Trop sont déjà morts. Je suis Sam Goode.

2011. Chicago, IL. Depuis que la guerre a été officiellement déclarée à NYC, quelques jours plus tôt, la ville est aux mains des Mogadoriens. Il revient à présent à la Garde Humaine de la défendre.
NAVIGATION
HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 Land of the dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
JE SUIS LE MJ
JE SUIS LE MJ
Date d'inscription : 26/11/2015
Messages : 131
Points : 70

Base : TWD & FTWD
Taille avatars : 200 x 320px
Type : réalité
Minimum de lignes : 20 lignes

TYPE RPG
Nous sommes à Russellville et, depuis un mois maintenant, nous essayons de comprendre ce qui se passe. Les nouvelles nous annoncent qu'un virus se propage un peu partout dans le pays. Le gouvernement semble penser que cette épidémie, bien que massive, n'est pas réellement dangereuse. C'est en tout cas ce qu'il s’évertue à diffuser. J’aimerais bien le croire. Mais alors, peut-on seulement m'expliquer pourquoi certaines communautés sont sous la protection de l'armée ? Se retrouver barricadé, du jour au lendemain, par cette dernière, est loin d'être plaisant. Surtout que nous entendons très souvent des coups de feu. Sans savoir pourquoi, sans savoir si c'est seulement de la dissuasion ou si des corps s'effondrent. Il nous est interdit de savoir. Nous vivons dans la peur, sans en connaitre les raisons.  Alors nous essayons de découvrir la vérité ; celle que ceux qui savent ne veulent pas dévoiler, cette vérité qu'ils cachent en espérant, peut-être, qu'elle disparaisse : nous essayons de savoir ce qu'est réellement ce virus.

   « Aujourd'hui, 25 septembre 2015, les États-Unis sont désormais sous l'influence d'un nouveau virus qui se propage rapidement. Nous vous demandons, au moindre symptôme – tel que fièvre, toux importantes, hallucinations – de rejoindre promptement le centre hospitalier le plus proche. En attendant que tout se calme, veuillez porter des masques à la moindre sortie. »

   Aujourd'hui il y a eu un attroupement au centre-ville. Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder. J'ai pris mon portable pour en filmer le moindre détail. Même si la qualité est loin d'être optimale, elle reste largement suffisante. Tout ce que je ne pouvais que deviner a été capturé. Et visionner la vidéo me fit froid dans le dos. Pourquoi cet homme fonce droit sur un flic ? Pourquoi il ne tombe pas, après avoir reçu une dizaine de balles dans le corps ? Et son regard… Son regard face à l'agent… Une bête assoiffée de sang. Je n'ai jamais rien vu de tel. Je me doute, bien sûr, que ce qui se passe est loin d'être normal. Et qu’un simple masque ne suffira jamais à être protégé.
   Je décide de rejoindre mes proches aussi vite que possible. Je regarde en boucle ce que j'ai filmé. Bordel. Mais que se passe-t-il ?! Je voulais des réponses. Je n'ai trouvé qu’une multitude de nouvelles questions...


« This is war, and people are going to die. Friends are going to die.
I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens.
»
– Six (The Fate of Ten)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iamnumberfour.jdrforum.com/ http://iamnumberfour.jdrforum.com/
 
Land of the dead
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: FLOOD :: Publicité-