, s'évaporer. Du lard ou du cochon, difficile à dire, Harper sourit en lâchant :

"J'espère que je ne suis pas ton contact à appeler en cas d'urgence !"

Si son premier réflexe avait été de venir frapper à sa porte alors que pouvait-il arriver d'autre ? Elle s'éclaircit la gorge en baissant les yeux.

"Je crois qu'il serait temps qu'on découvre ce qui t'arrive, parce que c'est quand même particulier et moi, je sais pas encore combien de temps je vais tenir. Toutes ces... Choses ! Ce n'est pas normal, Leslie, j'ai trouvé d'autres témoignages à travers le monde, j'ai épluché le blog dont parlait Jax... Ce n'est... pas rassurant, du tout. Je n'ai pas osé contacter qui que ce soit, mais tu ne peux plus débarquer comme ça ! Je suis mal placée pour t'aider, ça me flanque la frousse !"




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Je comprend... - C'était vrai, je comprenais. J'avais peur moi-même, au début. C'était pas rassurant de savoir qu'on pouvait être si différent. Peut être était-ce le fait que ça m'arrivait à moi qui faisait que j'avais réussi à m'y faire? Allez savoir. Peut être simplement une question de relativisme. J'avais souris à l'histoire du contact en cas d'urgence sans lui répondre. Une personne normale aurait eu son père ou quelqu'un de la famille pour ça, moi je ne pouvais clairement pas mettre mon père dans cette position. J'avais l'armée, les gars de l'unité mais aucun que j'avais nommé sur aucun formulaire officiel. Non, c'était une blague et j'étais pas sûr qu'elle soit entièrement faites pour ça.

Cela étant dit elle ne semblait pas encore disposée à me foutre dehors et à me dire de ne plus jamais l'approcher alors il y avait toujours du bon dans cette situation et le fait qu'elle veuille comprendre me rassurait. Elle avait peut être passé le cap du rejet mais ça m'assurait surtout, d'une certaine façon, de ne pas être seul dans tout ça. Même si elle ne vivait pas ça comme moi, même si ça lui faisait peur, et justement c'était une bonne chose car ça la gardait objective, elle semblait concernée, ou du moins vouloir s'y impliquer. Elle avait fait ses recherches et c'était mondial, chose que je ne savais pas. En revanche... - J'ai... J'en ai rencontré d'autres. - Je levais mon regard de mon mug vers elle. - Des gens comme moi.

Ok, zen, calme, pas de clone. - Y'a trois jours, je suis sortis courir... - L'orage, la pluie, le restaurant chinois, l'histoire de la chaise et des mauvaises blagues, je lui racontais tout. - Une adolescente européenne et un asiatique américain, de mon âge. Et elle, elle était à New York. On a aucune preuve mais on s'est dit que c'était forcément lié aux attaques. Je veux dire la chronologie colle trop pour que ce soit une coïncidence. - J'avais l'impression de recracher tout ce que je savais comme dans un contrôle de lycée, tout en bloc, parce que j'avais peur d'oublier des trucs, ou de me tromper, ou que c'était juste important. - Ils arrivaient aussi à faire bouger des trucs, mais aucun n'était capable d'autre chose. Enfin que je sache.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF BONES AND ALIENS
OF BONES AND ALIENS

Avatar : Eliza Taylor

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 444
Points : 316

Multi-comptes : Eric Xian

Personnage
Age: 20 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



When the

reflection

becomes

reality.


Feat. Leslie Caldwel



Harper fronça les sourcils en écoutant Leslie. D'autres ? Comme lui ? Elle aurait été sous cardiogramme, il aurait pu entendre son coeur s'emballer petit à petit. Ce que ça signifiait ? Une invasion ? Pourquoi arrivait-il à faire ces choses, et pas elle ? Avait-elle seulement essayé ? Bien sûr que non, voilà une pensée bien ridicule !

Harper commençait à abdiquer. Entre tout ce qu'elle avait lu et le témoignage de Leslie, elle déglutit. Effectivement, ça coïncidait et il y avait de moins en moins de place pour le doute. Mais rien de tout ça ne la rassurait. Elle secouait doucement la tête.

"Et aucun d'eux ne savait ce qui se passait réellement ? Je veux dire, il faudrait que je me renseigne pour voir si c'est répandu, au-delà du pays... Du continent, qui sait !"

Mais pour l'heure, elle en avait assez entendu parler. Leslie sous estimait à quel point toute cette histoire la mettait mal à l'aise. Pas seulement avec lui, mais avec elle-même. En prise aux doutes intérieurs et face à ses propres croyances, elle passait un sale quart d'heure... Elle avait vu comment Jax masquait son sourire de "Je te l'avais dit". Il savait combien ça l'énervait, alors il faisait attention, par amour, mais la vérité était toute autre.

"Je... regarderai si je trouve des trucs. Les contacts que j'avais trouvés ne répondent pas pour le moment, mais... Je te tiendrai au courant si j'ai du nouveau."




Arthas: "We're going to finish this now, Mal'ganis. Just you and me..." ... and those 5 other overpowered dudes that will kick your butt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t29-harper-tonkin-humaine http://forum.iamnumberfour.fr/t28-harper-c-l-tonkin-humaine
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
When the reflection

becomes reality.
Feat. Harper Tonkin


Harper n'avait pas tort et ça me dérangeait de l'imaginer. Au sens, l'idée même était dérangeante. Parce que si c'était mondial alors le mode diffusion était colossal et j'avais du mal à ne pas voir tout ça comme une arme biologique qui allait faire des millions de morts sur toute la planète. Parano? Si vous voulez, mais avec ce que j'avais vu, c'était devenu un réflexe de penser comme ça. - Non. On en est qu'on stade des suppositions. Enfin je les connais pas personnellement ces gens, ils peuvent très bien mentir mais... Je sais pas, j'aurais tendance à les croire. Appelle ça l'instinct ou la connerie, j'en sais rien. - Je baissais les yeux un instant puis revenait à elle. - Ca doit être mon intuition féminine qui parle.

J'avais ris, pour essayer de détendre l'ambiance mais j'avais bien senti le malaise depuis que j'avais visuellement tué mon clone. Maintenant on savait qu'il était pas mort, on savait même s'il était vraiment vivant cela dit, mais je pouvais comprendre que c'était gênant comme spectacle. Enfin je le comprendrais quand j'aurais eu le temps d'y penser, donc pour le moment je pensais juste que c'était toute cette histoire qui était inconfortable. Je ne voyais que le sommet de l'iceberg que je voulais bien voir et lorsqu'elle m'assura me prévenir lorsqu'elle aurait du nouveau, je compris que c'était mon Go. J’acquiesçais, dans un sourire, la gratitude, avant de poser ma tasse presque vide et de me lever. Je me dirigeais vers la prote, fourrant mes mains dans mes poches comme si l'air allait m'attaquer et j'en sortais finalement une pour tourner la poignée. Je posais un pied dehors, sentant le froid remonter le long de ma jambe en un frisson - j'étais pieds nus tiens - et avant de refermer je passais la tête dans l’entrebâillement. - Excuse moi, si je suis pressant ou envahissant avec tout ça. Juste... - Je concluais ma phrase par un regard qui ne faisais que répéter mes excuses, juste sans un son, et je refermais la porte derrière moi dans un sourire.

A l'armée, au fond de notre tente, j'aurais pu retrouver le sommeil mais là? Même pas la peine d'essayer. Retrouver Erik pour lui montrer ou lui raconter? Non. Peut être plus tard. J'en savais pas assez pour ça. Pas assez sur ça, pas assez sur lui. Je devais rester prudent. Peut être me fallait-il simplement commencer par arriver à le faire, volontairement. J'avais déjà compris le pourquoi du comment, la théorie, maintenant il me fallait juste le mettre en pratique. Oui, "juste".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://iamnumberfour.jdrforum.com/t25-leslie-n-caldwell-gardane
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Harper/Leslie] When the reflection becomes reality.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: ADMIN :: ARCHIVES RP :: CHICAGO :: Les quartiers Nord :: Zones résidentielles-